• Grands ou petits, publics ou privés, les châteaux de la Loire sont tous les acteurs immobiles mais essentiels de notre passé, somptueux théâtre de l'histoire de France. Pendant cent ans, c'est sur les bords de la Loire et de ses sept affluents que s'élèvent des merveilles, écrin d'un miracle architectural français, avec ses douceurs, ses fêtes et ses tragédies. Aux fastes des chasses royales de François Ier à Chambord s'oppose l'assassinat du duc de Guise à Blois. Reines et favorites y ont également laissé leurs empreintes, telles Diane de Poitiers et Catherine de Médicis à Chenonceau. Jean des Cars, dont on connaît le talent de conteur, en a sélectionné dix parmi les plus visités : Angers, Chinon, Amboise, Blois, Azay-le-Rideau, Le Clos-Lucé, Chambord, Chenonceau, Cheverny et Villandry.

    Jean des Cars est aujourd'hui l'écrivain d'histoire le plus lu. Parmi ses grands succès : Louis II de Bavière ou le Roi foudroyé, Sissi ou la Fatalité, La Saga des Romanov, La Saga des Habsbourg, La Saga des Windsor, Le Sceptre et le Sang, Nicolas II et Alexandra de Russie et François-Joseph et Sissi, tous publiés chez Perrin.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Histoire de la Vendée

    Michel Perraudeau

    • Geste
    • 3 Septembre 2018

    Cette Histoire de la Vendée et des pays bas-poitevins s'adresse à tous les lecteurs désireux de mieux connaître le passé du dépar­tement et des régions historiquement proches. Chacun peut progres­ser dans les deux millénaires d'histoire, de façon chronologique ou en fonction de ses centres d'intérêt. L'iconographie qui balise les cha­pitres peut également servir de guide. À l'époque antique, César désigne sous le nom de Pictons les habi­tants de la région allant de l'Atlantique à la Vienne. Certains seront rebelles aux armées romaines. Au Moyen Âge, le territoire devient comté de Poitou ; la dynastie des Guillaume règne alors entre Loire et Pyrénées. Éléonore, comtesse de Poitou, devient reine de France puis reine d'Angleterre. Son fils Richard Coeur de Lion, très attaché au Talmondais, suit ses traces. La Renaissance et la Réforme ont fortement marqué la terre de l'ac­tuel département. Au milieu du XVIIe siècle, une ordonnance royale crée le Bas-Poitou avec Fontenay-le-Comte pour capitale. La Révolution institue la Vendée administrative. En 1793, un sou­lèvement sans précédent enflamme une grande partie de l'ancien Poitou ; la population du territoire insurgé est massacrée. Les réformes administratives se succèdent : en 1804, Napoléon des­saisit le chef-lieu traditionnel Fontenay-le-Comte au profit de La Roche-sur-Yon ; en 1956, la Vendée est détachée du Poitou pour être intégrée à la nouvelle région administrative des Pays de la Loire. L'histoire de la Vendée n'est pas aussi simple qu'elle le semble au premier abord, elle se révèle buissonnante et complexe, contradic­toire et nuancée, mouvante et articulée. C'est dans cette riche ten­sion que le département s'est construit au fil des siècles.

  • Dès les années 1900, les cartes postales dévoilent des tranches de vie, révèlent des traces du passé, invitent au voyage dans le temps. Elles racontent l'histoire de Nantes et d'une société en constante évolution. La possibilité de se promener dans la ville avec une image qui a traversé les décennies, est l'idée derrière le projet « Nantes à la carte » sur Télénantes, une émission qui met en vis-à-vis une carte postale du début du XXe siècle avec les lieux actuels. Cet ouvrage en est le prolongement direct. Un cheminement inédit, où l'on prend le temps de s'égarer dans les dates. Un hommage à ceux qui ont fait évolué le paysage nantais et ont participé au développement de la ville.
    /> « Photographier, c'est écrire avec la lumière » : ces mots sont de Michel Lefèvre, retraité du service photo de Presse-Océan. Depuis 7 ans, Romain Boulanger parcourt Nantes en tant que remplaçant au journal Presse-Océan. Parallèlement, il travaille dans différents secteurs. Il a publié avec Stéphane Pajot, Nantes, la ville aux mille visages aux éditions D'Orbestier. Pour Nantes à la carte, il a fait un bond en arrière « Nom de Zeus ! » Auteur d'une poignée de polars et de livres de mémoire, dont une BD sur Nantes, sa ville natale, Stéphane Pajo

