/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Je me souviens de tous vos rêves

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : L'automne en Provence est limpide et bleu, ce n'est pas une saison, c'est un fruit : les touristes sont partis, la nature exulte dans une profusion de couleurs et d'odeurs. Mais si l'écrivain-flâneur célèbre avec sa sensualité coutumière Manosque et la campagne provençale, il est avant tout attentif à ceux qui vivent dans les recoins de la société, les pauvres, les fous, les errants dont il se sent frère, et dont il parle sans apitoiement. Il y a Pierre, maigre ...silhouette traînant sur les petites routes chaque matin pour y photographier tous les rebuts qu'il trouve. Ou les co-inculpés d'un procès à Digne dans lequel l'auteur a été jadis impliqué : le spectacle judiciaire est un morceau de bravoure. On trouve aussi un magnifique portrait de Joël Gatefosse, célèbre libraire de Banon, qui a transformé la minuscule librairie du village en une étonnante cité de mots, de rêves et de rencontres. avant de faire faillite.Une émotion sincère et simple vibre dans chaque page, qu'il s'agisse de raconter la mort d'un chat ou la surprise d'entendre une femme qui jouit dans la maison d'à côté. Les femmes sont ici très présentes, que ce soient les servantes d'auberges longuement contemplées, ou Isabelle, « la fiancée des corbeaux », auprès de qui l'écrivain trouve paix et bonheur. Ou encore la femme du facteur : son mari est si fier de sa belle poitrine qu'il vient un jour apporter à René Frégni une photo de ses seins, afin qu'il les place dans un de ses livres. C'est désormais chose faite.

Grand format
14.00 €
sur commande

Librairie Le Failler vous conseille

"Novembre allume partout dans les collines de petits incendies. Après les orages, la lumière est si intense, si pure qu'elle attise ces pourpres, ces orangés, ces roux. Pendant quelques heures, trois jours tout au plus, entre deux ciels noirs, le monde est plus beau que l'imagination.

L'automne est la saison des renards. Ils se glissent dans ces immenses régions rousses qui commencent aux portes de la ville et vont se perdre, après mille gouffres et ravins, dans des horizons d'aquarelle. Ils se tapissent sur les feuilles mortes, disparaissent. Chaque arbre est un renard prêt à bondir, un trait de feu qui jaillit des broussailles. Chaque branche qui craque est une chair de poule."



Écrivain provençal, René Frégni a un don pour raconter les petites choses de la vie. Vivant entre Manosque et Marseille, il capte ici les lumières de ses promenades d'automne et la chaleur de ses rencontres. Nul ennui à la lecture de ces petites touches de vie, bien au contraire. Le lecteur respire, se prend d'affection pour les personnages brinquebalants croisés tels cet homme mutique qui photographie les objets et lieux abandonnés ou encore l'ancien menuisier amoureux des livres qui a construit de ses mains la célèbre librairie de Banon, « Le Bleuet »... avant de faire faillite. Il est aussi question d'un chat, de l'écriture et des femmes...



Je me souviens de tous vos rêves n'est pas un roman à proprement parler ; plutôt un ensemble d'histoires, de souvenirs qui se font écho. L'auteur raconte, digresse, part et puis revient avec ses mots mélodieux qui dépeignent la beauté, la nature, les humains et l'extraordinaire dans l'ordinaire... Une plongée en Provence aussi poétique que réjouissante, pour réveiller nos sens endormis et se reposer du tumulte du monde.

Autres informations

  • EAN 9782070107049
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 160 pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 207 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty