• Une collection à couper le souffle de maisons contemporaines paradisiaques conçues pour être en symbiose avec la nature.

    Après le premier Habiter la nature, ce second volet permet de découvrir une nouvelle sélection de maisons conçues par des architectes avec un objectif simple : créer une relation particulière entre la construction (et donc ses occupants) et la nature qui l'entoure. Les 50 maisons présentées ont été choisies pour leur emplacement exceptionnel, qu'elles soient blotties dans la terre, qu'elles culminent à la cime des arbres, qu'elles soient entourées d'eau ou qu'elles résistent à la chaleur désertique.
    Ces maisons sont parfaitement mises en valeur par des photographies montrant aussi bien l'intérieur que l'extérieur, ainsi que le cadre exceptionnel dans lequel elles s'inscrivent.

  • Vauban, homme de l'art Nouv.

    Pour la première fois, un ouvrage consacré au patrimoine Vauban entièrement illustré.

    C'est du Vauban ! On salue généralement ainsi toute fortification ne montrant ni tours crénelées du temps des seigneurs ni coupoles en béton de la ligne Maginot. Vauban et ses émules se voient attribuer les ouvrages fortifiés relevant d'époques où la guerre ne se faisait déjà plus avec des armures et des échelles mais pas encore avec des chars blindés et des bombardiers aériens. À la charnière des deux mondes, Vauban a connu et souvent imaginé avec talent et ingéniosité les étapes conduisant de l'un à l'autre, devenant un maître incontesté de l'architecture militaire.

    Sa charge de Commissaire Général des Fortifications, ses nombreux écrits et les échanges épistolaires qu'il a laissés fournissent un témoignage exceptionnel sur un moment-clé des civilisations modernes : les siècles baroques. Sciences spéculatives, arts libéraux et arts plastiques s'y fondent pour définir une culture globale dont Vauban reste l'une des illustrations les plus notables. L'auteur Jean-Loup Fontana nous conte l'histoire de ce « patrimoine actuel », apportant un éclairage nouveau sur cet homme de l'art qu'était Vauban. Citadelles, villes fortifiées, ouvrages isolés... les plus remarquables réalisations de Vauban sont ici croquées par l'illustrateur Jean-Benoît Héron, faisant de ce livre un ouvrage unique.

  • Uin 1940, à bord du Hakusan Maru, Charlotte Perriand quitte la France. Endormie dans sa cabine, elle fait un cauchemar. Le Corbusier, sous les traits d'un corbeau, lui fait des reproches : « Tu auras tout le temps de méditer le mal que tu m'as fait.» En route vers le Japon, cette architecte avant-gardiste et non conventionnelle va vivre une période fondamentale dans sa vie. L'immersion dans la culture et les traditions nippones sera pour elle une véritable révélation. Cette expérience lui permettra de développer sa vision de l'architecture d'intérieur : réformatrice, alliant tradition et modernité, adaptée au confort et à la vie moderne.

    Charles Berberian, de son crayon, raconte ce moment clé dans la carrière de cette icône du design. Dans un carnet en fin d'ouvrage, son entretien avec Pernette Perriand, fille de Charlotte, apporte un nouvel éclairage sur la vie de cette artiste.

  • Les Maitres européens de l'architecture est un ouvrage qui présente une vue d'ensemble de l'architecture européenne aujourd'hui. Il s'agit d'une vitrine pour trente des architectes les plus importants d'Europe, presentant leurs oeuvres majeures. Un guide des tendances architecturales européennes contemporaines présentant une grande variété et un sens aigu de l'aventure architecturale moderne.
    Cet ouvrage guide le lecteur à travers les styles et les mouvements de l'architecture en Europe qui ont fait son histoire depuis une dizaine d'année.

  • Le drame qui a frappé Notre-Dame en avril 2019 a suscité un extraordinaire intérêt pour la cathédrale de Paris, par-delà même les croyants et les amoureux du patrimoine. Ce mouvement, pour sympathique qu'il soit, ne laisse pas d'interroger sur les raisons de cet attachement. L'édifice est en effet aussi ancien que complexe, et son histoire oscille entre ombres et lumière. Notre-Dame, chef-d'oeuvre médiéval?? Notre-Dame, chef-d'oeuvre de Viollet-le-Duc, qui l'a modifiée au XIXe siècle pour le meilleur et pour le pire?? Entre ces deux périodes, que raconte l'édifice?? Et depuis 1860, quel a été le rôle de la cathédrale dans notre histoire collective??
    Entre sous-entendus et malentendus, l'histoire de Notre-Dame de Paris peut être revisitée, en soulignant la richesse de la pensée qui a conduit à sa construction, à ses embellissements, puis à sa restauration et à sa transmission jusqu'à nos jours. Fondé sur les documents, dont le plus ancien remonte à la fin du XIIe siècle, ce livre donne donc à voir la cathédrale au cours des âges, en suivant une chronologie qui va de l'évêque bâtisseur Maurice de Sully au général de Gaulle, le dernier « souverain » français. Il n'est ni une histoire archéologique de l'édifice, ni une histoire religieuse de ses usages, non plus une histoire politique de sa symbolique, mais bien tout cela à la fois. Car à Notre-Dame, les pierres, les hommes et les idées sont intimement mêlés au service d'une ambition stupéfiante?: incarner la France.

