/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Sur 2 avis clients

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : Smita, Julia, Sarah. Trois femmes, trois vies, trois continents. Trois chemins que rien ne destine à se croiser. Trois histoires pourtant liées. Inde. Smita est une intouchable. Mariée à un chasseur de rats, elle nettoie à mains nues les latrines de son village, comme le faisait sa mère. Son rêve : voir sa fille échapper à la tradition et apprendre à lire. Lorsque cet espoir est anéanti, elle décide de fuir avec l'enfant, malgré les mises en garde de son ...mari. Sicile. Julia est ouvrière dans l'atelier de traitement de cheveux de son père, le dernier du genre à Palerme. Elle trie, lave, décolore et teint des mèches fournies par les coiffeurs de la ville. Lorsque son père est victime d'un grave accident, elle découvre que l'atelier familial est ruiné. Canada. Sarah est une avocate réputée. Mère de trois enfants, deux fois divorcée, elle enchaîne les dossiers à un rythme effréné. En passe d'être promue associée, elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Sa vie en apparence parfaite commence à se fissurer.   On dit parfois que la vie ne tient qu'à un fil... Et si la leur tenait à leur chevelure ? Trois destins de femmes que tout éloigne sauf l'essentiel: leur exigence de liberté.

Librairie Le Failler vous conseille

Trois femmes, trois vies au bord du précipice, trois continents, trois cultures.

Trois défis au destin relevés haut la main par trois femmes résolues et courageuses.



Smita est mariée à Nagarajan, un gentil garçon qui ne l'a jamais battue ni insultée. Un homme bon qui a accepté de garder leur petite fille quand tant de pères les enterrent à la naissance, vivantes, dans une boite en carton. Smita et Nagarajan sont des Intouchables, ceux que Gandhi appelait les enfants de Dieu. Des misérables, des invisibles, presque des nuisibles, comme les rats que Nagarajan doit chasser puisque c'est son métier. Celui de Smita est pire, elle est scavenger.  Autrement dit, elle ramasse les excréments des autres à mains nues, sans un mot, parce que sa vie pourrait s'en trouver en danger. Mais Smita à décidé de rompre ce cercle infernal de traditions. Elle a convaincu Nagajaran que leur fillette devait apprendre à lire et à écrire afin de devenir une femme libre. Ce matin-là, pour ce premier jour d'école, elle l'habille soigneusement et tresse ses magnifiques cheveux en une longue et belle tresse. 



Giulia aime la vie,  les livres à la folie, les promenades dans Palerme en Vespa, accrochée au papa, l'atelier de perruques en cheveux naturels que son père dirige où elle travaille par amour de ce métier qui devient rare. C'est une jeune femme courtisée par de beaux partis, sa mère essaie de la convaincre d'y prêter attention, elle même a fait un mariage arrangé et ne s'en est pas trouvée malheureuse. Mais Giulia veut être libre d'aimer qui elle veut. Ce matin-là le papa a eu un accident de Vespa, il est dans le coma. Guilia, qui doit assurer l'intérim de la direction à l'atelier, découvre dans un tiroir du bureau paternel un papier qui va bouleverser sa vie.



A Montréal, les journées commencent dès cinq heures pour Sarah. Des journées marathon qui ne laissent aucune place à l'improvisation. Elle a réussi à être promue associée en equity dans le prestigieux cabinet d'avocats où elle exerce. C'est une guerrière impitoyable, une bosseuse hors pair, une avocate respectée qui ne craint personne, surtout pas ses confrères. A l'approche de la quarantaine, elle est un modèle de réussite professionnelle. Mais Sarah a découragé l'amour de deux maris, ne s'autorise aucune fantaisie, aucun répit. Elle a tout sacrifié à son métier, surtout ses enfants. Dans son job, à son niveau, ils n'existent pas. C'est la règle. Tacite bien sûr, mais être enceinte relève déjà de l'excentricité, alors être mère...Sarah résiste à la culpabilité et  au chagrin, se convainc que ses enfants seront fiers d'elle. Comme des milliers de femmes, elle enfouit ses souffrances secrètes. Ce matin-là, en pleine plaidoirie, Sarah s'est effondrée. Elle ne le sait pas encore mais le cancer l'a rattrapée et sa vie devra changer quel qu'en soit le prix.



Trois femmes, trois vies sur lesquelles plane l'ombre de la mort. Trois femmes emblématiques qui vont prendre leur destin en main et se battre contre tous les dangers parce qu'aucun combat n'est perdu d'avance et qu'il peut suffire de très peu pour que les forces en présence changent de camp. Laetitia Colombani entrelace avec efficacité et finesse trois portraits magnifiques reliés par ce symbole de féminité et de force qui fait si peur à certains.



Un premier roman saisissant que toutes les femmes de la terre devraient avoir la chance de pouvoir lire.



 



Je dédie mon travail à ces femmes,

Liées par leurs cheveux,

Comme un grand filet d'âmes.

A celles qui aiment, enfantent, espèrent,

Tombent et se relèvent, mille fois,

Qui ploient mais ne succombent pas.


L.C


 Véronique

Autres informations

  • EAN 9782246813880
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 222 pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 284 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty