Que Sais-je ?

  • Souvent confondu avec la démagogie, le populisme n'a pas bonne presse. De fait, si le mot renvoie à l'origine à un mouvement politico-social russe de la seconde moitié du XIX siècle, qui s'était donné pour objectif de soulever la paysannerie contre le pouvoir tsariste, il désigne aujourd'hui, dans le débat, les discours et les doctrines qui en appellent au « peuple » comme s'il était un corps politique indifférencié. Le populiste, c'est celui qui flatte les masses dans ses aspirations les moins louables.
    Or, les crises multiples que traversent nos démocraties libérales (crises économiques, mondialisation, crises migratoires, crise de la représentation) réactivent un spectre qu'on a cru disparu avec les idéologies du XX siècle. Le populisme est-il une dérive inévitable de la démocratie ? En quoi n'est-il justement pas le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ? Quel en est le moteur ?
    Pascal Perrineau tente de circonscrire un concept flou, fait le point sur les études les plus récentes et montre quelles sont les formes nouvelles du populisme à l'heure des réseaux sociaux et des fake news .

    Ajouter au panier
    En stock
  • Si l'Europe ne constitue pas un acteur géostratégique global, capable de poser des actes souverains, elle n'est pas non plus réductible à une simple expression géographique. Berceau de la civilisation occidentale, elle est pourtant située à la croisée des menaces, dont certaines portent sur son existence même. Cette situation paradoxale ne semble pas pouvoir être dépassée au moyen d'une "souveraineté européenne", de toute évidence improbable.
    Mais une confédération européenne fondée sur la libre collaboration des nations et le "partage du fardeau" au sein de l'Alliance atlantique ne pourrait-elle pas relever les défis qui se posent à elle ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'OTAN

    Zima Amelie

    Obsolète pour Trump, en état de mort cérébrale pour Macron, l'OTAN, traité d'alliance entre les pays du bloc de l'Ouest, aurait pu disparaître en même temps que le pacte de Varsovie, son homologue de l'Est. Comment expliquer l'exceptionnelle longévité de cette organisation, qui a fêté ses 70 ans en décembre 2019 ? Ne toucherait-elle pas plutôt à sa fin ? De fait, les tensions suscitées par les agissements de la Turquie ou les dérives autoritaires de certains membres plaident contre elle.
    Force est toutefois de reconnaître que, depuis sa création, elle a fait preuve d'une grande plasticité, tant dans son fonctionnement que dans ses structures et modes de décision. Amélie Zima montre ici comment l'extension du champ d'action de l'OTAN - ses élargissements après 1989 ou encore la mise en place de politiques de partenariat et de coopération - concourent à sa propre pérennité. En étudiant ainsi l'atlantisme, elle met au jour la spécificité de l'Alliance face aux autres formes de coopération militaire : sa dimension démocratique et libérale.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1815, le congrès de Vienne inaugure, après la longue césure des guerres révolutionnaires et napoléoniennes, une nouvelle ère dans les relations internationales, avec l'Europe pour théâtre principal et acteur essentiel. Le directoire des grandes puissances assure un siècle de paix globale, affirmant sur toute la planète la suprématie du Vieux Monde. Cependant, à partir du XXe siècle, le système se dérègle et le leadership européen cède la place à un monde déchiré par les crises, les guerres et le choc d'idéologies antagonistes avant d'hésiter, depuis l'an 2000, entre ordre et désordre.
    Cet ouvrage retrace l'histoire des relations internationales du XIXe siècle à aujourd'hui, apportant ainsi les connaissances indispensables pour comprendre quel nouvel équilibre mondial se dessine au début du IIIe millénaire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1795, Kant ouvrait la voie « vers la paix perpétuelle ». Pourtant, malgré les projets de « concert européen », malgré la SDN et même l'ONU, à plus forte raison malgré l'idée d'une « sortie de l'histoire », la guerre reste une réalité du monde d'aujourd'hui. Et quand elle ne l'est pas au sens strict, elle se manifeste dans le discours : la lutte contre le Covid-19 n'a-t-elle pas récemment été qualifiée de « guerre », mot censément fédérateur d'une union sacrée ?

    Aussi vieille que l'humanité, la guerre n'en est pas pour autant un phénomène uniforme. Guerre civile, guerre ethnique, guerre juste, guérilla, guerre de sécession ou de révolution... Le vocabulaire de la guerre est multiple et s'étoffe avec les progrès de la technique (frappes « chirurgicales », drones, etc.). Après le succès de L'Art de la guerre par l'exemple, Frédéric Encel dresse ici la liste des mots du plus grand des maux.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Si l'État, en tant que territoire délimité par des frontières, est ce qui fonde la dimension internationale des liens et des rapports entre les pays, l'étude de la diplomatie et des politiques étrangères ne suffit pas à rendre compte de l'ensemble des interactions qu'entretiennent les nations. Considérant l'intensification et la diversification des échanges, économiques, humains, culturels, cet ouvrage privilégie un large champ d'investigation, tel que l'exige toute étude pertinente des relations internationales contemporaines.
    Paradigmes d'analyse, acteurs, interdépendance des enjeux et des zones géopolitiques, processus de décision et de règlement des conflits : autant de questions traitées ici, à la lumière de l'histoire et du présent.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Cet ouvrage part d'une idée simple : pour comprendre la construction de l'Europe, il faut réfléchir à son histoire ; pour saisir les raisons de certaines évolutions, il faut évoquer des principes économiques ; pour envisager l'avenir, il faut comprendre les enjeux politiques. Aussi les auteurs présentent-ils l'Europe selon trois dimensions :
    Culture, espace, puissance.
    La première partie, « Culture et histoire », analyse les événements ayant marqué depuis l'Antiquité la construction de l'Europe ; la deuxième, « Espaces et organisations », explique le fonctionnement de l'Union européenne ; enfin, « L'Europe puissance » ouvre des perspectives sur l'avenir de la construction européenne en ce début de troisième millénaire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis des décennies, la concentration de populations cumulant difficultés sociales et économiques, dans les cités périphériques ou dans les quartiers anciens et dégradés de la plupart des villes françaises, est source de préoccupations pour les services de l'État et pour les collectivités locales. Afin de répondre à ces situations et aux dysfonctionnements, voire aux épisodes de violence qui s'ensuivent, des politiques urbaines, poursuivies par les différents gouvernements, sont mises en place dans les domaines de l'urbanisme, du social, de l'économique et de la sécurité.

    Après un état des lieux détaillé, Claude Chaline analyse et évalue la portée et l'effectivité de ces dispositifs englobés dans les politiques de la ville, du renouvellement et de la rénovation urbaine.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En matière de relations internationales, que signifie être «?réaliste?» ou «?libéral?»?? L'État en reste-t-il le principal acteur?? Les démocraties sont-elles moins enclines à faire la guerre??
    Ces questions et bien d'autres sont au coeur des théories des relations internationales, dont ce livre offre un panorama : réalisme, libéralisme, transnationalisme, constructivisme, marxisme, féminisme, postpositivisme, postcolonialisme, approches bureaucratiques, psychologiques et mixtes... Autant d'outils permettant de donner du sens à l'actualité.
    Cet ouvrage propose une introduction générale, claire et accessible à ces théories, pour tous ceux qui les étudient, les pratiquent, et veulent comprendre les grands enjeux du monde contemporain.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La V République s'installe à un moment où deux processus complexes et à géométrie variable - la décolonisation, d'une part, et l'essor économique sans précédent, de l'autre - dessinent de nouveaux périmètres pour la vie de la Cité. Après un demi-siècle d'existence, ce régime, qui apparut à beaucoup comme la structure politique d'accompagnement de la modernisation du pays et de sa métamorphose, semble peiner à conduire la nouvelle mue de la société française au sein d'un monde globalisé.
    En historien, Jean-François Sirinelli observe le fonctionnement de l'écosystème quintorépublicain.
    Il en analyse les crises conjoncturelles et éclaire les mouvements structurels de la démocratie française de ces cinquante dernières années.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La géopolitique allemande, d'« Espace vital » à « Ennemi ». La géographie anglo-saxonne, de « Heartland » à « Choc des civilisations...

    Ajouter au panier
    En stock
  • La plus vieille civilisation du monde a toujours joué un rôle de premier plan dans les relations internationales : de la route de la soie aux routes maritimes actuelles, la Chine entretient des relations complexes avec ses nombreux voisins et ses divers partenaires économiques. Or, depuis les réformes économiques des années 1980, cet immense territoire a rebattu les cartes de la géopolitique mondiale, s'imposant désormais comme contre-modèle de l'Occident. La Chine se serait-elle bel et bien éveillée ?
    Mathieu Duchâtel dresse le tableau de cette grande puissances contemporaine, tiraillée entre volonté d'expansion et quête de sécurité, compétition et alliances, et qui est en passe de détrôner les États-Unis, dont elle est la grande rivale.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dans le discours public, la république et ses « valeurs » sont invoquées en permanence, suscitant souvent l'indifférence et parfois l'irritation.
    Devant ce constat, il importait de redonner du sens aux mots, car la vie démocratique et la construction de l'intérêt général sont aussi une affaire de langue. Comment poursuivre une forme ou une autre de « vivre-ensemble » sans se parler et sans se comprendre ?
    Ce livre fait donc le choix de donner la parole à des chercheurs européens qui interrogent les mots de la République et du républicanisme dans une perspective internationale et sur la longue durée, des démocraties grecques aux enjeux contemporains.
    Son ambition : inviter le lecteur à prendre du recul et à penser la République non comme un dogme, mais comme un objet vivant où doivent se conjuguer l'intérêt commun et la liberté de tous.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'histoire de la politique étrangère de la France est étroitement liée à la construction de la nation. De la monarchie et l'empire napoléonien, la diplomatie hérite la souveraineté et une certaine idée de la grandeur (en témoigne, encore aujourd'hui, le protocole des ambassades). Mais à partir du Congrès de Vienne jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le voisin allemand, devenu prépondérant en Europe, a largement rebattu les cartes face à une France diminuée. Depuis 1945, la position de cette dernière est celle d'une puissance moyenne, certes, mais d'influence mondiale, engagée dans la construction européenne.
    Maxime Lefebvre revient sur cette histoire, et plus largement sur les fondamentaux de notre politique étrangère : les forces et faiblesses de la puissance frança ise ; les acteurs et la chaîne de décision ; les orientations stratégiques.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La science politique n'est pas née avec Platon, Hobbes ou Rousseau, ces monstres sacrés de la philosophie politique. Entendue strictement, elle est une discipline contemporaine, apparue au xxe siècle dans le sillage des grandes sciences sociales. Elle a pour objet « le politique », c'est-à-dire un champ social de contradictions et d'agrégations d'intérêts, régulé par un pouvoir détenteur de la coercition légitime. Quels sont ses domaines, ses acteurs, ses problématiques et ses écoles ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Près de soixante ans après le découpage du territoire métropolitain en vingt-deux régions, la réforme territoriale conduite en 2014 a modifié en profondeur la carte des régions françaises. Si, déjà sous l'Ancien Régime, l'Etat royal a cherché à " mesnager " le territoire grâce à une administration de plus en plus étoffée, l'Etat libéral du XIXe siècle a laissé la révolution industrielle creuser les inégalités spatiales.
    Il faudra attendre le XXe siècle pour que le pouvoir politique se pose en modernisateur de la société et en planificateur de l'économie. Au XXIe siècle, confronté à la fois aux effets de la construction européenne, de la décentralisation et du néo-libéralisme, l'Etat " post-jacobin ", régulateur et péréquateur, a désormais la charge de garantir la cohésion et la compétitivité de la France dans la mondialisation.
    Aussi paraît-il opportun de remettre en perspective plusieurs siècles de réformes territoriales, qui ont contribué à dessiner le visage de la France.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au cours des dernières décennies, les politiques culturelles de l'État et des collectivités territoriales ont connu une forte montée en puissance financière et institutionnelle, stimulée par le volontarisme du ministère de la Culture comme par l'attrait croissant des thèmes de l'art et de la culture auprès des collectivités territoriales.
    Pierre Moulinier met à plat les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics en la matière et montre le chemin parcouru par les autorités. Il s'interroge également sur les résultats obtenus, bien que l'évaluation en soit difficile. L'auteur plaide enfin pour une continuité du soutien public et une clarification des compétences.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Parce qu'elle s'étend de l'Est européen à l'océan Pacifique, la Russie est à la croisée des grandes aires géopolitiques mondiales.
    Au sud, le Moyen-Orient est perçu comme un arc de crise en proie à l'islamisme, dont les contrecoups se répercutent dans le Caucase, en Asie centrale et dans les républiques musulmanes de la Volga. Au nord, l'océan Arctique semble retrouver la valeur géostratégique qui était la sienne pendant la guerre froide.
    À cette immensité répondent les ambitions du pouvoir russe. Son projet ?
    Redonner à la Russie un statut de puissance mondiale, en opposition à l'Occident.
    Expliquer la géopolitique vue de Moscou, montrer son enracinement dans l'histoire, éclairer les implications de ces conceptions et leurs modalités pratiques en analysant l'évolution des politiques russes, tel est l'objectif de cet ouvrage.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le XX siècle fut aussi celui du communisme : son irruption violente ; les espoirs immenses qu'il suscita sur tous les continents ; son apogée et sa trahison dans le stalinisme ; enfin sa chute.
    Au-delà des querelles portant sur l'ampleur de ses méfaits ou le nombre de ses victimes, l'illusion qui en serait le fondement ou le mensonge qui en aurait permis la survie, le présent livre permet d'en retracer l'histoire mondiale. Loin de toute orthodoxie, il offre une lecture originale d'un séisme politique dont on chercherait aujourd'hui en vain l'équivalent.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Avec la naissance de l'État, 3000 ans avant notre ère, l'espace géographique acquiert une dimension politique. Désormais, il n'est plus seulement façonné et cloisonné par la diversité du milieu naturel et par celle du peuplement, mais aussi par l'exercice de souverainetés étatiques concurrentes. Il devient le théâtre et l'enjeu de rivalités pour le contrôle de voies stratégiques, de ressources vitales, mais aussi de territoires ou de lieux symboliques.
    Alors que les débuts de cette discipline ont été entachés par ses compromissions avec le IIIe Reich et ses alliés, aujourd'hui, l'approche géopolitique offre un regard renouvelé sur le monde en tentant de décrire et d'expliquer les rivalités de pouvoir sur l'espace réel ou rêvé grâce à des outils et des concepts que cet ouvrage présente.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Aujourd'hui, le terme « djihadisme » est malheureusement devenu familier à tous les Français, mais très peu connaissent réellement sa signification. En des termes clairs, le présent ouvrage reprend l'histoire, l'idéologie et la propagande de cette mouvance. Il couvre l'invention du djihadisme contemporain de 1979 en Afghanistan jusqu'à Daesh, et retrace son évolution à travers les différents théâtres du djihad, la Bosnie, le 11-Septembre, l'invasion américaine de l'Irak, les conséquences des « Printemps arabes » : la crise au Sahel, le désastre syrien et les attentats de Paris et de Bruxelles qui en résultent. Les itinéraires des principaux théoriciens et penseurs du djihadisme sont rappelés et mis en perspective avec l'actualité. L'auteur explique aussi comment les djihadistes se sont emparés et ont dénaturé des symboles de l'islam, en ont détourné des concepts-clés, à commencer par celui de « djihad », mais aussi celui de « martyre ». Enfin, ce livre ouvre la discussion sur la lutte contre la radicalisation et le fléau extrémiste en Europe et dans le monde, le grand défi de notre époque. Politique, économiste et documentariste, Abdelasiem El Difraoui est l'un des meilleurs spécialistes européens du djihadisme. Aux Puf, il est l'auteur d'Al-Quaida par l'image. La prophétie du martyre (2013) et de Carnets égyptiens (2014).

