À propos

En 1849, Gustave Flaubert, 28 ans, s'ennuie à Croisset. Pour vaincre sa mélancolie, on lui conseille l'Orient. D'autres avaient effectué ce fabuleux voyage avant lui. Lord Byron en 1809 ; Chateaubriand en 1821 ; Lamartine en 1832. Flaubert veut suivre leurs traces et leur exemple. C'est en compagnie de son ami Maxime Du Camp qu'il accomplit le grand voyage de sa vie (1849-1851). Rien de commun avec le tourisme d'aujourd'hui : une croisière sur le Nil dure à l'époque quatre mois et demi.Cette expédition de deux écrivains a inspiré deux oeuvres : Le Nil, dédié à Théophile Gautier, dans lequel Du Camp, sans jamais nommer Flaubert, s'attache à une description précise des pays, monuments et personnes qu'ils ont visités. Flaubert, dans son Voyage en Orient, retranscrit plutôt les ambiances, les couleurs et les émotions éprouvées.Ces deux récits mythiques, en dépit de leurs différences, témoignent tant chez Flaubert que chez Du Camp d'une aventure initiatique qui marque la fin de leur jeunesse.


Rayons : Littérature > Récit > Récit de voyage


  • Auteur(s)

    Gustave Flaubert, Maxime Du Camp

  • Éditeur

    Arthaud

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    11/11/2020

  • Collection

    Classiques Arthaud

  • EAN

    9782081487956

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    816 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    4.5 cm

  • Poids

    986 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert (1821-1880) est l'un des grands maîtres de la littérature française. Ses romans réalistes "Madame Bovary" (1857) et "L'Éducation sentimentale" (1869) sont encensés, malgré un procès pour « outrage à la morale publique religieuse et aux bonnes moeurs » dont il sort acquitté. Il composait ses phrases comme des partitions de musique classique, dont il testait la solidité à l'oral dans son célèbre « gueuloir ». Tandis que l'immense "Bouvard et Pécuchet" (1881), inachevé, ne verra le jour qu'à titre posthume, « Un coeur simple », écrit dans la maturité de l'auteur, est l'un des "Trois contes" (1877), dernier livre publié de son vivant.

Maxime Du Camp

  • Naissance : 1-1-1822
  • Décès :1-1-1894 (Mort il y a 130 ans à l'âge de 72 ans)

Maxime Du Camp (1822-1894) est l'un des premiers à utiliser la photographie dans ses explorations et ses livres de voyage. En 1851, il fonde la Revue de Paris et publie régulièrement dans La revue des deux Mondes. Sa production littéraire est variée. Sur Paris, ses ouvrages: Paris, ses organes, ses fonctions, sa vie, Les convulsions de Paris sont des témoignages précieux et originaux sur la vie quotidienne dans la capitale au XIXe siècle.

empty