/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

En avril 2014, Maurice Agnelet comparaît devant la cour d'assises d'Illeet- Vilaine. C'est la troisième fois que cet ancien avocat est jugé pour l'assassinat de sa maîtresse, Agnès Le Roux, disparue à Nice trentesept ans plus tôt. Un coup de théâtre survient à l'audience quand le fils aîné de l'accusé, Guillaume, demande à être entendu comme témoin. Il brise enfin le secret de famille qui entoure cette fascinante énigme criminelle, en livrant les confidences qu'il a reçues de son père. Guillaume Agnelet dépose devant la cour, mais avant tout devant son père, sa mère et son frère auxquels il est confronté. Cinq jours plus tard, Maurice Agnelet est condamné à vingt ans de réclusion criminelle. Pascale Robert-Diard a rencontré Guillaume et déroule le fil d'une existence prisonnière de ce terrible secret. Connaissant parfaitement le dossier d'instruction et la psychologie des personnages, l'auteur parvient à composer le théâtre intime de cette famille qui a préféré le poison du silence à la violence de la vérité.

Librairie Le Failler vous conseille

"La loi, qui connaît mieux la vie qu'on ne le dit parfois, a prévu des cas comme ça. Elle dit que lorsqu'on est le père, la mère, le frère, la sœur, l'enfant ou le conjoint de l'auteur d'un crime ou d'un délit, on ne peut être puni pour ne pas l'avoir dénoncé. Que se taire n'est pas un délit pénal mais un conflit moral qu'il appartient à chacun de résoudre comme il peut. "



1977, Agnès Le Roux, 29 ans, est portée disparue. Le principal suspect est son amant, Maurice Agnelet, un avocat réputé. Si les proches de la jeune femme considèrent qu'elle a été assassinée, son corps n'est pourtant jamais retrouvé malgré une enquête minutieuse, et le suspect a un alibi puisque sa seconde maîtresse indique avoir été avec lui au moment de la disparition. Il bénéficie d'un non-lieu. En 2000, l'affaire est réouverte et après plusieurs condamnations et libérations successives, il est finalement libéré en 2013. Un an plus tard, lors d'une audience au tribunal de Rennes, son fils Guillaume accuse son père de l'assassinat d'Agnès Le Roux, affirmant avoir reçu des confessions de ses parents. Maurice Agnelet est finalement condamné à 20 ans de réclusion.



Après avoir assisté au dernier procès, Pascale Robert-Diard, journaliste dans l'émission de radio "Chroniques judiciaires " sur France Culture, a rencontré Guillaume Agnelet. À partir de leurs échanges, elle a rédigé La déposition, qui retrace l'histoire de cette affaire du point de vue du fils du coupable. Elle reconstitue toutes les années de Guillaume passées à exister dans l'ombre du père, à douter, à se voiler la face et à défendre cet homme dont il a longtemps cherché la reconnaissance, avant d'en avoir peur. Porté par une écriture incisive, La déposition se lit comme un roman noir, et l'on est saisi par ce personnage qu'est Guillaume, taraudé par la peur de briser sa famille en révélant son secret ou maintenir les apparences en se taisant.

Autres informations

  • EAN 9782072696657
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 192 pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 135 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty