Le dernier paradis

À propos

New York, années 1930. Renvoyé parce que juif de l'usine Ford où il travaillait, Jack Beilis retourne habiter chez son père, Solomon, alcoolique et endetté. Sans travail et sans argent, ils ne parviennent pas à payer le loyer au propriétaire, Lukas Kowalski. Un soir, alors que celui-ci débarque avec deux hommes de main, un coup de feu part et Kowalski s'effondre. Persuadé qu'il va être accusé de meurtre, Jack veut fuir le pays. Il s'embarque avec son ami Andrew, militant communiste de la première heure, pour le "paradis des travailleurs". Des Etats-Unis de la Grande Dépression aux steppes enneigées de l'Union soviétique, Antonio Garrido aborde un pan méconnu et captivant de l'histoire de ces deux pays que tout opposait : l'émigration de travailleurs américains plongés dans la misère vers cette terre de la grande promesse qui leur faisait miroiter le "dernier paradis".

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782253086758

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    664 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    352 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Antonio Garrido

  • Pays : Espagne
  • Langue : Espagnol

Antonio Garrido est né en Espagne en 1963 et enseigne à l'Université polytechnique de Valence. Passionné d'histoire et de romans d'aventures, il a consacré sept ans de sa vie à l'écriture de La Scribe. Le Lecteur de cadavres, son ouvrage suivant, a reçu le Prix international du roman historique et le prix Griffe Noire 2014. Traduit dans une douzaine de langues, Antonio Garrido est l'un des plus grands auteurs espagnols contemporains.

empty