Arts et spectacles

  • Dans l'imaginaire collectif comme dans la réalité, l'art et l'Italie sont étroitement liés. Unique par sa richesse et sa diversité, l'art italien appartient à l'humanité tout entière qui vient y puiser à chaque époque beauté et invention. Mais le foisonnement des artistes, des peintures, sculptures et autres réalisations architecturales peut désemparer.
    Cet ouvrage met au jour les jeux de transmissions, de stratifications, de concurrences, de ruptures, voire de contradictions qui composent l'histoire de l'art italien. De grands maîtres en chefs-d'oeuvre, depuis le Moyen Âge jusqu'à nos jours, il articule les héritages, les influences, les croisements qui font la richesse de ce patrimoine exceptionnel.

  • Le franciscanisme de Giotto est riche et aussi complexe. Il est tributaire de la doctrine officielle de l'ordre. Cela étant, le génie de Giotto transcende les directives de ses commanditaires. En de nombreux points, il rejoint le poverello dans son témoignage originel : Humanité, Vérité, Poésie, Dépouillement, Amour fou, Amour de ses frères les hommes, Amour de toute créature, Et amour de Dieu. Dieu à l'oeuvre dans la réalité d'ici-bas.
    Ainsi, Giotto, se situe au-delà des discordes. Au-delà de toute querelle. Il synthétise les différents visages dont se réclament les héritiers. En cela, on peut vraiment dire que Giotto est un disciple de François. Un frère de François. Un beau livre de commentaire de l'oeuvre de Giotto et de François avec 80 représentations d'oeuvres de Giotto.

  • Au cours des années où Robert Darnas décore la chapelle du Sacré-Coeur de Lyon, les plus grands artistes - comme Henri Matisse (chapelle du Rosaire de Vence en 1951), Le Corbusier (chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp en 1955), Jean Cocteau (chapelle Sa

empty