Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

New York, pour le meilleur et pour le pire

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Sur la notion d'inégalité à New York, et l'élargissement du fossé entre les riches et les pauvres, en particulier à travers le problème du logement commun à toutes les grandes villes du monde, une trentaine d'écrivains contemporains ont offert un texte, à l'invitation de John Freeman, ancien rédacteur en chef de la revue Granta. Ils s'appellent, notamment, Bill Cheng, Lydia Davis, Jonathan Dee, Junot Díaz, Valeria Luiselli, Colum Mc Cann, Dinaw Mengestu, Téa Obreht, Jonathan Safran Foer, Taiye Selasi, Zadie Smith, Edmund White. D'autres sont moins connus, mais tout aussi (im)pertinents. La diversité et l'acuité de leurs approches et de leurs visions composent un recueil d'histoires et d'expériences exaltant, combatif, rageusement vivant. Quand la littérature prend notre monde entre quatre yeux. Et en mains.


empty