• Qu'y a-t-il autour du pôle Sud ? Rien, si l'on en croit les cartes, en ce début de XXe siècle... Ce serait le dernier territoire inconnu, laissé vacant par les expéditions inabouties de Dumont d'Urville. Le grand blanc. Soit tout un monde à découvrir, à étudier comme à défier, pour l'intrépide Jean-Baptiste Charcot.
    Le 31 du mois d'août 1903, le Français quitte donc les côtes du Havre, direction l'inexploré. À bord de cet excellent trois-mâts, une poignée de scientifiques s'élancent à l'assaut des glaces, résolus à en arracher pied à pied tous les mystères, au péril de leur vie...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Il rêvait de devenir marin, mais il obéit à ses parents et devint médecin comme son père, le célèbre neurologue Jean-Martin Charcot. Alors, pour assouvir sa passion du grand large, Jean-Baptiste se fi t scientifique explorateur et initia les premières grandes expéditions polaires françaises du XXe siècle en Antarctique et en Arctique, renouant ainsi avec l'esprit de découverte des expéditions australes menées par Dumont d'Urville. Le Français au pôle Sud et Le Pourquoi-Pas ? dans l'Antarctique retracent ses hivernages au pôle Sud de 1903-1905 et 1908-1910. Réunis en un seul volume, ces deux textes forment un formidable récit d'aventures vécues et un témoignage vivant sur l'état de la pensée scientifique française à cette époque. Charcot, ce maître de la glace, du vent et des mers, entreprend ainsi une véritable épopée pour cartographier l'inconnu et commencer à percer les mystères de ces terres vierges et glacées. Il connut trente ans plus tard une mort à la mesure de sa vie, englouti en 1936 dans son navire, seul tombeau digne de sa passion pour la conquête des pôles.

    Couverture : Création Studio Flammarion Photo : Le Pourquoi Pas ? le 15 août 1908 au Havre. © BnF

  • Près de 400 ans après les expéditions de Christophe Colomb, Jean-Baptiste Charcot, le « gentleman des pôles », entreprend d'écrire sur le grand navigateur. Riche de son expérience d'explorateur et de marin, doté d'une solide connaissance des sciences grâce à son père médecin, c'est ici l'homme de métier qui s'exprime en expert, raconte le capitaine de navire moderne qu'était Christophe Colomb et dresse un état des lieux de la Marine à la fin du XVe siècle. Il réalise un portrait complet de l'Amiral, depuis son enfance à Gênes jusqu'à ses démarches auprès des Rois Catholiques, puis ses quatre grands voyages outre-Atlantique qui permettront de tirer un trait sur le Moyen Âge et d'ouvrir la voie aux temps modernes. Il s'étend, sans détour ni exagération, à la manière des véritables marins, sur la prodigieuse aventure maritime de Christophe Colomb, en décrivant des épisodes de la vie des matelots, entre chants collectifs, labeur quotidien, mutineries et découvertes fantastiques.
    Conquistador, astrologue, chef d'expédition, marchand, vice-roi des Indes... On oublie souvent la qualité première du célèbre explorateur italien : son art des sciences de la navigation. Jean-Baptiste Charcot la rappelle dans un texte vivant, accompagné par plus de 200 illustrations.

  • Matha, sur un des promontoires de la baie Nord, la pointe de Vanssay, se livre avec Rallier du Baly à la mensuration exacte et très minutieuse d´une base. Turquet empaille, met en bocaux, étiquette tout ce qu'il trouve ou ce qu'on lui apporte?; Gourdon classe ses cailloux, Rey vérifie ses instruments, et Pléneau, toujours gaiement, avec un entrain et une verve intarissables, aide à tout, donne un coup de main à chacun, tantôt à l'état-major, tantôt à l'équipage.

  • Sur le calendrier de la découverte du monde, les régions polaires figurent parmi les dernières à avoir été conquises. On peut parler de conquête à propos des pôles, tellement l'approche de ces terres inhospitalières est jalonnée de naufrages, de disparitions, d'agonies, d'aventures meurtrières. La majorité des hommes partis explorer les univers glacés de notre planète ne sont jamais revenus. Ceux qui ont survécu au froid, à la famine, à l'angoisse de l'incertitude du lendemain, nous ont ramené les plus belles pages de l'héroïsme, jusque-là insoupçonné, de la nature humaine.
    Longtemps restés Terra Incognita sur les mappemondes, les contours géographiques de ces contrées inaccessibles ont été dessinés par des hommes d'exception. Nansen, Amundsen et Charcot sont tous les trois des pionniers magnifiques.
    Les récits qui nous sont proposés dans ce livre sont parmi les plus forts et les plus révélateurs de ce que l'engagement humain veut dire ; ils nous ont appris qu'on ne repousse pas ses limites, mais qu'on les découvre.
    Jean-Louis Etienne.

empty