  • Voici le portrait de celui qui deviendra le plus grand architecte du XXe siècle : Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier. La première partie du livre, Corbeau, relate ses débuts : de sa naissance en 1887 à La Chaux-de-Fonds à ses tentatives de devenir l'architecte du régime de Vichy. Cet artiste radical et magnifique fut-il fasciste ? Le livre entreprend avec nuances de répondre à cette question. Il deviendra en tout cas la figure emblématique de la Reconstruction et des années de l'après-guerre : une immense figure d'architecte. La seconde partie du livre, Fada, retrace cet autre versant de sa carrière, avec l'examen du destin tumultueux de la Cité radieuse de Marseille et de ses trois répliques. On est plongé dans les polémiques que suscita cette « machine à habiter » que son créateur présentait comme l'une des grandes oeuvres de l'histoire. Ce livre est la chronique de la construction d'un personnage et celle de la fabrication d'un mythe.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Quand une chose entretient une relation heureuse avec le lieu où elle se trouve, nous ressentons cette chose comme naturelle. C'est le mariage heureux de l'architecture et du lieu qui engendre l'architecture naturelle ».

    Architecte du stade olympique ou du musée Hiroshige de Tokyo et en France, de la cité des arts de Besançon, du FRAC de Marseille ou de l'étonnant conservatoire d'Aix-en-Provence, avec ses panneaux disposés en origami, du musée Albert Kahn, de la station de métro Saint-Denis Pleyel en 2023, mais aussi de nombreuses maisons audacieuses en bambous ou en bois, Kengo Kuma décline le principe fondamental de l'architecture japonaise, qui unit l'homme et la nature. Il n'y a pas d'opposition entre le dedans et le dehors. Tout est affaire de gradation, de superpositions, de syntonie. À l'opposé de l'architecture occidentale pour qui la monumentalité est l'aboutissement.
    En huit chapitres, huit matériaux, huit réalisations emblématiques, cet architecte radical nous entraîne dans de nouvelles voies de respect de la nature.
    Ce livre est à la fois, un livre d'histoire subjective de l'architecture, un manuel d'application pratique (toujours enlevé et souvent drôle) et le portrait d'un architecte épris de nature.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Romanes, gothiques, classiques ou résolument modernes, nos églises et abbayes sont les chefs-d'oeuvre de notre patrimoine sacré. Avec ce beau livre, Michelin vous propose une sélection illustrée par de belles photographies de plus de 200 églises et abbayes

  • Dompter l'air pour créer de nouvelles architectures ! L'homme habite l'air de sa naissance jusqu'à sa mort. On pourrait donc dire qu'habiter l'air est une lapalissade. La trentaine de projets internationaux présentés ici montre à quel point ce matériau de construction offre de nouvelles possibilités en matière d'architecture. Si on connaît depuis longtemps les structures gonflables et pneumatiques, on sait moins qu'ils existent aujourd'hui des dispositifs ingénieux permettant d'isoler, à la manière de parois invisibles, des espaces extérieurs en ville comme en pleine nature. Dessiner l'environnement n'est plus une utopie ! L'air, savamment utilisé, permet donc d'isoler mais aussi de rafraîchir et de créer des architectures bioclimatiques en phase avec les préoccupations environnementales actuelles.

