Confessions d'un faussaire ; la face cachée du marché de l'art

Confessions d'un faussaire ; la face cachée du marché de l'art

À propos

Les faux sont partout dans l'art, dans les musées, les salles d'exposition, les galeries, et cela pour une raison simplissime : ces chefs-d'oeuvre sont réalisés avec la complicité des maîtres eux-mêmes (parfois), de la famille des artistes quand ils sont décédés (très souvent), des experts et des galeristes du monde entier (tout le temps). « L'empereur » a réalisé des dizaines de milliers de faux, qui ont permis d'enrichir un grand nombre de marchands d'art. « Tout le monde savait ce que nous fabriquions à Nice, Copenhague, New York, Anvers, Shanghaï... mais tout le monde la fermait, car il y avait beaucoup d'argent à gagner. »

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Faits de société / Actualité

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782315009374

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    274 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    350 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eric Piedoie Le Tiec

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Éric Piedoie Le Tiec, soixante-trois ans, est aujourd'hui galeriste et marchand d'art à Grasse.

empty