  • On a beaucoup écrit depuis plus de deux siècles sur cette guerre fratricide et civile qui a ensanglanté la Vendée militaire au lendemain de la Révolution et de ses promesses égalitaires.
    Cet ouvrage écrit par un historien se veut un ouvrage de vulgarisation pour mieux comprendre les raisons qui ont poussé les Vendéens à se liguer contre la toute jeune République et à défendre leurs idéaux auxquels ils étaient tant attachés depuis des siècles.
    Hervé Retureau qui a des ancêtres dans les deux camps, tente donc dans cette synthèse de recontextualiser l'histoire de ces guerres sans parti prix et en confrontant les positions.

  • Histoire de Saint-Nazaire

    Noël Guetny

    • Geste
    • 16 Avril 2021

    Un ouvrage illustré qui reconstitue l'histoire de Saint-Nazaire depuis les origines jusqu'à nos jours, à partir des jalons, des points de repères. Construite deux fois en un siècle, Saint-Nazaire est aussi une ville d'innovations sociales et techniques, dont le savoir-faire en matière de construction navale et aéronautique a fait la réputation au-delà des frontières, une ville où la mer et la grande industrie se côtoient. Ville impossible où tout semble possible, ville de contrastes sinon de paradoxes, ville en perpétuel mouvement, ville d'ingénieurs et de créateurs, la cité qui ouvre l'estuaire de la Loire et borde l'océan Atlantique est devenue aujourd'hui une cité attractive et recherchée, agréable à vivre et confortable, avec un front de mer plébiscité.

  • Le dernier fleuve sauvage d'Europe est le plus grand fleuve français et une passion nationale. Avec ses rives couvertes très tôt de vignes, de villes, d'abbayes, de châteaux. Avec sa flotte qui fit circuler sur tout le territoire le charbon, les vins, les bois, les faïences, les produits exotiques. Avec ses voyageurs illustres, le roi René d'Anjou, Richelieu et Mme de Sévigné. Et ses châteaux, célèbres dans le monde entier par l'alliance incomparable du tuffeau blanc et de l'ardoise bleue.
    Elle a tout connu, tout surmonté. La conquête romaine, l'invasion des Vikings. La guerre de Cent ans, les guerres de religion, la guerre de Vendée. L'occupation allemande. Son grand moment est celui où les rois de France chassés de Paris, transportent leur cour sur ses bords. La Renaissance italienne vient alors donner au Val de Loire cette figure splendide, que l'Unesco a classée en 2000 dans son patrimoine mondial.
    Charles d'Orléans, Du Bellay, Balzac, Maurice Genevoix, Julien Gracq, Jacques Bertin et tant d'autres ont dit la douceur de son climat, ses larges eaux, ses étendues de sables blonds. Mais aussi ses emportements soudains et la violence de ses crues.
    La Loire, c'est de la belle langue, de la bonne cuisine et des grands vins. C'est l'alliance unique d'un paysage, d'une histoire, et d'un « art de vivre » épicurien. C'est l'héritage toujours vivant de Rabelais.

  • L'Inédit de Nantes est la suite du best-seller Nantes en quête d'histoires. 500 anecdotes nantaises totalement inédites ! Saviez-vous qu'en 1957, l'un des pensionnaires du Jardin des plantes était un dromadaire et qu'il fit une escapade jusqu'à la place Royale ? Qu'une drague de Loire fut détruite par des ouvriers en colère estimant qu'elle allait les priver d'emplois ? Au fil de ces chroniques inédites, vous apprendrez aussi qu'une femme occupa durant 34 ans le trou du souffleur du théâtre Graslin ou que les espaces verts furent transformés en potagers durant la Première Guerre mondiale afin de nourrir la population.
    Journaliste à Presse Océan, Stéphane Pajot est l'auteur de nombreux livres sur Nantes et sa région, ainsi que d'essais et de romans. Collectionneur averti de photos anciennes et de cartes postales, c'est aussi un fouineur d'archives toujours à la recherche d'anecdotes inédites et de témoignages insolites. Il se passionne depuis toujours pour sa ville et en découvre avec le temps tous les secrets, qu'il se plaît à partager.