  • La région méditerranéenne, berceau de grandes civilisations et des trois religions monothéistes, est le parfait témoin de plusieurs réalités universelles : l'interdépendance socioéconomique entre pays développés et pays en développement, le poids des prétextes religieux et de l'ethnicité dans les conflits, l'enjeu géostratégique des ressources naturelles... L'espace méditerranéen révèle également de grandes mutations actuelles avec le « Printemps arabe » au sud et la crise des dettes souveraines au nord.
    Des risques de conflits aux perspectives économiques en passant par l'analyse des modes de vie, cet ouvrage donne les principales clés pour analyser la situation du bassin méditerranéen. Il montre comment, marquée par l'hétérogénéité démographique, culturelle et économique et un fossé croissant entre les rives, la Méditerranée reste à la fois porteuse d'un idéal commun et de la peur de l'autre.

  • Le Proche-Orient, où l'on regroupe l'Égypte, la Syrie, le Liban, l'Irak, la Jordanie et Israël, occupe une place centrale sur l'échiquier géopolitique mondial.
    Au coeur des tensions qui marquent cette région se trouve le conflit israélopalestinien entré dans une nouvelle phase paroxystique. Au-delà de l'horreur de l'enchaînement inlassable des attentats-suicides, des tirs de missiles et des représailles israëliennes dans les Territoires, cet ouvrage explique comment, en un peu plus d'un siècle, le Proche-Orient est devenu le lieu d'affrontement de visions multiples et contradictoires, d'enjeux stratégiques avoués ou dissimulés, mais aussi de perceptions et de convictions identitaires, sociales, culturelles et religieuses, fortes et antagonistes.

  • Des Frères musulmans à l'EIIL, des Ouïghours indépendantistes de Chine aux islamistes d'Indonésie, mais aussi de France, d'Angleterre et des États-Unis, l'onde de choc islamiste fait parler d'elle dans le monde entier.
    Et si le terrorisme djihâdiste est au centre de toutes les préoccupations, l'islamisme ne saurait s'y réduire :
    Depuis 2011, des groupes islamistes ont pris la direction d'États de manière démocratique (en Turquie, en Tunisie, au Maroc, brièvement en Égypte).
    En somme, qu'il soit politique, terroriste ou missionnaire, l'islamisme grandit, mais l'idée d'une internationale islamiste est bien une illusion. Prendre en compte cette pluralité est indispensable à la compréhension de ce phénomène.
    Cet ouvrage explicite les origines et les fondements des doctrines islamistes sunnites comme chiites et donne les bases nécessaires à toute réflexion sur le sujet. Il montre surtout combien appréhender les islamismes d'aujourd'hui exige une étude géographiquement et politiquement ancrée de chaque mouvance.

    Ajouter au panier
    En stock
empty