FeniXX réédition numérique (Balland)

  • Que peut-on attendre de la psychanalyse ? Quelle est sa place aujourd'hui dans nos cultures ?... Vieilles questions qui sont ici renouvelées à partir d'autres un peu plus vives : de quoi les sectes « psys » sont-elles le symptôme ? Quel rapport entre leur discours et le discours religieux ? Que signifie ce double mouvement où chacun s'approprie l'« idée psy », sous mille formes, cependant que les groupes « psys » se cramponnent à un ressassement dépressif ? Le livre de Sibony révèle que la « psy » est elle-même en analyse avec le monde où elle s'expose. Une analyse rigoureuse, qu'elle ignore, et qui permet de la situer, de la respecter aussi comme on respecte tout symptôme ; et de nous éclairer sur les replis de nos modes d'être. Cette démonstration, écrite sans haine ni complaisance, s'inspire d'une pratique vivante et d'un certain appel du large et de l'air libre.

  • Aujourd'hui, trouver une place dans la société passe obligatoirement par une scolarité réussie. Ce qui ne veut pas dire être le « premier de la classe » mais faire le bon choix au moment opportun vers une des multiples voies qu'offre le système scolaire. Ce livre constitue l'outil indispensable aux parents et aux enfants confrontés à la grande aventure de la scolarité. Ouvrage d'information, de conseils, il répond à toutes les questions que pose le parcours de l'élève depuis la maternelle jusqu'à l'après-bac. Tous les obstacles à franchir, les pièges à déjouer, les filières et les adresses à connaître y sont inventoriés.

  • L'auteur aborde et analyse les problèmes et les embûches liés aux débuts de la vie à deux. Un ouvrage destiné aux jeunes et à leurs parents.

  • Qu'est-ce qui a poussé la France à entreprendre, en 1830, une expédition militaire contre la Régence d'Alger ? Depuis un siècle et demi, les historiens de la conquête et de la colonisation répètent que cette expédition fut décidée pour venger le fameux « coup d'éventail » donné par le dey Hussein au consul de France. Mais alors pourquoi le gouvernement français attendit-il trois ans pour « laver l'insulte ? » N'envisagea-t-il pas, un moment, de payer un « justicier », le pacha d'Égypte, Mohammed Ali, pour régler cette affaire d'honneur ! En vérité, le coup d'éventail ne fut qu'un prétexte. L'enquête, menée à partir des témoignages de l'époque et des documents d'archives souvent inédits, révèle que les raisons de l'expédition furent plus souterraines. Le gouvernement ultra du prince de Polignac comptait sur une brillante campagne militaire pour rétablir la France dans son rang de grande puissance qu'elle avait perdu après les revers napoléoniens ; il espérait aussi qu'une victoire à l'extérieur lui permettrait de juguler l'opposition libérale, voire rétablir la monarchie absolue dont rêvait Charles X. Enfin et surtout, il y avait l'immense Trésor de l'État algérien, proie facile dont la capture surviendrait à point nommé pour renflouer les caisses du roi. Pour s'en emparer, le général de Bourmont imagina une stratégie digne des meilleurs romans policiers ! Mais la Révolution de Juillet devait déjouer ses calculs, et le Trésor profitera à d'autres...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • A partir d'une abondante documentation, l'auteur met en évidence les rythmes saisonniers qui organisent la vie individuelle et collective des Français : les saisons de vie et de mort, du corps et du coeur, les variations de la consommation et des pratiques culturelles, sexuelles, du jeu, de la délinquance...

