• La réalité juridique de l'esclave à Rome et l'approche économique de l'esclavage ont longtemps figé nos représentations de la place de l'esclave dans la société romaine. C'est l'objet de cet ouvrage, à partir de la confrontation des sources littéraires et de la riche documentation épigraphique, iconographique et archéologique de Rome, du Latium et de la Campanie, du Ier siècle avant notre ère au IIIe siècle ap. J.-C., que de proposer une réévaluation de la situation de l'esclave sous l'angle de sa participation à la vie religieuse, en réfutant l'idée d'une exclusion induite par le modèle de la religion civique. En interrogeant les modalités d'accès des esclaves aux pratiques religieuses, leur participation aux sacrifices publics, aux cultes des uici, des collegia, de la familia, l'ouvrage pose la question de la nature de leur engagement, de leur initiative, voire de leur autorité dans le cadre d'une religion ritualiste, où les obligations sont conditionnées par le statut, mais où, pour les esclaves, la sociabilité joue un rôle fondamental. S'il n'y a pas de religion propre aux esclaves, c'est bien parce que chacun est à même de participer à la vie religieuse des structures romaines en vertu de l'enchevêtrement des réseaux auxquels il appartient.

  • « Monuments en perspective » est une collection qui se propose de rénover le genre monographique quelque peu délaissé en France durant ces dernières décennies, tandis que dans le même temps l'Histoire et l'Histoire de l'Art prenaient une dimension jamais égalée. Il devenait indispensable que cet acquis nouveau s'applique enfin à nos grands monuments, qui font l'admiration de visiteurs de plus en plus nombreux. Le titre de la collection indique clairement la volonté d'une prise en compte globale du monument. Fait de civilisation, il s'insère dans une « perspective » historique. OEuvre ayant reçu et à son tour exercé des influences, il s'inscrit dans une « perspective » de l'histoire des formes et des idées. La caractéristique de la collection est avant tout la qualité. Des sujets : les monuments les plus significatifs de l'histoire de l'art français, quels qu'en soient l'époque, le type et l'importance. Des auteurs : les archéologues et les historiens d'art les plus avertis. Des choix éditoriaux : une présentation et des illustrations destinées à mettre le sujet en valeur pour le plus grand nombre de lecteurs.

  • « Monuments en perspective » est une collection qui se propose de rénover le genre monographique quelque peu délaissé en France durant ces dernières décennies, tandis que dans le même temps l'Histoire et l'Histoire de l'Art prenaient une dimension jamais égalée. Il devenait indispensable que cet acquis nouveau s'applique enfin à nos grands monuments, qui font l'admiration de visiteurs de plus en plus nombreux. Le titre de la collection indique clairement la volonté d'une prise en compte globale du monument. Fait de civilisation, il s'insère dans une « perspective » historique. OEuvre ayant reçu et à son tour exercé des influences, il s'inscrit dans une « perspective » de l'histoire des formes et des idées. La caractéristique de la collection est avant tout la qualité. Des sujets : les monuments les plus significatifs de l'histoire de l'art français, quels qu'en soient l'époque, le type et l'importance. Des auteurs : les archéologues et les historiens d'art les plus avertis. Des choix éditoriaux : une présentation et des illustrations destinées à mettre le sujet en valeur pour le plus grand nombre de lecteurs.

empty