• Après «Les Sept Fous» et «Les Lance-flammes», nouvelle réédition d'un des grands romans de Roberto Arlt, le dernier publié par l'auteur en 1932. Une histoire d 'amour aussi brûlante que désespérée, dans laquelle le narrateur ne cesse de s'interroger sur les jeux de rôle sociaux propres à une certaine mentalité citadine, les espoirs naissants et la possibilité d'un amour sincère dans la société argentine du début du XXe siècle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le second volume du diptyque considéré comme le chef-d'oeuvre de Roberto Arlt et commencé avec «Les Sept Fous». On y retrouve ses personnages aussi perdus que diaboliques, qui poursuivent la mise en place de leurs projets délirants dans un Buenos Aires populaire décrit à merveille. Une description assortie d'une critique sous-jacente de la montée des totalitarismes toujours d'actualité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La réédition du premier tome du chef-d'oeuvre de la littérature sud-américaine avant celle du 2è tome, «Les» «Lance-flammes». L'histoire de sept personnages illuminés, torturés, mélancoliques, nourrissant le projet de fonder une société secrète qui serait financée par les revenus des maisons closes. Une aventure étonnante, composée dans le contexte trouble de l'Argentine des années 1930. Une plongée dans les bas-fonds de Buenos Aires, servie une langue puissante et captivante par son recours au «lunfardo», le parler populaire de Buenos Aires.

    Traduit de l'espagnol (Argentine) par Isabelle et Antoine Berman.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Un certain astrologue me dit un jour que mon signe zodiacal annonçait, entre autres accidents, de dangereux périls courus lors de voyages en mer. J'avais doucement souri, car je ne croyais pas à l'influence des astres. Si bien qu'au début de mon voyage vers Panama, je ne pensai pas un instant que m'attendaient des aventures aussi incroyables que celles qui me permettraient d'écrire cette chronique. Jointe aux rapports télégraphiés par le correspondant du Times à Honolulu, elle constitue l'une des plus surprenantes histoires que la Géologie ait pu désirer pour compléter ses études sur les dislocations qui se produisent au fond de l'océan Pacifique. » Terrible voyage nous est rapporté par ce jeune homme qui, fuyant le courroux de ses parents et les poursuites de la Justice, s'est embarqué sur le paquebot Blue Star en compagnie de son cousin. Alors que celui-ci multiplie les prédictions catastrophistes, l'étrange société qui partage cette croisière se trouve emportée dans des aventures qui pourraient bien mal se terminer...

  • L'écrivain raté

    Roberto Arlt

    • Sillage
    • 6 Juin 2014

    Après un premier succès, un jeune auteur s'aperçoit avec terreur que l'inspiration l'a déserté. Naguère animé par une confiance quasi mégalomane en son talent, il connaît à présent le plus affreux des doutes et tente, par tous les moyens - ruse, intimidation, esbroufe - de donner le change au public, à ses pairs, et surtout à lui-même.

    Hilarante satire de la République des lettres, L'Écrivain raté était inédit en français.

  • « Voici venues les nuits des chaises sur le trottoir, des familles stationnées aux portes de leurs maisons ; voici venues les nuits de l'amour sentimental, du «bonsoir voisine», du si poli et fort insinuant «comment ça va, monsieur Pascual», et monsieur Pascual sourit et se lisse la moustache, car il sait bien pourquoi le p'tit jeune lui demande de ses nouvelles. Voici venues les nuits... ».
    Écrites entre 1928 et 1933, les Eaux-fortes de Buenos Aires sont autant d'instantanés de la capitale argentine, de ses habitants, de ses coutumes et de son art de vivre : ses jeunes oisifs plantés devant leur seuil, ses chantiers de construction pillés de leurs briques, ses maisons de tôle ondulée aux couleurs passées... Un tableau vivant et mouvant de la ville, une oeuvre urbaine et moderne.

  • Cette sélection de cinq nouvelles de Roberto Arlt - auteur argentin influent du xxe siècle - rend compte de la diversité de son oeuvre, où l'écrivain explore le fantastique, l'absurde, la fable et l'exotisme orientaliste. Relatant les aventures extraordinaires de personnages aux passions excessives, et cela non sans humour, Arlt nous livre une réalité bien loin de l'ordinaire...
    Un appareil pédagogique avec des rappels de points de grammaire et de vocabulaire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le petit bossu

    Roberto Arlt

    Cinq nouvelles de Roberto Arlt. On y retrouve l'univers sombre du grand écrivain argentin : ses personnages de contrefaits, de voleurs à la tire, de prostituées, de lâches, son style brutal et sa voix unique.
    « Sur un ton acocalyptique et souvent prophétique, Arlt a dit du Buenos Aires des années trente tout ce que les autres intellectuels de notre temps ignoraient ou, pire encore, dissimulaient ». Julio Cortazar

  • Ce nouveau recueil de chroniques journalistiques nous replonge dans l'atmosphère des Eaux-fortes de Buenos Aires. On retrouve avec plaisir la plume de Roberto Arlt, toujours vive et moqueuse quand il s'agit de dénoncer les travers de ses contemporains et leurs marottes : les bars « de style allemand », les voyantes, les « écrivains nationaux », les travaux de destruction et de reconstruction qui n'en finissent pas.

