• Sienne, 9 juin 1311. La Maestà, le plus grand retable jamais peint, quitte l'atelier de Duccio di Buoninsegna pour rejoindre la cathédrale. La foule en liesse découvre ce chef-d'oeuvre absolu. Avec ferveur, on contemple La Vierge à l'Enfant en Majesté, on suit du regard les nombreuses scènes évangéliques figurant l'enfance, la vie publique, la Passion et la Résurrection du Christ.
    Aujourd'hui, au Musée de l'oeuvre du Dôme, s'impose avec force ce cycle de tableaux qui célèbre magistralement les actions et les paroles de Jésus. Duccio, héritier de la tradition byzantine des icônes, peint l'Évangile en majesté.
    Pour autant, tradition ne signifie pas indifférence à la modernité. Maîtrisant l'espace et le temps, Duccio visualise l'essentiel du texte sacré : ses peintures disent tour à tour l'amour, le partage, l'écoute, la haine, la trahison, le pardon... Avec un sens aigu du réel, mais toujours dans le respect du mystère, Duccio fait vivre l'Évangile.
    Ce livre, image après image, détail après détail, offre toutes les clés pour comprendre pleinement cet Évangile selon Duccio, éclaire ses choix artistiques et spirituels et les références culturelles et scripturaires qui l'ont inspiré.
    Il constitue ainsi, pour les amateurs d'art, une véritable mine d'informations, et pour les croyants une merveilleuse invitation à se mettre dans les pas du Christ.

  • Au gré d'une lecture, lors de la visite d'un musée ou d'une église, à l'occasion d'un spectacle ou dans bien d'autres circonstances, des symboles relatifs au christianisme se présentent au regard ou à l'esprit. Ces signes, souvent hérités du judaïsme et destinés à exprimer de façon synthétique et suggestive les vérités de la Foi chrétienne, ont profondément marqué la culture méditerranéenne et occidentale.
    Cet ouvrage propose plus de 500 symboles - nombres, couleurs, animaux, végétaux ou objets - dont la compréhension est indispensable pour apprécier pleinement notre patrimoine artistique, intellectuel et spirituel, ainsi que pour appréhender certaines valeurs philosophiques et morales sur lesquelles notre société laïque est fondée.

  • En même temps qu'un corps de doctrine, le christianisme a introduit un ensemble de notions, de termes et de concepts qui se révèlent indispensables à sa compréhension, bien qu'ils soient souvent peu connus. Le christianisme est donc tout autant un langage qu'une religion.
    Quels sont les termes-clés de ce langage, qui permettent d'éclairer une pensée fondatrice pour la civilisation occidentale ? Cet ouvrage, véritable abécédaire de la spiritualité et de l'histoire chrétiennes, en fournit le glossaire précis et exhaustif, et l'un des meilleurs guides.

  • Malgré une unification récente et en dépit de la relative petitesse de son territoire, l'Italie jouit d'un niveau de reconnaissance très fort dans l'imaginaire collectif en Europe et dans le monde. Ses frontières maritimes qui dessinent une botte au coeur de la Méditerranée, ses origines glorieuses au temps de l'empire romain, les chefs-d'oeuvre de ses artistes, de ses hommes de lettres et de ses musiciens, son art de vivre entre dolce vita et intrépidité sont autant de repères qui composent une image riche, mais où abondent aussi les poncifs.
    En 100 mots - Carnaval, Design, Économie souterraine, Pizza, Renaissance, SPQR, Vespa... -, Michel Feuillet reprend ces clichés, pour les documenter, les dépasser aussi. Il explore ainsi les multiples facettes de cette identité italienne si séduisante et nous propose 100 occasions de (re)découvrir l'Italie.

  • Le saint préféré du pape François.

    François d'Assise (1182-1226) - ce  jeune homme insouciant et fantasque, devenu fou de Dieu et missionnaire infatigable - donne l'exemple d'une recherche acharnée vers une pauvreté évangélique toujours plus absolue. Cette quête sévère, terrible, est illuminée par une joie de tous les instants et adoucie par une poésie limpide devenue règle de vie. À l'issue de ce parcours, le Poverello laisse un message de paix et d'amour : il invite ses frères les hommes à se réconcilier avec eux-mêmes, avec le monde et avec Dieu créateur.

  • La nouvelle édition de deux titres de la collection "Un certain regard" : Fra Angelico, le Maître de l'Annonciation et Au seuil de l'invisible, Fra Angelico.