  • Une histoire du peuple de Nantes, de la Préhistoire à nos jours, cela n'avait jamais été tenté : envisager la traite négrière sous l'angle des marins et des esclaves renouvelle l'approche habituelle, centrée sur l'économie et les armateurs. Envisager les quarante dernières années du point de vue des ouvriers orphelins des chantiers ou des femmes en colère, cela modifie l'image de la métropolisation heureuse. Envisager la terrible famine comme élément majeur de l'année 1532 suggère que le rattachement de Nantes au royaume de France n'est pas alors la préoccupation première du peuple...

  • Riche de la diversité de ses terroirs et de ses paysages où les grandioses formations géologiques alternent avec les gorges sauvages des cours d'eau, où les pitons volcaniques portent chapelles castrales et ruines médiévales ; riche de ses villages et hameaux qui ont conservé leur authenticité avec leur petit patrimoine tant religieux que civil où croix et calvaires séculaires voisinent avec "bachats", maisons d'Assemblée, lavoirs et métiers à ferrer ; riche de la surprenante architecture aux influences orientales de ses cathédrale, basilique, abbatiales et collégiales ; riche de la polychromie et du polymorphisme de ses églises rurales, souvent romanes, décorées de fresques et peintures murales ; riche de ses forteresses, châteaux, maisons fortes et castels qui parsèment vallées et montagnes, campagne et villes ; riche d'un passé qui a participé à l'histoire de la France et à celle du Nouveau-Monde : le département de la Haute-Loire, c'est une succession de découvertes inoubliables, de surprises permanentes et de rencontres que le dialogue avec les habitants vient enrichir.

  • C'est l'évidence : une île est un bout de terre entouré d'eau de tous côtés. Close, on peut la cerner. Disti ncte, on peut la penser. Distante, on peut la rêver. Mais la saisir est compliqué.
    L'île est un lieu parfait car achevé. Sa totalité se donne à voir inconti nent. Lieu complet dont le regard accomplit la vision d'un espace à part. Enti té géographique où la parti e rejoint le tout.

    Île prison, île résidence, île décor, déserte ou peuplée, naturelle ou arti fi cielle, chargée d'histoire ou de guano, chaque île est unique.

    Ce numéro spécial de 303 explore les îles des Pays de la Loire, qu'elles soient fl uviales ou mariti mes, reliées aux conti nents, urbaines, naturelles ou arti fi cielles, réelles ou rêvées.

  • Le quai de la Fosse a vécu, avec ses lumières et ses ombres ; en disséquant le site et son histoire, il est alors possible de mieux appréhender ce qu'il a été, et aujourd'hui, mieux lire les vestiges de son passé. Cinq siècles, c'est le temps qu'il a fallu pour faire et défaire le quai de la Fosse, image longtemps incontournable de la ville et du port de Nantes. Lieu privilégié où, sous l'Ancien régime, se focalise le développement d'un port ouvert sur l'outre-Atlantique. Au 19e siècle, la façade du quai sur la Loire cache, derrière ses appartements de location et sièges de sociétés, une population laborieuse : c'est là que se développe le second mythe de la Fosse, celui du « quartier réservé » qui inspire auteurs et artistes. Tout s'effondre en 1943, avec le bombardement de la ville en pleine guerre. La reconstruction est accompagnée d'une large déconstruction d'édifices, on en profite pour achever les travaux d'urbanisme commencés un siècle auparavant. Conservateur en chef du patrimoine (er), né à Nantes, il a été directeur adjoint des Archives départementales de Loire-Atlantique où il a notamment été chargé de l'accueil des chercheurs, des services des archives modernes, privées et hospitalières et de l'action en direction des publics. Président de la Société archéologique et historique de Nantes et de la Loire-Atlantique pendant quatorze ans, membre des conseils d'administration de plusieurs associations d'histoire, il est l'auteur de nombreuses publications historiques (articles, ouvrages, collaborations) et participe toujours activement à la vie associative et culturelle du département. Il est aussi membre de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire.