  • Décédé en 2012 à la veille de ses 105 ans, l'architecte brésilien Oscar Niemeyer est mondialement connu pour la ville de Brasilia. Après une formation à l'École des beaux-arts de Rio, il entre au cabinet d'un proche de Le Corbusier, Lucio Costa. Aussi, quand ce dernier se voit confier par le président Kubitschek la conception de la nouvelle capitale, Niemeyer en construit naturellement les principaux bâtiments publics. Avec l'inauguration de la ville en 1960, il devient immédiatement une célébrité mondiale.
    Quatre ans plus tard, fuyant la dictature militaire, il trouve refuge en France où il reçoit plusieurs commandes, impulsées par le Parti communiste ainsi que par le ministre de la Culture du général de Gaulle, André Malraux. Il ne rentrera au Brésil qu'en 1985.
    Se succéderont nombre d'édifices emblématiques comme le siège du Parti, place du Colonel-Fabien, la Maison de la culture du Havre dite « Le Volcan », la Bourse du travail de Bobigny, ou le siège de L'Humanité. L'étude de Vanessa Grossman et Benoît Pouvreau est l'occasion de découvrir d'autres constructions ou projets moins connus comme les résidences dans le midi (à l'instar de la villa Nara Mondadori à St-Jean-Cap-Ferrat), les logements collectifs (comme ceux de Dieppe ou Villejuif), ou les bureaux (comme ceux de Renault à Boulogne-Billancourt).
    Grâce aux archives de la Fundação Oscar Niemeyer, ce livre jette un éclairage unique sur l'oeuvre de Niemeyer, montrant comment ses réalisations françaises ont marqué le développement de son oeuvre international. Sa riche personnalité le vit également dessiner des meubles, collaborer à la Fête de l'Humanité à partir de 1978, participer au jury qui choisit les jeunes Piano et Rogers pour le Centre Pompidou, ou encore imaginer une salle de spectacles amovible pour la Cour carrée du Louvre.

  • Des pyramides de Khéops aux constructions vitrées spectaculaires du XXIe siècle, ce beau livre richement illustré par plus de 300 photographies émerveillera les curieux, les amateurs et les passionnés. Organisé de façon chronologique, cet ouvrage présente les monuments du monde les plus remarquables, en les mettant en relation avec les événements historiques, les bouleversements sociaux, les développements économiques et les innovations technologiques qui les ont façonnés.
    Des pages d'approfondissement permettent de se familiariser avec les figures ou les changements qui ont marqué l'architecture. Grâce à cette frise chronologique complète, le lecteur pourra visualiser l'évolution des styles et identifier les différents courants.

  • « Le critère pour l'architecture après le tsunami est l'humilité. » Kengo Kuma avait presque 10 ans lorsqu'il visita, à l'occasion des Jeux olympiques de Tokyo de 1964, le gymnase Yoyogi, en forme d'immense poisson, conçu par Kenzo Tange. Ce bâtiment le marqua profondément et suite à cette expérience forte, il décida de devenir architecte.
    Passionné par la culture et l'architecture traditionnelles de son pays, où l'usage et le travail des bois sont poussés à une sorte de paroxysme symbolique et où matériaux naturels et gestes ancestraux sont mêlés de manière surprenante à une modernité sans concession, Kengo Kuma a tracé son chemin. Il a créé son atelier en 1990 et se retrouve aujourd'hui à la tête d'un groupe d'agences d'architecture implantées au Japon, en Chine, aux États-Unis et en France. Sa production, impressionnante en nombre de projets, demeure pourtant empreinte de la même philosophie : une audacieuse inventivité et une frugalité de moyens, un recours aux matériaux traditionnels (bois, bambou, terre, pierre) utilisés de manière contemporaine et, à l'inverse, un usage vernaculaire des matériaux innovants, un respect de l'histoire et des sites.

  • Gaudí ; l'œuvre complet

    Rainer Zerbst

    Antoni Gaudí a fusionné orientalisme, formes naturelles et nouveaux matériaux dans une esthétique «modernista» unique qui a fait de Barcelone une capitale mondiale de l'architecture. Illustré de photos inédites, de plans et de dessins de la main de Gaudí, enrichi d'annexes approfondies présentant toutes ses créations y compris ses meubles et ses projets inachevés, cet ouvrage nous entraîne dans l'univers fantasmatique du Catalan comme jamais.

  • Anglais Studio Gang : architecture

    Studio Gang

    • Phaidon
    • 28 Janvier 2021

    The most in-depth exploration of one of the most important, innovative, and creative architecture practices working today.

    For the last twenty years Studio Gang, led by Jeanne Gang, has created buildings that, while spectacular, also deal with the most urgent problems of our time - inequality, climate change, and the challenges of urbanism.
    The studio's award-winning body of work spans multiple scales and typologies worldwide.
    This book showcases 25 exceptional projects - including the Aqua Tower and O'Hare International Airport in Chicago and Solar Carve Tower in New York City - that collectively demonstrate Studio Gang's bold, collaborative, research-based design approach.

