Principes de la science sociale t.3 Principes de la science sociale t.3
Principes de la science sociale t.3 Principes de la science sociale t.3

Principes de la science sociale t.3

À propos

Le tome 1 avait défini les principes élémentaires de notre société, grâce à l'histoire de la science sociale. Il s'agit dans ce tome 3 de finaliser les axiomes de la science sociale. Une synthèse du livre se situe à la fin. Selon Lyndon Larouche, « Le troisième volume des Principes d'économie politique de Henry C. Carey (1840) traite des relations existant entre l'accroissement de la population et la production de richesses. » Henry Charles Carey a été le disciple d'Alexander Hamilton et de Friedrich List. Il s'inspire de son père Matthew Carey et de son protectionnisme éducateur, grâce à une industrie nationale permettant la promotion de la liberté humaine.

Sommaire

TOME TROIS. Note sur la numérisation. Du même éditeur. DE LA PRODUCTION ET DE LA CONSOMMATION. De l'accumulation. DE LA CIRCULATION. DE LA DISTRIBUTION. II. De la rente de la terre. III. Le peuple et l'État. DE LA CONCENTRATION ET DE LA CENTRALISATION. DE LA CONCURRENCE. DE LA POPULATION. DES SUBSISTANCES ET DE LA POPULATION. DE LA COLONISATION. THÉORIE MALTHUSIENNE. DU COMMERCE. Des relations de la famille. Du commerce et de l'état. CHAPITRE LIII. De l'organisation sociétaire. DE LA SCIENCE SOCIALE.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9791092732061

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    398 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.4 cm

  • Poids

    199 g

  • Distributeur

    Liberlog

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Henry Charles Carey

Henry Charles Carey naît à Philadelphie en Pennsylvanie de Mathew Carey, un économiste, réformateur et éditeur originaire d'Irlande. Il suivit les cours de son père grâce aux livres dont il disposa toute sa vie. À huit ans, on l'appelait au premier salon du livre américain de 1802 à New York le « Bookseller in miniature ». À 12 ans, il travaillait pour son père à Baltimore. En 1822, il dirigea l'entreprise de son père pour créer la plus importante maison d'édition américaine, Carey & Lea, qui diffusa notamment James Fenimore Cooper et Washington Irving.ÿÿIl reprend à vingt-huit ans la maison d'édition de son père. Il se retire de l'entreprise autour de 1835, au moment de la publication de l'Harmonie des intérêts. Cette œuvre devient bientôt le manifeste de l'école américaine d'économie, et est traduite en italien et en suédois. Après l'édition, il décida de devenir entrepreneur-investisseur dans l'industrie du charbon et de l'acier, de la chimie agricole (voir Influence). Le Carey Group fut créé avec sa famille et des associés, dont le scientifique renommé Isaac Lea. Le « Carey group » développa l'innovation technologique dans la Pennsylvanie.ÿÿCarey voyagea trois fois en Europe. En 1859, il rencontrera notamment J.S. Mill, le Comte de Cavour, Ferrera, Alexander Humboldt, Justus Liebig, Eugen Dühring et Michel Chevalier.

empty