  • Combattant pour défendre leur foi, leurs prêtres, leur liberté, les Vendéens de 93 ont laissé peu de témoignages. L'art n'avait pas sa place en ces temps de guerre. En revanche leurs héritiers voudront rendre hommage et glorifier leurs héros...
    Découvrez en avant-première ce très bel album et partez à la rencontre de cette histoire en images, rencontre de la couleur et de la lumière, pour le plus grand plaisir de l'oeil.
    184 pages, 300 illustrations pour découvrir les plus beaux vitraux vendéens dans une magnifique édition reliée et numérotée.

  • En 2018, il était grand temps, semble-t-il, de faire paraître cet ouvrage qui évoque le XXe siècle, ce siècle qui nous semble avoir pris fin hier. Comme si le temps s'était accéléré en changeant de millénaire... Le XXe siècle est visité ici année après année, de 1900 à 2000 compris, du naufrage de la Croisine devant La Chaume à la marée noire provoquée par l'Erika ; du clash des inventaires (en 1906) à la création du Puy du Fou (1977) ; de la réconciliation des Vendéens avec la République dans les tranchées de la guerre 1914-1918 au passage du maréchal Rommel venant inspecter le mur de l'Atlantique (1943) ; des catastrophes du Saint-Philibert (1931) et du Lancastria (1940) jusqu'à celle, ferroviaire, de Chantonnay (1957), sans oublier la crue du siècle (1960), la tempête du siècle (1972) et la sécheresse du siècle (1976)... Au fil des années, on retrouve les plus illustres enfants de la Vendée : Clemenceau, de Lattre, Jean Yole, Henri Pitaud, Maxime Bossis, Roland Berland... ainsi que des passants considérables : Simenon, Marc Sangnier, Jean Gabin, Soljenitsyne, de Gaulle et Mitterrand... Comme un journal du siècle, cet ouvrage délivre ses pages politiques, économiques, fait-diversières, sans oublier le sport, le cinéma, la littérature... Un ouvrage qui ne prétend pas être une encyclopédie exhaustive mais veut simplement donner un aperçu de ce xxe siècle où la Vendée s'est révélée forte

  • Voici un guide illustré, pour découvrir la Vendée en anglais Le Puy du fou, les Sables d'Olonne, le Vendée globe, la mer et les rivages, la Vendée ne se résume pas qu'à cela.
    Ce département contient bien d'autre richesses avec des paysages diversifiés, une histoire singulière et une identité forte.
    En passant du haut-Bocage au littoral, du Marais Breton au Marais Poitevin, l'auteur nous entraîne sur des sites incontournables mais aussi dans des lieux plus méconnus, voire insolites. Vous partirez sur les traces des moines qui ont fait émerger le Marais Poitevin, sur les lieux de vie et de mort d'Aliénor d'Aquitaine et de Clemenceau ou encore de Barbe Bleue et de Richelieu.

  • L'ouvrage sort de l'oubli et de l'anonymat des luttes collectives les acteurs des débuts du mouvement ouvrier choletais et met en lumière près de 350 militants.À Cholet, première ville industrielle du département, des chefs vendéens et républicains ont donné leur nom à quelques rues mais pas une seule figure ouvrière n'est honorée d'une telle attention. Le monde du travail, rendu invisible par le tropisme de la tradition vendéenne, est le trou noir de la mémoire choletaise. Par-delà l'approche biographique, il esquisse un portrait collectif des militants membres des trois syndicats adhérents à la Bourse du travail.

  • 40 ans d'enquêtes ethnographiques ont permis de retracer le savoir-faire et les connaissances populaires de l'île, maritimes et terrestres. Noirmoutier se transforme et s'adapte perpetuellement, ce qui fait la richesse et l'originalité de son patrimoine. Ceux qui ont marqué l'histoire locale, ce sont les paysans et des marins. Au fil des siècles, ils ont mené un combat incessant contre les éléments : le vent, l'océan, le sable. Leurs témoignages permettent la transmission de traditions mais aussi de croyances et superstitions.