  • Le livre prend appui sur les 9 scènes de l'enfance peintes à la fin de la vie de l'artiste. Certaines sont universellement connues (Annonciation, Nativité, Fuite en Égypte). D'autres restent à découvrir par le grand public. Elles sont toutes très belles.
    Le texte donnera la parole aux images selon différents points de vue :
    - Artistique (lumière, couleur, construction, perspective...).
    - Historique (la Florence de Cosme de Médicis, son mécénat religieux).
    - Évangélique (références scripturaires, correspondance AT/NT).
    - Spirituel (enfance comme image de la Révélation, comme proclamation.
    De la Bonne Nouvelle, comme préfiguration de la Passion et de la Résurrection).

  • Dans l'imaginaire collectif comme dans la réalité, l'art et l'Italie sont étroitement liés. Unique par sa richesse et sa diversité, l'art italien appartient à l'humanité tout entière qui vient y puiser à chaque époque beauté et invention. Mais le foisonnement des artistes, des peintures, sculptures et autres réalisations architecturales peut désemparer.
    Cet ouvrage met au jour les jeux de transmissions, de stratifications, de concurrences, de ruptures, voire de contradictions qui composent l'histoire de l'art italien. De grands maîtres en chefs-d'oeuvre, depuis le Moyen Âge jusqu'à nos jours, il articule les héritages, les influences, les croisements qui font la richesse de ce patrimoine exceptionnel.

  • Le franciscanisme de Giotto est riche et aussi complexe. Il est tributaire de la doctrine officielle de l'ordre. Cela étant, le génie de Giotto transcende les directives de ses commanditaires. En de nombreux points, il rejoint le poverello dans son témoignage originel : Humanité, Vérité, Poésie, Dépouillement, Amour fou, Amour de ses frères les hommes, Amour de toute créature, Et amour de Dieu. Dieu à l'oeuvre dans la réalité d'ici-bas.
    Ainsi, Giotto, se situe au-delà des discordes. Au-delà de toute querelle. Il synthétise les différents visages dont se réclament les héritiers. En cela, on peut vraiment dire que Giotto est un disciple de François. Un frère de François. Un beau livre de commentaire de l'oeuvre de Giotto et de François avec 80 représentations d'oeuvres de Giotto.

  • En même temps qu'un corps de doctrine, le christianisme a introduit un ensemble de notions, de termes et de concepts qui se révèlent indispensables à sa compréhension, bien qu'ils soient souvent peu connus. Le christianisme est donc tout autant un langage qu'une religion.
    Quels sont les termes-clés de ce langage, qui permettent d'éclairer une pensée fondatrice pour la civilisation occidentale ? Cet ouvrage, véritable abécédaire de la spiritualité et de l'histoire chrétiennes, en fournit le glossaire précis et exhaustif, et l'un des meilleurs guides.

  • De nombreux signes, souvent hérités du judaïsme, expriment de façon synthétique et suggestive les vérités de la Foi chrétienne. Ils ont profondément marqué la culture méditerranéenne et occidentale. Cet ouvrage propose plus de 500 symboles dont la compréhension est indispensable pour décrypter notre patrimoine artistique, intellectuel et spirituel ainsi que pour appréhender certaines valeurs philosophiques et morales sur lesquelles notre société laïque est fondée.Michel Feuillet est professeur à l'Université de Lyon III-Jean Moulin. Il est l'auteur des « Que sais-je ? » Vocabulaire du christianisme et L'art italien.

  • Florence, 7 février 1497. Le Carnaval bat son plein. Sur la place de la Seigneurie, frère Jérôme Savonarole, le virulent réformateur de la cité, fait dresser un bûcher où sont brûlées des « vanités » cédées de gré ou de force par les Florentins. Disparaissent ainsi, dans les flammes, bijoux et parures, cartes à jouer, livres libertins, mais aussi oeuvres d'art jugées « païennes ».

    Comment Sandro Botticelli, l'auteur du « Printemps » et de la « Naissance de Vénus », a-t-il vécu un tel spectacle ? A-t-il été impressionné par les invectives du dominicain contre le dévoiement de l'art ? Va-t-il tourner le dos à la Renaissance, lui qui a célébré, par ses pinceaux, la magnificence de Laurent et brillamment mis en image la culture humaniste promue par les Médicis ?

    Le livre se présente comme une enquête : sans parti pris, l'auteur accumule les preuves, les témoignages ; il recherche des indices dans les tableaux de Botticelli eux-mêmes ; il donne la parole à Savonarole, le prêcheur de l'Apocalypse, mais aussi aux poètes et aux philosophes de cette Florence qui se prenait pour une Nouvelle Athènes. Le résultat est passionnant : on découvre deux personnalités d'exception, plus complexes qu'il n'y paraît ; on entre de plain-pied dans une époque brillante et novatrice, mais bien vite ébranlée dans ses certitudes et déchirée par ses propres contradictions. Les existences croisées de Savonarole et de Botticelli témoignent pleinement de la Renaissance arrivée à son apogée et déjà en crise.