  • Chef de cabinet de Marcel Déat, collaborateur notoire, Georges Albertini refusa catégoriquement, à la Libération, malgré la gravité des faits qui pourraient lui être reprochés, de quitter Paris et de se joindre aux émigrés de Sigmaringen. Ce qui en dit long sur sa personnalité. Ancien socialiste, pacifiste convaincu cet homme fluet avait toujours eu un goût particulier pour noter et archiver toutes ses rencontres. Déjà à l'époque, chacun s'interrogea sur le sort des fameux « papiers » d'Albertini, brûlés selon ses amis, pieusement conservés selon certains. Est-ce pour cela qu'il bénéficia, lors de son procès, d'une extrême clémence : cinq ans de travaux forcés alors que d'autres subirent le peloton d'exécution ? Sa peine purgée, il participe alors à toutes les croisades anticommunistes et fonde, avec Boris Souvarine, les célèbres cahiers Ouest-Est. Réduit au silence en raison de ses activités sous l'Occupation, il n'en devient pas moins l'éminence grise, très appréciée, d'hommes d'État aussi différents que Vincent Auriol, Edgar Faure, Guy Mollet et Georges Pompidou. Il ne manque pas ensuite d'influencer certains éléments de la nouvelle classe politique française : Marie-France Garaud, Jacques Chirac, Alain Madelin, etc. Et là commence la légende de cet homme de l'ombre.

  • Dix ans après avoir été déchirés par la guerre du Vietnam, les Américains du Nord n'ont pas fini de se demander ce qu'ils doivent faire - et non pas ce qu'ils font - en Amérique centrale. En 1846, un de leurs représentants au Congrès affirmait : « Notre évidente destinée est de nous répandre sur ce continent tout entier. » Quant à Théodore Roosevelt il proclamait, quelque cinquante ans plus tard, son droit et celui de ses successeurs de « se faire le gendarme des Amériques ». De l'histoire complexe et tourmentée des rapports entre les États-Unis et leurs voisins, Léo Sauvage a choisi de nous présenter trois exemples : Saint-Domingue, le Nicaragua et la Grenade, où le récent débarquement de « marines », épisode plus grotesque que tragique, est remarquable à plus d'un titre. À l'opposé d'un texte universitaire, ce récit allègre, non conventionnel, voire paradoxal, choquera peut-être. Il émane néanmoins d'un homme qui a passé vingt-cinq ans à suivre, en professionnel, la vie politique américaine.

  • La nuit, dans les rédactions presque désertes des grands journaux, les téléscripteurs d'agence continuent de déverser leurs flots de dépêches. À l'aube, le « coupeur de-dépêches » découvre le premier - privilège particulier - des informations souvent insolites, parfois absurdes presque toujours très drôles qui ont été envoyées pendant les quelques heures dites creuses, entre un remaniement ministériel et un tremblement de terre. Des dépêches folles : sur un monde un peu fou, mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, authentiques, recoupées et vérifiées à la source comme il est d'usage à l'AFP, la plus grande pourvoyeuse d'informations du monde. Le journaliste Michel Vergez a sélectionné les plus étonnantes d'entre elles, les a rassemblées et organisées autour de thèmes qui sont autant de faits de société : justices records, crise, argent, sexe, crimes... La vie, en quelque sorte. « Un monde fou, fou, fou... », constitué de centaines de ces télex de l'agence France-Presse envoyés du monde entier ces dernières années, est un livre que l'on peut ouvrir à n'importe quelle page et qui peut provoquer un sourire ironique ou un grand éclat de rire à moins qu'il ne plonge le lecteur dans un abîme de perplexité...

  • Derrière des épisodes revisités de l'histoire sainte, se dessine l'accablant panorama de notre monde moderne avec ses publicités racoleuses, ses moeurs politiques plus que douteuses...

  • Cet ouvrage unique en son genre est le seul à envisager et à développer les rapports mère enfant en fonction de leurs signes solaires respectifs. - Quelle mère êtes-vous selon les caractéristiques de votre signe ? - Qu'attendez-vous de votre enfant ? - Quels seront vos rapports avec celui-ci selon qu'il s'agit d'une fille ou d'un garçon ? - Quel sera le meilleur et le pire de vos relations ? Nourri de multiples références, ce livre incite à aller plus loin et à respecter l'identité de chacun. À la fois déculpabilisant et dédramatisant il sera d'un précieux secours pour répondre aux questions que tous les parents se posent sur l'éducation optimum à donner à leurs enfants. Outre le plaisir que l'on aura à redécouvrir l'astrologie appliquée à un domaine peu abordé, « Sous le signe des étoiles » ne tardera pas à prendre place dans les bibliothèques à côté des Pernoud, Dolto, Dodson etc. comme un atout supplémentaire destiné à les éclairer et à les compléter.