  • L'île de Noirmoutier est connue sous plusieurs surnoms : l'île aux cent moulins, l'île aux mimosas ... Avec celui de la Baie du sel, ils rappellent la longue histoire de ce territoire insulaire, de ce petit « tout » d'humanité ancré au coeur de la façade atlantique française et à l'entrée de la Loire. Noirmoutier a connu les multiples réalités qui ont frappé le continent européen : des invasions de pirates ou d'armées étrangères, des trafics interlopes pour échapper à l'impôt, mais aussi de lointains échanges commerciaux avec les villes de la Hanse ou les colonies des côtes américaines. Les habitants sont longtemps restés à part, dans la mesure où ils ne dépendaient que de leur seigneur jusqu'en 1 768, jusqu'au rachat personnel de l'île par le roi de France. Ils ont appris à s'organiser pour se défendre de leurs ennemis mais aussi de la nature, toujours prompte à reprendre des parcelles de terre chèrement acquises. La communauté noirmoutrine, dans ses diversités, s'est ainsi soudée. Certes, la multiplication des liaisons îles-continent modifie désor­mais cette dimension. À Noirmoutier, c'est la quasi-permanence du lien, avec le pont depuis 1971, et même s'il existe depuis plus de deux siècles le passage submersible du Gois qui lui donne une originalité plus grande encore. Il n'empêche : l'esprit insulaire noirmoutrin est toujours présent.

  • Savez-vous que la Sarthe fut, au début du XIXe siècle, un important producteur d'anthracite ? Que la première tour Eiffel est née à Mamers où l'on peut toujours l'admirer ? Connaissez-vous ce moulin à eau qui fabrique de la glace à rafraîchir ? Ces maisons dont les murs ont été édifiés en tuiles ? Pouvez-vous imaginer qu'il y a quelques dizaines de millions d'années, dans la mer qui recouvrait le département actuel, s'ébattait une espèce de dinosaure de quelque huit mètres de long ? Et qu'aujourd'hui encore, on peut rencontrer des sirènes un peu partout ? La Sarthe, que l'on dit si discrète et effacée, conserve jalousement de véritables trésors qui témoignent de la beauté de son cadre naturel, de la richesse de son passé et du génie de ses habitants. À vous de les découvrir avec l'aide des Guides Habitants !

  • Peuplée dès les Phéniciens comme en témoignent de nombreux vestiges, elle a traversé les siècles en tirant parti de son port et de ses plages. Hervé Retureau revient sur l'histoire de la ville, de ses origines jusqu'à aujourd'hui en passant par les guerres maritimes, l'évolution industrielle, le développement dans bains de mer... Vous saurez tout des évènements qui ont marqué la ville.
    Né en 1974 aux Sables-d'Olonne, Hervé Retureau a grandi dans le « berceau de la cité » : le quartier de La Chaume. C'est ce milieu maritime qui lui a donné le goût de l'histoire et qui a éveillé en lui sa passion pour la généalogie. Après des études d'Histoire à l'Université de Nantes où il a soutenu une Maîtrise sur les « Gens de mer en pays olonnais », il s'est tourné vers l'enseignement. Formateur au C.F.A IFACOM (La Ferrière), il est aussi le président de la société historique locale OLONA fondée en 1924 et auteur de plusieurs ouvrages sur les Sables. Lauréat de l'Académie de Marine en 2006 pour son livre « Sablais, marins du globe de Terre-Neuve à la terre Adélie », il y retrace l'épopée des marins sablais et en particulier celle de son ancêtre Philippe Thesson, matelot sur l'Astrolabe de Dumont d'Urville. Il a notamment publié chez Geste, Les Sables-d'Olonne, une destinée maritime avec François-Xavier Grelet en 2006.

  • Des plus belles lumières de ses campagnes aux instants de vie urbaine, sans oublier ses lieux les plus historiques, voici l'Anjou sublimé en images.Pendant près d'une année, les photographes ont arpenté la région angevine dans le but d'en capter l'essence à travers leurs meilleures photographies. Fontevraud, Brézé, Saumur ... se dévoilent sous un jour nouveau. Angers et la myriade de lieux historiques qui l'entourent, tels les châteaux de Brissac et du Plessis-Bourré, se livrent avec noblesse et élégance. En suivant la route de la Loire, Béhuard, le château de Serrant, le jardin du château du Pin... se révèlent dans leur écrin de verdure et de ses campagnes environnantes, où la seule force de la Nature sublime ces joyaux d'antan.

