• Pour cette série, Miguel Angel Tornero a tenu pendant 4 ans un journal photographique de sa vie ente Berlin, Rome et Madrid. De cette matière première, il tire une narration kafkaïenne et aléatoire, à la manière d'un cadavre exquis. En effet, l'agencement des images est décidé arbitrairement en utilisant l'erreur de programmation d'un logiciel. Tour à tour drôle et inquiétant, le résultat provoque une perte des repères chez le spectateur et se présente comme un réseau de possibilités à l'état pur.

empty