Sans objet ; capitalisme, subjectivité, aliénation

Sans objet ; capitalisme, subjectivité, aliénation

À propos

Dans un contexte de crise profonde du système capitaliste global, ce livre part de notre impuissance pratique et de l'impossibilité où nous sommes actuellement de penser un autre monde. Et il rapporte cette impossibilité au fait de la privation de monde (et de la privatisation du monde) comme au fait majeur résultant du dispositif capitaliste. Ce dispositif a fait de nous ce que les philosophes modernes ont pensé que nous étions: des sujets séparés de l'objectivité, des sujets sans monde, retirés du monde, spectateurs désinvoltes d'un monde qui n'est plus le leur. La perte du monde (Heidegger-Arendt) et la séparation d'avec l'objectivité (Marx) sont deux manières d'exprimer un même phénomène: celui de l'aliénation. Ce dispositif a produit l'illusion du sujet souverain et la réalité d'une masse d'individus dépossédés de leur puissance. Au coeur de ce diagnostic, on trouvera une relecture de Marx, une tentative de mise en dialogue de Heidegger avec Marx et une confrontation critique avec des représentants contemporains (Althusser, Deleuze, Foucault) ou actuels (J. Butler, S. Zizek, A. Honneth) de la critique sociale. La perspective est celle d'une objectivation des sujets qui en fasse des « individus sociaux » capables d'un usage commun de leur monde.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques

  • EAN

    9782711622016

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Longueur

    13.5 cm

  • Largeur

    21.5 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    365 g

  • Lectorat

    SPECIALISTES

  • Distributeur

    Vrin

  • Support principal

    Grand format

empty