Michel Lafon

  • « Médium du peuple », voici comment on pourrait définir Virginie Lefebvre. Elle apporte aux anonymes réconfort et apaisement en communiquant avec leurs défunts. Car depuis toute petite, elle a la capacité d'établir un contact avec les esprits. Avant d'exercer son activité de médium à plein temps, Virginie a fondé une famille, est devenue policière municipale jusqu'à ce que son don l'oblige à s'y consacrer entièrement.
    Si l'au-delà est pour Virginie une réalité, elle n'en questionne pas moins le phénomène de la médiumnité. Pour éclairer son parcours, elle est allée à la rencontre d'un prêtre, d'un illusionniste, d'un psychiatre ou encore de spécialistes de la TCI... Elle laisse ainsi la porte ouverte aux interprétations, n'étant riche que d'une seule certitude : la vie continue après la mort.

  • « Médium du peuple », c'est par ces mots que l'on pourrait définir Virginie Lefebvre. Elle apporte aux anonymes réconfort et apaisement lors de la communication avec leurs défunts. Car depuis toute petite, elle a la capacité d'établir un contact avec les esprits notamment par le biais de l'écriture automatique ou du spiritisme. Avant d'exercer son activité de médium à plein temps, Virginie s'est mariée, a eu des enfants, est devenue policière municipale jusqu'à ce que son don l'oblige à s'y consacrer entièrement. Avec elle, simplicité, générosité et une sacrée franchise sont au rendez-vous.
    Si l'au-delà est pour Virginie une réalité, cela ne l'empêche pas de s'interroger sur le phénomène de la médiumnité. Raison pour laquelle elle éclaire son étonnant parcours de multiples interventions (prêtre, illusionniste, psychiatre, spécialistes de la TCI...) Elle laisse ainsi la porte ouverte aux interprétations, n'étant riche que d'une seule certitude : la vie continue après la mort.

empty