  • Le style californien est d'abord un art de vivre dans une ville, San Francisco, qui est surement la ville la plus européenne des Etats Unis. Et c'est le receptacle de toutes les aventures architecturales américaines. «Le Style Californien» présente les designers d'intérieurs les plus importants de la baie de San Francisco. A travers les derniers projets de trente architectes californiens, ce superbe ouvrage révèle les plus belles realisations, que ce soit des maisons ou des appartements, qui trônent entre les collines d'Haight Ashbury et les contreforts de la Napa Valley.

  • « "Un palais en Sicile"... J'ai peut-être voulu cette aventure pour ces trois mots... pour le plaisir d'en faire un livre. ».
    Jean-Louis Remilleux.
    Après la mort du Marquis de Castelluccio, l'un des derniers « guépards » de Sicile, sa demeure s'endort et s'effondre, comme le monde qui l'a vu naître... Un demi-siècle plus tard, Jean-Louis Remilleux tombe amoureux de cet exceptionnel palais XVIIIe en ruine et se lance dans sa restauration.
    Ce palazzo, pour la première fois dévoilé dans ce livre, est l'un des plus beaux témoignages de l'architecture et des arts décoratifs siciliens.

  • Un parcours dans l'oeuvre de Le Corbusier (1887-1965), architecte dont les réalisations à échelle humaine sont reconnaissables entre toutes, inventeur d'un projet d'unités d'habitation qui prit forme avec la Cité radieuse à Marseille.

  • Véritable tour du monde de l'architecture d'aujourd'hui, cet ouvrage invite le lecteur à la découverte de demeures remarquables, inventives et innovantes.
    De Londres à Casablanca, en passant par Singapour, Sidney ou San Francisco, l'architecture doit prendre en compte les réalités de l'environnement et de la population. Les grands principes du modernisme sont ainsi adaptés aux différents climats, aux densités urbaines, aux usages locaux.
    La maison individuelle en ville est un terrain d'expérimentation pour les architectes. Les questions d'intimité, de luminosité et d'occupation de l'espace sont au coeur des réalisations présentées dans cet ouvrage.
    Riche de plus de 350 illustrations, ce livre défie le temps et l'espace afin de compiler un panorama de l'architecture urbaine d'aujourd'hui.

  • Eiffel, six lettres associées depuis 130 ans à une tour de 300 m de haut.
    Mais derrière ce monument iconique, à l'histoire duquel est consacrée une grande partie du livre, se cache un homme, né en Bourgogne, dont l'entreprise spécialisée dans la construction métallique travailla à travers toute l'Europe mais encore au Pérou ou dans la péninsule indochinoise, en Afrique ou à Manille... y construisant des gares, des églises, des ponts routiers et des viaducs ferroviaires dont certains, par leur hardiesse, leur élégance, sont entrés dans l'histoire.
    Gustave Eiffel est un nom porté au pinacle, quasiment mythifié (il n'est qu'à voir le nombre de ponts en fer riveté qui lui sont faussement attribués), tant en France qu'à l'étranger, et pourtant l'homme et sa carrière sont trop souvent restés méconnus. Redécouvrir l'homme, ses parts d'ombre, ses mérites et ceux des autres, telle est l'ambition de ce livre. Rédigé dans un style plaisant et avec rigueur, agrémenté d'une iconographie abondante et variée, cet ouvrage est un beau livre dont la lecture vous rend plus instruit sur un géant du fer et du « savoir-fer ».

  • Une exploration de l'art, du design et de l'architecture des monuments commémoratifs à travers le monde, depuis la fin du XXe siècle.

    Les monuments commémoratifs occupent une place particulière dans la création artistique, dans l'architecture et le design mais aussi bien sûr dans la mémoire culturelle des Hommes et des nations. A la mémoire de rend un poignant hommage à ce type d'architecture. Cette superbe sélection de plus de 60 structures exceptionnelles remémore certains des événements les plus destructeurs des XXe et XXIe siècles : guerres, génocides, massacres, actes de terrorisme, famine et esclavage. Des essais sur l'espoir, la force, le chagrin, la perte et la peur voire le pardon permettent de contextualiser ces projets et d'envisager les aspects émotionnels de la commémoration.

