Romans & Nouvelles

  • Andrea a dix-huit ans lorsqu'elle débarque à Barcelone pour suivre des études à l'Université. Reçue chez des parents qu'elle connaît à peine, rue Aribau, elle a hâte d'apprendre et de vivreoe Mais la réalité qu'elle découvre est bien différente de ses rêves.
    Loin de la métropole vivante et dynamique d'aujourd'hui, Barcelone est une ville étouffante, hantée par les souvenirs de la guerre civile, en proie à la pénurie et à la misère. Autour d'Andrea s'agite une petite-bourgeoisie conformiste et frileuse, dans la période la plus étouffante du régime franquiste. Rien à attendre d'une grand-mère sombrée dans l'infantilisme, d'un oncle qui bat sa femme, non plus que de Roman, l'artiste raté de la famille, séduisant et au fond aigrioe Doit-elle alors partager les rêves et les plaisirs d'une jeunesse bohême où l'entraîne Ena, l'amie rencontrée à l'Université ? Mais quelles perspectives ces contestataires dorés ont-ils devant eux ?
    Publié en 1944 par une jeune femme de vingt-trois ans, Nada connut un immense succès, et marqua de son influence la plupart des écrivains espagnols de l'après-guerre. C'est encore une des oeuvres les plus traduites dans le monde de la littérature d'outre-Pyrénées.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'île et ses démons

    Carmen Laforet

    " Pendant des années, la vie de Marta n'avait connu aucune agitation ni rien d'important.
    Pendant seize ans, morts, mariages et jours tranquilles avaient défilé en imprimant un rythme paisible à sa vie. Même la guerre ne l'avait pas affectée. L'arrivée de sa famille fut la première chose qui ébranla vraiment son esprit. Toute la maison sembla sens dessus dessous et elle eut l'impression de sortir de sa vie révolue pour entrer dans un monde de sensations et de sentiments nouveaux. " Marta, 16 ans, vit dans l'île de Grande Canarie.
    Fuyant la Guerre civile espagnole, des cousins de Madrid s'installent dans l'île. Rien ne sera plus comme avant. A travers ces nouveaux venus de la ville, Marta reconsidère sa vie, porte sur elle un regard inédit, et donne chair à ses propres démons intérieurs : le désir, la création, l'indépendance. L'île, blanche et bleue, présentée avec maîtrise, constitue la toile de fond lumineuse de ce roman virtuose où Carmen Laforet campe avec grâce et vigueur l'éternel personnage de la jeune fille.

  • Une nouvelle femme

    Carmen Laforet

    Paulina, la trentaine, se sépare de son mari et décide de vivre seule en assumant la charge de son enfant.
    Pleine d'espoirs nouveaux, elle découvre la passion et entretient une liaison amoureuse. Sa libération passe en outre par une quête spirituelle, qui n'est pas sans rappeler l'ascétisme et la violence des grandes mystiques espagnoles. Par sa franchise et sa pureté, Une nouvelle femme s'inscrit dans le contexte espagnol des années cinquante en une époque de pesanteur autoritaire. Ce roman, qui nous fait entrer au coeur de l'âme féminine, dévoile également un regard d'une grande beauté sur les ressorts d'une extraordinaire personnalité

empty