/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même.V.T.C. Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l'Occupation à l'Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire.

Librairie Le Failler vous conseille

« Dès que maman a poussé la porte, j'ai compris que cette journée serait différente des autres' ».



Le Havre, juin 1940. Entre l'avancée des Allemands et les bombardements des alliés, il n'y a plus à tergiverser, il faut fuir, vite, très vite, n'emporter que le nécessaire, laisser le chat Mouke  - Jean assure  qu'il s'en sortira, il en a  parié son plus beau calot – et rejoindre le flux de réfugiés. C'est le cœur serré qu'Emélie et Muguette ont pris la décision de quitter la ville. Sans doute seraient-elles restées pour attendre leurs maris dont elles sont sans nouvelle depuis longtemps, mais il y a les enfants et leur devoir de mère est de les protéger. Alors, ce lundi 10 juin à six heures du matin, les deux jeunes femmes, Lucie, Jean, Joseph et Marline ont pris la route, à pied, vers le Sud, c'est à dire vers l'inconnu. Ainsi débute l'histoire de deux sœurs liées par un amour indéfectible, soudées dans l'adversité malgré leurs grandes différences de caractères et  leurs divergences d'opinions sur cette guerre. Prises dans la tourmente, elles devront prendre des décisions difficiles et parfois particulièrement douloureuses, résolument prêtes à tout pour aider ou sauver ceux qu'elles aiment. Au milieu de ce chaos, les enfants feront montre d'une maturité et d'une bravoure qui forcent l'admiration.



 Une histoire d'amour, de chagrins, de secrets, de courage et d'engagements successivement racontée par Emélie et Muguette, leurs enfants – ces passages sont  superbes et absolument bouleversants - et le mari revenu de la guerre, en un maillage subtil de points de vue et de situations qui saisissent le lecteur.



 « Ma mère, Havraise, parlait peu de la guerre. Je devinais pourtant qu'elle avait vécu l'enfer. Un jour, j'ai saisi les raisons de ce silence. La ville n'avait pas seulement été occupée par les Allemands. Nos propres alliés, les Anglais, l'avaient bombardée sans relâche, puis détruite, assassinant nombre de ses habitants. Des enfants, par centaines, parce qu'on souhaitait les protéger, avaient été arrachés à leur famille et évacués, pour certains jusqu'en Algérie.



Alors j'ai voulu comprendre. Ce que j'ai découvert m'a éclairée sur ce qu'est le courage, l'abnégation, et sur l'amour qui n'évite ni les désastres, ni les chagrins, mais éclaire les routes lorsque tout s'effondre. L'amour se dessine comme le seul élément, la dernière richesse qu'aucun ennemi ne pourrait enlever à ceux qui luttent. Il est le terreau des plus belles récompenses et des plus grandes émotions. Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. C'est ce que nous révèlent les personnages de ce roman. »

 



Valérie Tong Cuong est née en 1964. Elle a étudié la littérature et les sciences politiques, puis passé huit ans en entreprise avant de se consacrer à l'écriture et à la musique. Ses livres sont traduits dans dix-huit langues.

Autres informations

  • EAN 9782709656047
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 410 pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 13 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 388 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty