Levinas avant la guerre : une philosophie de l'évasion

À propos

Dès 1930 le jeune Levinas conçoit une «philosophie de l'évasion» où rien ne semble encore annoncer l'éthique de l'altérité qui fleurira après la guerre. Dans De l'évasion (1935) l'essai où il formule cette philosophie, il n'est question ni d'autrui, ni de son visage et encore moins, de ma responsabilité envers lui.
Le «besoin d'évasion» est une aspiration à la liberté.
Notre livre invite donc à opérer une conversion du regard que l'on porte habituellement sur l'oeuvre de Levinas. Il appelle à prendre au sérieux ses écrits d'avant-guerre qui restent encore peu explorés et souvent négligés au profit de ceux à venir, à savoir, Totalité et Infini (1961) et d'Autrement qu'être ou au-delà de l'essence (1974).


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine


  • Auteur(s)

    Joëlle Hansel

  • Éditeur

    MANUCIUS

  • Distributeur

    HARMONIA MUNDI

  • Date de parution

    03/06/2022

  • Collection

    Les Aldes

  • EAN

    9782845787780

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    23.9 cm

  • Largeur

    14.9 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    354 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Joëlle Hansel

Ancienne élève de l'ENS, Joëlle Hansel est
directrice de programme au Collège International de
Philosophie. Membre fondateur de la Société
Internationale de Recherche Emmanuel Levinas et
directrice de la collection SIREL/Actualité de Levinas aux
éditions Manucius. Spécialiste de l'histoire intellectuelle
du judaïsme italien et de la relation entre kabbale et
philosophie, ses travaux portent également sur Levinas
et Jankélévitch (Jankélévitch. Une philosophie du
charme, Manucius, 2012).

empty