  • Les amateurs de bons vins situent sans problème l'Anjou sur la carte de France. Cette région se distingue également par ses constructions historiques en ardoise et tuffeau. Les châteaux de bord de Loire en sont de parfaits ambassadeurs. Mais ils ne sont pas les seuls à les utiliser. D'autres bâtiments, moins nobles mais tout aussi importants sont faits de ces matériaux : les moulins. Qu'ils soient à eaux ou à vent, les moulins au nombre de 1900 en Anjou fascinent toujours autant.
    Mais à quoi servaient tous ces moulins ? Julien Derouet et Pierre Billaud répondent à cette question dans leur ouvrage et ce pour le plus grand plaisir des lecteurs.

  • La liste du patrimoine mondial inscrit par l'Unesco présente plusieurs centaines de monuments mais seulement quelques dizaines de paysages, et la plupart en tant que sites, parcs ou paysages « naturels ». Il y a peu de temps que les paysages culturels bénéficient de cette reconnaissance universelle et le Val de Loire, une partie du fleuve de la Loire, y est inscrit en tant que tel depuis 2001. Ce numéro spécial présente les très nombreux aspects de ce fleuve majestueux qu'est la Loire, appelé « dernier fleuve sauvage » : l'hydrosystème, l'aménagement des rives du fleuve, les différents types de navigation, les ligériens, la littérature et ses auteurs, les châteaux, gloriettes et troglodytes, la faune et la flore, la peinture, les vins et les saveurs de la Loire... La Loire est analysée sous ses très nombreux aspects. Pour pouvoir offrir l'approche la plus complète possible, le domaine géographique habituel (la région des Pays de la Loire) de la revue a été étendu à tout le fleuve, de la source à l'estuaire, du Mont Gerbier-de-Jonc (Ardèche) à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

  • La chute du rempart de la forteresse de Saumur en avril 2001 a déclenché une campagne de reconstruction qui s'est accompagnée d'un important travail de recherches sur le terrain et dans les archives. A l'issue de cette campagne, le château a retrouvé son rempart et de très intéressants ouvrages sont parus. De nombreuses zones d'ombre de l'histoire du château et de la ville ont été éclaircies. C'est à la lumière de ces dernières découvertes que ce livre a été écrit. Les nouvelles connaissances concernent essentiellement l'époque protestante de Saumur mais celle-ci est capitale dans l'histoire de la ville. Durant un siècle, de 1589, date de l'arrivée de Philippe Duplessis-Mornay en tant que gouverneur, à 1685, date de la révocation de l'édit de Nantes, Saumur va connaître ses heures de gloire. De toute l'Europe, on vient s'instruire à l'Académie protestante de Saumur. William Penn, le fondateur de la Pennsylvanie, y puisera ses idées de tolérance qui inspireront ensuite la Constitution des Etats-Unis et la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. La ville d'aujourd'hui est le reflet de cette grande époque. Mais Saumur c'est aussi le château des Très riches Heures du duc de Berry, le fait d'armes des Cadets en juin 1940 et également la ville du cheval avec le fameux Cadre Noir.

  • Selon une enquête réalisée en 2010, 61% des Français ont déjà fait une recherche sur leur famille ou leur nom. Une autre enquête plus récente, datée de 2015, indique que 90% disent s'intéresser à la généalogie. Le regain d'intérêt actuel pour la généalogie est porté par la facilité d'accès aux ressources en ligne, les échanges en réseau, et l'envie, un brin nostalgique, de connaître enfin sa provenance familiale.

    Avec plus de 5100 noms de familles sélectionnés, ce dictionnaire se veut un outil pratique de recherche de nos origines. Chacun de ces noms possède un lien avec un village, un hameau, un écart de notre terroir, tous lieux habités, entretenus et mis en valeur par nos ancêtres. Nos noms de familles portent le nom de ces lieux, ou inversement la terre leur a donné son nom. Tous portent témoignage de la vie populeuse et foisonnante du monde rural d'autrefois.

    Le promeneur citadin qui parcourt les sentiers ligériens à la recherche d'air pur et de verdure, se doute-t-il qu'il met ses pas dans les pas de ses ancêtres du XIIe ou XIIIe siècle ?

    Cet ouvrage est réalisé en coédition avec l'Association Généalogique de la Loire

empty