Zomia, ou l'art de ne pas être gouverné

Zomia, ou l'art de ne pas être gouverné

Traduction NICOLAS GUILHOT  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

James C. Scott propose ici une étonnante contre-histoire de la modernité. Depuis deux mille ans, les communautés d'une vaste région montagneuse d'Asie du Sud-Est refusent obstinément leur intégration à l'État. Zomia : c'est le nom de cette zone d'insoumission qui n'apparaît sur aucune carte, où environ 100 millions de personnes se sont réfugiées pour échapper au contrôle des gouvernements des plaines. Traités comme des « barbares », ces peuples nomades ont mis en place des stratégies de résistance parfois surprenantes pour échapper à l'État, synonyme de travail forcé, d'impôt, de conscription. Zomia nous rappelle que la « civilisation » peut être synonyme d'oppression et que le sens de l'histoire n'est pas aussi univoque qu'on le croit.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Doctrines et formes de gouvernement

  • EAN

    9782757878231

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    762 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    386 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

James C. Scott

  • Naissance : 2-12-1936
  • Age : 84 ans
  • Pays : Etats-unis
  • Langue : Anglais

James C. Scott est professeur de sciences politiques et d'anthropologie à l'université de Yale. Spécialiste de l'Asie du Sud-Est, il est notamment l'auteur de La Domination et les arts de la résistance (Amsterdam, 2009).

empty