Paulsen

  • Jean-Louis Étienne a atteint le pôle Nord à pied, traversé l'Antarctique en traîneau et pourtant ce qu'il aime plus que tout au monde c'est la forêt, sa forêt du Tarn. D'ailleurs dès qu'il vola de ses propres ailes, il y construisit sa cabane. Impensable pour lui de vivre dans une maison en ville : il lui fallait la forêt. Ce livre est un cri d'amour à l'arbre, nourricier et protecteur, poumon de notre planète. Le préserver, c'est sauver l'humanité. Et pour cela il faut le comprendre. Jean-Louis Étienne s'est tourné vers des scientifiques pour répondre à toutes nos questions (pourquoi les racines plongent-elles vers le centre de la terre ? Un arbre transpire-t-il ? Pourquoi les feuilles sont-elles vertes ? Est-il vrai que le mycélium s'étend sur plus de 400 kilomètres sous nos pieds ?). Il fait également état des recherches les plus prometteuses, comme celles des chercheurs en bio-mimétisme : parmi elles la photosynthèse artificielle qui permettra de produire un "carburant solaire" et pointe du doigt des idées catastrophiques, comme celle de forcer la photosynthèse des plants de tabac pour augmenter la production et expose des solutions pour demain, comme l'agroforesterie. Ces textes scientifiques sont ponctués de chapitres plus personnels, de souvenirs d'enfance. Et l'auteur de nous dévoiler ce que la nature, la forêt, le travail manuel du bois qu'il affectionne tant lui ont apporté : un équilibre, un pied bien ancré dans la réalité, une confiance, une sérénité... Et l'amoureux de la planète nous rappelle à quel point il est nécessaire aujourd'hui de nous rapprocher de la nature, pour le bien de l'humanité et le bien-être de chacun.

  • Dans mes pas

    Jean-Louis Etienne

    • Paulsen
    • 19 Octobre 2017

    Lorsqu'un des explorateurs les plus connus de notre époque, qui plus est médecin, se penche sur ses souvenirs de marcheur et sur les bienfaits de la marche. Un fabuleux texte sur la marche, et sur son importance dans la vie du premier homme à avoir atteint le pôle Nord à pied.

  • Il faut être un personnage bien singulier pour se lancer seul à la conquête du pôle Nord ou traverser l'Antarctique en traîneau à chiens.
    Une chose est sûre : Jean-Louis Etienne s'en est trouvé métamorphosé !

  • On n'empeche pas une mouette de prendre le large Nouv.

empty