À propos

Dans cet essai inédit, Krishnamurti, l'un des plus grands penseurs du XXe siècle, analyse le phénomène de la peur qui entrave notre esprit et donne des clés pour tenter de la dominer.
Comprendre la peur et la dominer
Par l'un des plus grands penseurs du XXe siècle

Comment peur et dépendance peuvent-elles affecter nos vies et nous empêcher d'accéder à notre plein potentiel ?
Comment un esprit paralysé par la peur peut-il aimer ? Comment un esprit dépendant peut-il connaître de la joie ?
La peur nous rend indolent et indifférent. Mais ses racines, qui nous entravent et dont nous cherchons inlassablement à échapper, ne peuvent être identifiées par la seule analyse de notre passé.
Si la volonté n'est pas en mesure d'éliminer les effets paralysants de la peur, seule une prise de conscience profonde de ses sources pourrait nous permettre de libérer notre esprit.


Rayons : Religion & Esotérisme > Religions et sagesses orientales > Hindouisme > Théologie / Pratiques


  • Auteur(s)

    Jiddu Krishnamurti

  • Éditeur

    Presses Du Chatelet

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    12/09/2024

  • EAN

    9782381950587

  • Disponibilité

    À paraître

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jiddu Krishnamurti

Né en Inde en 1895, Jiddu Krishnamurti fut très jeune pris en charge par la Société théosophique, qui voyait en lui le futur « Instructeur du monde » dont elle avait proclamé la venue. Mais, progressivement, Krishnamurti fit preuve d'une indépendance d'esprit qui le conduisit en 1929 à se détacher de tout ordre religieux. Il apparut alors comme un penseur de grande envergure, intransigeant et inclassable. Jusqu'à sa mort, en 1986, il rejeta obstinément le statut de gourou que certains voulaient lui faire endosser. Ses entretiens et dialogues, son journal et ses lettres ont été rassemblés en plus de soixante volumes. Isabelle Clerc, auteur et journaliste, est l'auteure de Krishnamurti, figure de la liberté (Points Seuil, 2011).

empty