    Son regard se fait plus tendre quand il évoque la vie des laissés-pour-compte de la société argentine : les dettes terribles des immigrés européens, les boutiques de vêtements d'occasion, les Noël sans gâteau traditionnel.

    Mais dans ces « nouvelles eaux-fortes », Roberto Arlt ne se contente pas de nous parler de sa ville. Il nous parle aussi, dans ses articles d'actualité internationale, du monde tel qu'il le voit depuis Buenos Aires, un monde devenu fou pendant ces années 1930 où l'on pouvait déjà entendre - pour ceux qui étaient attentifs - « le grondement des canons ».

  • Les lance-flammes

    Roberto Arlt

    • Belfond
    • 17 Février 2011

    Dans Les Lance-flammes, Roberto Arlt poursuit l'épopée hallucinée des Sept Fous, reprenant ses protagonistes là où il les avait abandonnés : Erdosain, l'inventeur torturé double de l'auteur ; L'Astrologue, prophète aussi mégalo que délirant ; Haffner, le maquereau mélancolique ; Barsut, le rentier pervers ; Ergueta, le pharmacien mystique. Et puis il y aussi Hipolita, l'ex-prostituée, et Elsa, l'ancienne femme d'Erdosain entrée chez les carmélites. Autant de personnages déglingués, de détraqués, de misérables à la dérive dans la Ville immense. Et parmi eux, un humilié, bouc émissaire d'une société corrompue qui, de rêveries métaphysiques en vagues projets d'escroquerie, d'angoisses vertigineuses en visions de révolutions, poursuit un chemin qui mène à l'abîme, ou, plus simplement, au néant.

  • Les Mauvaises Fréquentations

    Roberto Arlt

    • Ombu
    • 21 Décembre 2015

    Ce recueil de textes de l'écrivain et journaliste argentin Roberto Arlt nous plonge dans les bas-fonds du Buenos Aires des années 1930. Grand chroniqueur de rue, Arlt nous fait partager les anecdotes collectées au fil de ses investigations dans les quartiers marginaux, dans le milieu du petit banditisme ou encore dans les prisons. Il nous retranscrit certains courriers échangés avec de vrais bandits. Vous suivrez ici les histoires de Juancito le Cogneur, du braqueur solitaire ou des petits chapardeurs de rue, dans une ville et une société en pleine mutation.

  • Anglais The Seven Madmen

    Roberto Arlt

    Remo Erdosain's Buenos Aires is a dim, seething, paranoid hive of hustlers and whores, scoundrels and madmen, and Erdosain feels his soul is as polluted as anything in this dingy city. Possessed by the directionlessness of the society around him, trapped between spiritual anguish and madness, he clings to anything that can give his life meaning: small-time defrauding of his employers, hatred of his wife's cousin Gregorio Barsut, a part in the Astrologer's plans for a new world order... but is that enough? Or is the only appropriate response to reality - insanity?
    Written in 1929, The Seven Madmen depicts an Argentina on the edge of the precipice. This teeming world of dreamers, revolutionaries and scheming generals was Arlt's uncanny prophesy of the cycle of conflict which would scar his country's passage through the twentieth century, and even today it retains its power as one of the great apocalyptic works of modern literature.

  • The first novel by one of the greatest writers of Latin American literature, The Mad Toy is a semi-autobiographical story reflecting the energy and chaos of the early twentieth century in Argentina. First published in 1920, The Mad Toy is set in Buenos Aires in the early twentieth century. Feeling the alienation of youth, Silvio Astier's gang tours neighbourhoods, inflicting waves of petty crime, stealing from homes and shops until the police are forced to intervene. Drifting then from one career and subsequent crime to another, Silvio's main difficulty is his own intelligence, with which he grapples. Writing in the language of the streets and basing his writings in part on his own experience, with his characters wandering in a modern world, Arlt creates a book that combines realism, humour and anger with detective story. Trailblazing for Boom writers who were to follow him such as Gabriel García Márquez and Isabel Allende, Roberto Arlt is rated as one of the greatest Argentinean writers. Although astronomically famous in South America, Roberto Arlt's name is still relatively unknown in Anglophone circles, but the rising wave of appreciation of South American literature is bringing him to the fore.

empty