À propos

Arlette Testyler livre un témoignage poignant en forme de devoir de mémoire pour se souvenir de toutes celles et tous ceux qui ne sont pas revenus des camps et n'ont pas échappé à l'horreur de la Shoah.

16 juillet 1942, 5 heures du matin : Arlette, 9 ans, sa mère et sa grande soeur sont emmenées au Vélodrome d'Hiver par la police française.

Si son père a été déporté l'année précédente, si le port de l'étoile jaune lui est devenu obligatoire, si le square où elle a l'habitude de jouer est devenu « interdit aux chiens et aux juifs », elle découvre l'impensable en arrivant rue Nélaton : des milliers de personnes sont massées sous la verrière par une chaleur épouvantable. Parmi elles, des bébés, des enfants, des femmes enceintes, des vieillards... Pas d'eau, pas de nourriture, pas de toilette... Pendant trois jours et trois nuits, du haut de ses 9 ans, Arlette assiste à l'horreur absolue. Le 19 juillet, elle est emmenée dans des wagons à bestiaux au camp de Beaune-la-Rolande, dont elle réussira par chance à s'échapper. Elle devra alors vivre cachée jusqu'à la fin de la guerre.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Seconde Guerre mondiale


  • Auteur(s)

    Arlette Testyler, Alexandre Duyck

  • Éditeur

    Hugo Document

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    15/05/2024

  • Collection

    Documents

  • EAN

    9782755673111

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15.1 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    352 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alexandre Duyck

Journaliste et auteur originaire d'Annecy, où il débuta
à l'Essor Savoyard, Alexandre Duyck est grand reporter.
Il collabore notamment à l'émission L'Effet Papillon sur
Canal+. Pour le Journal du Dimanche, il a voyagé à
travers la France et le monde. Ses livres (La
République des rumeurs, Flammarion 2016; Chaque
visage a une histoire, Flammarion 2011 ; Chasseur
de nazis, Michel Lafon 2008), racontent la marche du
monde, s'intéressant aux faces cachées, aux zones
d'ombres.

empty