Anna la douce

Traduction EVA VINGIANO DE PIA  - Langue d'origine : HONGROIS

À propos

Budapest. Juillet 1919. Les « Rouges » de Béla Kun ont perdu. Une ère nouvelle débute pour la bourgeoisie. Seule Mme Vizy, la femme du haut fonctionnaire Kornél Vizy, est obsédée par tout autre chose : Anna, la bonne promise par le concierge, viendra-t-elle ? Enfin Anna paraît :

« Alors commença pour eux une existence idyllique dont ils sentaient en permanence le goût dans la bouche. Non, ils n'étaient pas victimes d'un mirage surpassant leur imagination. L'impossible s'était réalisé ; ils avaient mis la main sur la bonne, la vraie, celle dont ils avaient rêvé. » Pourtant, la bonne idéale, la domestique inégalée que tout le quartier Krisztina envie aux Vizy, assassinera ses maîtres au cours d'une nuit, transperçant leurs corps de neuf coups de couteau.

Pourquoi ? La meurtrière elle-même ne saura répondre à la question. Le procès n'apportera aucune réponse. Kosztolányi, dont on a dit qu'il était le plus grand écrivain hongrois du XXe siècle, nous laisse seuls juges de l'acte d'Anna, Anna la bonne, Anna la douce



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791097417574

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    314 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11.4 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Dezsö Kosztolányi

Né en 1885, Dezso Kostolányi appartient à la première
génération de la revue Nyugat : poète, journaliste, romancier,
nouvelliste, il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus
fameux prosateurs hongrois de ce siècle. Il publie ses plus
grands romans dans les années 20, et privilégie par la suite
plutôt la forme courte : son chef d'oeuvre Kornél Esti, parait en
1933. Il meurt d'un cancer, trois ans plus tard.
En France, son oeuvre rencontre un véritable succès critique
et public depuis les années 90 : deux de ses romans, Anna la
douce, et Alouette, sont disponibles aux éditions Viviane Hamy,
qui ont fait du Traducteur cleptomane un des titres phares de
leur collection bis.

empty