  • Catalogue de l'exposition rétrospective se tenant du 9 mars au 12 juillet 2021, cet ouvrage présente le travail de l'architecte suisse Jean Tschumi (1904-1962).
    D'une grande richesse iconographique, l'ouvrage permettra de plonger dans les productions de cet homme ayant oeuvré pour l'architecture moderne européenne, notamment à travers l'élaboration du siège de Nestlé, à Vevey ou bien celui de l'Organisation mondiale de la santé, à Genève. Le catalogue ouvrira également ses pages aux contributions de spécialistes, tant français que suisses, de tous domaines où Jean Tschumi démontra son envergure internationale : histoire de l'architecture, de l'urbanisme, des arts décoratifs, de la construction et du patrimoine ; et qui font aujourd'hui de son oeuvre l'enjeu d'une révélation au grand public.
    La richesse, l'exigence et le sérieux du contenu, tant iconographique que textuel, permettra à cette ouvrage monographique d'être considéré comme une documentation complète inédite sur cet architecte.
    À travers l'exposition et son catalogue, l'enjeu est de produire un fort impact visuel qui contribue à la réhabilitation de cette architecture moderne du second xxe siècle, pour une grande part encore méconnue. L'élégance des dessins, plans, et la puissance plastique de l'architecture de Tschumi, soutient largement la comparaison avec celle des ténors français, européens et américains du moment, et permet de relever ce défi.

  • Acclamé comme "le père des gratte-ciels", l'icône américaine Frank Lloyd Wright (1867-1959) était assurément un architecte aux aspirations élevées. Son ambition était d'offrir à la culture américaine un écrin architectural à son image et il appliqua son idéalisme à des structures bâties à travers tout le continent : maisons de banlieue chic, églises, immeubles de bureaux, gratte-ciels, et le célèbre Musée Guggenheim.
    L'oeuvre de Wright se distingue par l'harmonie qu'elle établit entre les hommes et l'environnement. Cette philosophie qu'il a baptisée l'architecture organique trouve son paradigme à Fallingwater, une maison bâtie à flanc de roche au fin fond de la Pennsylvanie, "la plus grande oeuvre d'architecture américaine de tous les temps" selon l'American Institute of Architects. Wright a également marqué son époque par son recours aux matériaux industriels et par les plans simples en L ou en T qu'il applique aux maisons Prairie devenues un modèle de l'architecture rurale américaine.
    Wright s'impliquait aussi souvent dans la création de nombreux éléments pour la décoration intérieure de ses constructions, comme le mobilier ou les vitraux, et accordait une importance particulière à l'équilibre entre besoins individuels et activité communautaire. En explorant les aspirations de Wright à élever la société américaine à travers l'architecture, ce livre présente de façon concise la réponse à la fois technologique et romantique qu'il apporta aux défis pratiques rencontrés par la classe moyenne américaine.

  • Pays d'une incroyable modernité et de l'excellence technique, le Japon a un autre visage plus ancien, plus discret qu'il a hérité de son histoire ainsi que de la culture, des coutumes, des croyances, des savoir-faire et de l'art de vivre qui s'y sont développés au fil du temps. C'est ce que nous fait découvrir ce Guide illustré du Japon traditionnel.
    Ce volume se compose de deux parties. La première est consacrée à l'architecture, en particulier aux maisons, pavillons de thé (chashitsu), jardins, bains publics et en plein air, sanctuaires shintô, temples bouddhiques et autres châteaux de l'Archipel. La seconde donne un aperçu des objets et du matériel utilisés traditionnellement par les Japonais en guise de mobilier, pour s'éclairer, se chauffer, offrir des cadeaux, s'adonner à l'art de la calligraphie (shodô) ou à la voie de l'encens (kôdô), et vénérer leurs ancêtres, les divinités shintô et le Bouddha.
    Cet ouvrage s'adresse aussi bien aux voyageurs qu'aux esprits curieux en quête d'informations précises et détaillées. Il a été conçu pour donner un avant-goût des traditions d'un pays étonnant, capable de se tourner résolument vers l'avenir sans rien perdre de l'essence même de son identité, à savoir une harmonie profonde entre l'homme et la nature, une conscience aiguë de la précarité de l'existence et le sens inné de la poésie.

  • Le premier texte est une biographie de l'architecte majeur de la Renaissance italienne, Filippo Brunelleschi - écrit à la fin du XVe siècle, il s'agit de la première "Vie d'artiste", un genre qui aura beaucoup de succès dans les siècles suivants (Vasari, Carel Van Mander...). Le second est une nouvelle inscrite dans la tradition littéraire de l'époque, qui raconte une farce fomentée par Brunelleschi, Donatello et d'autres protagonistes de la Florence du début du Quattrocento. Les deux écrits résonnent merveilleusement bien ensemble, quoiqu'ils soient de nature différente. On y découvre le contexte florentin, les ateliers d'artistes, l'invention de la perspective, la création du Duomo...

empty