Les rustiques

À propos

Cent ans après sa parution, La Guerre des boutons fait toujours florès.
Grâce au cinéma - deux adaptations du roman sont à venir, après les trois déjà existantes -, le nom de Louis Pergaud résonne encore, et ce conteur savoureux de l'enfance, des bêtes, et de la vie campagnarde, à l'orée du XXe siècle, a de quoi séduire de nouveaux lecteurs. C'est un classique, mais certaines de ses oeuvres, moins connues, méritent d'être redécouvertes. Telles Les Rustiques, "nouvelles villageoises" qui narrent, avec truculence, des aventures rurales dont les héros sont des chasseurs maladroits, des ivrognes philosophes, des gosses roublards, des paysans solides ou madrés, toute une humanité vivante, drôle souvent, et aussi émouvante.
Dans la région de Franche-Comté, et au temps d'avant la Grande Guerre, ces personnages au langage nourri d'une sève terrienne, populaire, et parfois patoisante, évoluent dans un décor et un pays qui va bientôt disparaître. Au-delà du plaisir qu'exprime le texte et de la chair comique de ces histoires, elles valent également comme documents pittoresques et sentis sur les moeurs et les manières d'un terroir et d'une époque.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Louis Pergaud

  • Éditeur

    PARIS

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    22/09/2011

  • EAN

    9782846211550

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    171 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    275 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Louis Pergaud

Il naît à Belmont le 22 janvier 1882. Bon élève, Pergaud devient instituteur, puis préfère se consacrer à la poésie. Il s'essaye ensuite au récit animalier plein d'humour et de fraîcheur avec De Goupil à Margot et obtient le prix Goncourt en 1910. Deux ans plus tard, il écrit La Guerre des boutons qui sera adapté plusieurs fois au cinéma – on retient surtout le film d'Yves Robert, sorti en 1961. Malheureusement, Louis Pergaud meurt au combat, le 8 avril 1915.

empty