  • En même temps qu'un corps de doctrine, le christianisme a introduit un ensemble de notions, de termes et de concepts qui se révèlent indispensables à sa compréhension, bien qu'ils soient souvent peu connus.
    Le christianisme est donc tout autant un langage qu'une religion. Quels sont les termes-clé de ce langage, qui permettent d'éclairer une pensée fondatrice pour la civilisation occidentale ? Cet ouvrage, véritable abécédaire de la spiritualité et de l'histoire chrétiennes, en fournit le glossaire précis et exhaustif, et l'un des meilleurs guides.

  • Une superbe promenade parmi 14 chefs-d'oeuvre de la peinture occidentale du VIe au XXe siècle sur le thème de l'Annonciation. Un commentaire passionnant restitue l'oeuvre dans son époque et s'inspire de l'expérience spirituelle de ses créateurs.

    Après le succès de Chagall, un vitrail pour la Paix, voici enfin un nouveau titre de la collection de référence "Un certain regard".
    L'Annonciation, la visite de l'ange Gabriel à la Vierge Marie pour lui demander d'être la mère de Jésus, est un événement majeur de l'histoire du salut et l'un des thèmes de prédilection de l'art occidental.
    14 chefs-d'oeuvre des plus grands artistes : Fra Angelico, Le Greco, Chagall, Duccio.
    Les photos exceptionnelles de ces chefs-d'oeuvre privilégient les gros plans et les angles inattendus.
    L'Annonciation : un sujet qui touche à des mystères universels tels la féminité, la maternité, la rencontre.
    Un superbe livre pour méditer le mystère de Noël.

  • Dans l'imaginaire collectif comme dans la réalité, l'art et l'Italie sont étroitement liés. Selon les comptages effectués par les organisations internationales, ce pays, malgré la relative petitesse de son territoire, possède près de 60 % des plus importantes oeuvres d'art du monde, entre les fouilles archéologiques, les cathédrales, les églises, les palais, les fontaines, les statues, les tableaux...
    Cet ouvrage raconte l'histoire de l'art italien depuis le Moyen Âge jusqu'à nos jours. L'art italien s'est développé par des jeux de transmissions, de stratifications, de concurrences, de ruptures, voire de contradictions. C'est à la découverte de cette dialectique que Michel Feuillet nous invite : d'artistes, en chefs d'oeuvres, des contraintes techniques de la fresque à l'audace des futuristes, il met en perspective les héritages, les influences, les croisements. Une invitation au voyage.

  • De nombreux signes, souvent hérités du judaïsme, expriment de façon synthétique et suggestive les vérités de la Foi chrétienne. Ils ont profondément marqué la culture méditerranéenne et occidentale. Cet ouvrage propose plus de 500 symboles dont la compréhension est indispensable pour décrypter notre patrimoine artistique, intellectuel et spirituel ainsi que pour appréhender certaines valeurs philosophiques et morales sur lesquelles notre société laïque est fondée.

  • Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.


  • "tu aimeras le seigneur ton dieu en esprit et en vérité et tu ne feras pas d'images saintes", commande l'ancien testament.
    dès lors, à défaut de pouvoir représenter dieu, comment se le représenter ? passé l'interdit, comment donner forme à ce qui pour certains est un simple symbole de la divinité, pour d'autres un objet de prière, pour d'autres encore un véritable témoignage de la présence divine ? au cours de l'histoire, les grandes traditions religieuses ont donné des réponses différentes : c'est l'interdit biblique de toute représentation et le refus des idoles pour les israélites et les musulmans ; c'est l'épanouissement lumineux de l'art de l'icône dans la chrétienté orientale ; ce sont également les multiples créations de l'art religieux occidental.
    en même temps, la question de la représentation du divin a toujours suscité de violentes querelles et ce, jusqu'à aujourd'hui. il n'est donc jamais anodin, souligne michel feuillet, de vouloir représenter dieu. car c'est s'ouvrir au risque de l'infini.

  • Au cours des années où Robert Darnas décore la chapelle du Sacré-Coeur de Lyon, les plus grands artistes - comme Henri Matisse (chapelle du Rosaire de Vence en 1951), Le Corbusier (chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp en 1955), Jean Cocteau (chapelle Sa

empty