Citadelle

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Citadelle, oeuvre posthume publiée en 1948, constitue la « somme » de Saint-Exupéry et rassemble les méditations de toute une vie. Saint-Exupéry envisageait la traversée de Citadelle à la façon de ces promenades « dans une campagne étrangère » qu'il évoque au cours même du livre. « Et peu à peu au cours du long pèlerinage, tandis que mon cheval boitait dans les ornières, ou tirait les rênes pour brouter l'herbe rase le long des murs, me vint le sentiment que mon chemin dans ses inflexions subtiles et ses respects et ses loisirs, et son temps perdu comme par l'effet de quelques rites ou d'une antichambre de roi, dessinait le visage d'un prince, et que tous ceux qui l'empruntaient, secoués par leurs carrioles ou balancés par leurs an^es lents, étaient, sans le savoir, exercés à l'amour. »

  • EAN 9782070407477
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 480 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 227 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Antoine de Saint-Exupéry

1900-1944.ÿSaint-Ex fait partie de ces écrivains dont l'oeuvre est tout entière tirée de l'expérience vécue. Né à Lyon, "Tonio" fréquente l'École Navale et les Beaux-Arts. Son service militaire le forme à l'aviation. Il entre alors dans l'aventure de la poste aérienne et y croise Guillaumet, Durat et Mermoz. Fasciné par le désert de Mauritanie, il est chef d'escale à Cap-Juby et ses randonnées le poussent à la méditation sur le sens moral de l'activité humaine. C'est là que naît Le Petit Prince. A Buenos-Aires, de 29 à 31, il vit les débuts de la liaison France-Amérique. Devenu pilote d'essai et pilote de raid, il accomplit des missions importantes, tout en exerçant des activités de journaliste pour quelques grands reportages. Combattant en 39-40, exilé ensuite aux États-Unis, il rejoint les Forces Françaises Libres en 42 et reprend l'entraînement avec le grade de commandant. Il réclame une neuvième mission qu'on finit par lui accorder. Le 31 juillet 44, il décolle de Bastia pour des photos aériennes au-dessus des Alpes. Son Lightning P38 est abattu sur le chemin du retour, aux environs de Marseille.

Broché
empty