Sciences humaines & sociales

  • Pourquoi le fameux diamant Hope, gemme bleue de 44,52 carats, traîne-t-il la sulfureuse réputation de porter malheur à ses propriétaires successifs ?
    Sait-on que Joséphine, comme Marie-Antoinette, eut droit à son « affaire du collier » ?
    Qui se souvient de la véritable « chasse au trésor » à laquelle se sont livrés les services secrets américains à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, pour retrouver les joyaux du Saint Empire romain germanique subtilisés par les nazis ?
    Que d'histoires les bijoux nous racontent-ils ! Réveillant les pires fantasmes et superstitions, les colliers, couronnes et autres pommeaux d'épées, richement sertis de pierres précieuses et perles fi nes, ont pesé parfois lourdement dans l'Histoire. De Cléopâtre à Liz Taylor, d'Hernan Cortés à Hermann Goering, de Louis XIV à la duchesse de Windsor, ces histoires de bijoux célèbres sont celles de la grande politique, des malédictions, des folies ou des chroniques amoureuses les plus inouïes. Les voici pour la première fois réunies.

  • Les femmes n'ont pas toujours soupiré en silence... Plus encore que les hommes, elles semblent avoir été disposées à tous les sacrifices pour assouvir leur passion. Héroïques lorsque l'homme qu'elles aiment est en danger, traîtresses lorsqu'elles ont été trompées, machiavéliques lorsque l'ambition les aiguillonne, les femmes n'ont jamais hésité à braver les interdits et briser les conventions par amour.
    Depuis la douce Odinette de Champdivers, qui se dévoua corps et âme à son royal amant, Charles VI, pris d'accès de folie de plus en plus violents, et le veilla jusqu'à sa mort en 1422, jusqu'à Nadine Vaujour, qui osa défier la loi en ourdissant la spectaculaire évasion de son compagnon de la prison où il était détenu en 1986, Vivianne Perret nous plonge, avec l'enthousiasme que nous lui connaissons désormais, dans l'histoire de onze de ces grandes amoureuses qui n'ont jamais fait de compromis avec leur passion.

  • Louisa May Alcott (1832-1888) est surtout connue pour être l'auteur d'un grand succès de la littérature jeunesse, Les Quatre Filles du docteur March. Mais avant d'être romancière, elle fut d'abord une femme de son temps.
    Dans une Amérique encore jeune, la petite Louisa grandit sous le regard des bonnes fées qui façonnèrent la conscience morale, politique et spirituelle des États-Unis. Entre Emerson et  oreau, que les Alcott fréquentent assidûment, Louisa trace son chemin, à la force de son caractère bouillonnant. Fervente opposante à l'esclavage, elle va jusqu'à cacher des fugitifs et s'engage comme infi rmière pendant la guerre de Sécession. Féministe avant l'heure, elle bataille toute sa vie pour dépasser sa condition et réaliser son rêve d'enfant : devenir écrivain.
    Sa persévérance paie enfi n en 1868 - elle a alors 36 ans - lorsque Jo March et ses soeurs lui valent le succès qui fera d'elle une fi gure incontournable du panthéon littéraire mondial, façonnant l'imaginaire de millions de jeunes fi lles.
    Autour de ce personnage de passion, Vivianne Perret brosse la fresque littéraire et amoureuse d'une Amérique en pleine eff ervescence, d'une Amérique prenant conscience d'elle-même et s'inventant un rêve collectif qu'elle off rira bientôt au monde entier.

empty