• Le présent ouvrage, rédigé par un philosophe germaniste et hébraïsant, expose l'émergence d'un Emmanuel Levinas dans son entièreté, et dont l'idée centrale consiste à présenter le judaïsme, non pas comme une confession, mais comme une authentique catégorie de l'universel. Levinas a mis en avant les sources talmudiques, notamment le Midrash dont il donne de lumineuses interprétations éthico-philosophiques. Il a refusé de reprendre les enseignements des philosophes judéo-allemands du XIXe siècle qui avaient pourtant jeté les fondements du judaïsme moderne et contemporain. Et s'est placé dans le sillage et sous la tutelle bienveillante du penseur qui a réinséré Dieu au coeur même de la spéculation philosophique, Franz Rosenzweig.
    L'apport considérable de ce philosophe-herméneute à la pensée de son temps a transcendé les frontières confessionnelles, linguistiques et géographiques. Ni philosophe juif ni Juif philosophe, mais simplement penseur universel attaché au logos, Levinas pourrait bien résumer le résultat de toutes ses spéculations par cette brève phrase, si récurrente sous sa plume : " Le bien est antérieur à l'être "...
    INÉDIT

  • 1204-2004 : huit cents ans se sont écoulés depuis la mort de Moïse Maïmonide qui naquit en 1138 à Cordoue, ville carrefour des cultures et des religions. Ce penseur médiéval parmi les plus remarquables qui ont modelé la vocation intellectuelle, spirituelle et religieuse de l'Europe, priait en hébreu, pensait en grec et écrivait en arabe. Épris de Dieu autant que de vérité, il a véhiculé un message aussi universel que celui de la Bible et a contribué - aux côtés de Thomas d'Aquin et d'Averroès - à cette tension féconde entre tradition religieuse et spéculation philosophique. Son engagement biblique fort, sa fidélité intelligente aux sources trouvent une résonance particulière dans cette phrase de Jean Hyppolite, prononcée bien plus tard, au cours des années de guerre : " Nous sommes tous des juifs dans la mesure où nous avons le souci de l'universel, où nous ne nous résignons pas à être seulement... "
    Cet ouvrage éclaire la vie et l'oeuvre de Maïmonide, penseur juif du Moyen Âge qui continue d'exercer, aujourd'hui encore, une influence majeure en milieu musulman et chrétien.

  • La première introduction en français au philosophe et théologien Franz Rozenweig (1886-1929).Franz Rosenzweig (1886-1929), grand philosophe judéo-allemand, découvrit la nature profonde de sa religion alors qu'il s'apprêtait à la quitter pour rejoindre le protestantisme auquel nombre de ses proches et amis s'étaient déjà convertis.
    Il rédigea dans les tranchées l'oeuvre philosophique la plus marquante de son époque,
    L'Étoile de la rédemption, publiée en 1921 peu avant l'oeuvre de Martin Heidegger,
    Sein und Zeit (1927).
    Aucun autre philosophe juif n'est allé aussi loin que Rosenzweig dans le rapprochement avec le christianisme. Juifs et chrétiens, écrit-il, sont les deux visages d'une même vérité, et Dieu a besoin des deux... Quant à la vérité, Dieu en est le seul tenant.
    Rosenzweig a inspiré la quasi-totalité des philosophes juifs qui lui ont succédé, à commencer par Emmanuel Levinas.
    Cet ouvrage est le premier à entrelacer la vie de ce grand pédagogue et remarquable éducateur à sa pensée qualifiée par Paul Ricoeur de " théologie philosophante ".
    INÉDIT

  • Philosophe, traducteur et exégète de la Bible, Moses Mendelssohn (1729-1786) fut le plus éminent initiateur de la Haskala allemande, ce mouvement des Lumières dans la pensée et la littérature hébraïques. Son itinéraire religieux et philosophique, ses rapports avec Lessing, Dohm et Michaelis, ses disciples et les réactions juives et non juives à son oeuvre jusqu'à aujourd'hui.

  • Retracer les premiers développements de la philosophie juive médiévale avant l'ère maïmonidienne, exposer succinctement les grandes doctrines du Sage du Vieux Caire (Fostat) sur Dieu, l'univers et l'homme, esquisser, enfin, le retentissement de cette oeuvre gigantesque qui couvre l'ensemble du penser et du vécu juifs pour comprendre comment le rationalisme maïmonidien a-t-il pu être ignoré durant près de quatre siècles. En tentant d'apporter des réponses à toutes ces questions, ce livre aboutit aussi à la philosophie juive du début de ce siècle, avec la science du judaïsme, et les grands représentants du rationalisme juif, Hermann Cohen et Léo Baeck.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La première vraie biographie de David, roi flamboyant d'Israël au Xe siècle avant Jésus-Christ.La première biographie de l'une des figures les plus emblématiques du judaïsme et d'Israël. David (1040-970 av. J.-C.) est devenu au fil de trois millénaires le père du Messie des juifs et le modèle de tout bon roi de la chrétienté. Pourtant, ce n'est qu'en 1993 qu'une preuve de son existence a été découverte, dans les débris d'une stèle en Israël. Mais cette figure quasi légendaire semble toujours se dérober au regard des historiens : berger gracile, joueur de flûte, harpiste de talent, redoutable combattant, gendre improbable du roi Saül... ou bien doux psalmiste d'Israël ? Qui était vraiment David ? Comment un tel guerrier, amateur de conquêtes féminines, ne reculant devant rien - pas même le meurtre -, a-t-il pu incarner les vertus du roi-Messie aussi bien dans le Talmud que dans les Evangiles ? Maurice-Ruben Hayoun démêle les récits des livres de Samuel, des Chroniques et des Psaumes, qui développent les moments les plus poignants de son existence mouvementée. David se révèle alors comme le pivot, l'archétype d'une si vieille histoire : les droits du peuple d'Israël sur la Terre sainte, la ville de Jérusalem et son Temple, l'attente messianique.Philosophe, écrivain et bibliste, Maurice-Ruben Hayoun est notamment l'auteur de Maimonide, Le Zohar, Léo Baeck. Conscience du judaïsme moderne et de La Philosophie juive.

empty