La conversion

Traduction MICHELE ALBARET-MAATSCH  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Au soir de ses quatorze ans, dans une boutique désaffectée de Harlem, au milieu des prières et des trépignements cadencés de ses frères, au rythme hallucinant des tambourins, John Grimes traverse sa « nuit noire de l'âme ».
Tourmenté par l'idée de péché, après être allé jusqu'aux racines de sa culpabilité, il lui semble à l'aube du dimanche avoir connu son moment de vérité.
James Baldwin, dans ce premier roman écrit en 1952, raconte avec des accents d'une sincérité déchirante à la fois son expérience et une odyssée collective, celle d'une famille aux attitudes violemment contrastées, celle d'un peuple venant du Sud rural dans un ghetto du Nord.
La Conversion est un des premiers livres sur la condition des Noirs ; devenu un classique, ce roman limpide et vibrant nous entraîne au coeur d'une mystique collective dont la force nous subjugue et nous envoûte.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782743613112

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    190 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

James Baldwin

James Baldwin (1924-1987), connu pour
son oeuvre de romancier et de dramaturge,
presque intégralement traduite en français,
est également un auteur profondément politique.
Écartelé entre les partisans de Luther
King et du mouvement des droits civiques
d'un côté et les partisans du nationalisme
et du séparatisme racial, Baldwin n'aura de
cesse de tenter d'établir des ponts entre ces
deux courants de la lutte des Noirs américains.
Dans ses essais, de Chronique d'un pays
natal à La prochaine fois le feu, en passant
par Le racisme en question, Baldwin tente
de faire émerger une voix singulière sur la
question de l'oppression raciale et des stratégies
de lutte.
C'est son admiration pour Malcolm X,
ainsi que sa défiance vis-à-vis de la Nation
of Islam qui le pousseront à livrer sa propre
version de Malcolm, après l'assassinat de
ce dernier, suivi quelques années plus tard
par celui de Martin Luther King.

empty