  • Ce livre est avant tout un guide du non maigrir. Les petites boulottes qui taillent 44 et davantage se révèlent plus nombreuses que les sylphides taille mannequin. De régimes miracles en reprises de poids, d'essayages catastrophiques en petites humiliations, le mot maigrir les poursuit. Féminine, plantureuse, soyez bien dans votre peau, le monde peut vous appartenir... à condition de suivre quelques principes de base : - Faut-il préférer les tenues souples ou ajustées ? Les pantalons ou les jupes ? - Le choix de la coiffure et du maquillage. - Les sports qui vous conviennent. - Soignez vos veines, votre diabète et votre cholestérol. - Les rondes ont la réputation d'être gourmandes. Gourmandes de tout. Qu'en pensent les hommes ? Comment cultiver cet avantage ?

  • « C'est alors que Pasqua marque un léger temps d'arrêt et qu'il me regarde de haut en bas... Instant de panique. Si je suis sûre du haut, je le suis un peu moins du bas. Quand on se lève tôt le matin, on va droit à l'essentiel. À la télé, c'est d'abord le haut. Pour le bas... ça peut ne pas être vraiment assorti au reste et j'ai sans doute enfilé aux pieds une chose informe plus proche de la charentaise que de l'escarpin... Qu'a-t-il remarqué de déconcertant ? Apparemment rien qui puisse choquer un ancien ministre, voire un sénateur. Un quart de seconde, j'attends le verdict. C'est un rapide. Sourire aux lèvres, il attaque : « Je vous imaginais plus petite, mais vous êtes bien, hé ! » Comme ils sont tout de même ! On croit qu'ils viennent parler de choses sérieuses, qu'ils sont préoccupés, sinon par l'avenir de la France, du moins de leur carrière, en fait ils se comportent comme monsieur tout le monde ! » Les petits-déjeuners sont à la mode. À cette heure matinale, les invités de Viviane Blassel : Jacques Chaban-Delmas, Jacques Chirac, Alain Juppé, Laurent Fabius, Pierre Joxe... ont quelque peu oublié leurs automatismes médiatiques. Ils redeviennent des hommes en tête-à-tête avec une jolie femme. Sensibles au sourire attentif de leur hôtesse d'un moment, ils ont joué le jeu. Et dans la bonne humeur.

  • Ils sont riches, très riches. Ils vivent à Paris et New York, Rio et Abu Dhabi. Ils appartiennent au monde des affaires, à la jet-society, au milieu du show-business et du cinéma. Certains sont très connus, d'autres cultivent le mystère. Ils ont en commun une certaine extravagance dans leur mode de vie. Quand ils ont quelque chose à dire, ce n'est pas avec des fleurs mais avec des millions. Mais comment dépensent-ils donc leur argent ? Les auteurs ont recueilli les confidences de certaines personnalités et de leurs fournisseurs (bijoutiers, traiteurs, palaces...). Leur livre fourmille d'anecdotes savoureuses et inédites, sur leurs loisirs, leurs hobbies, etc. C'est un magnat du pétrole qui prend le Concorde pour dîner à Paris avec sa femme et se fait déposer en hélicoptère sur le toit de La Tour d'argent... C'est le chanteur Elton John qui fait ouvrir un magasin Cartier un dimanche à l'aube, avec tout le personnel à son poste, pour acheter un million de francs de diamants... C'est un pair du royaume britannique qui loue pendant quatre jours l'Orient express pour emmener ses amis à Venise... Certains offrent à leur amie un scarabée vivant serti de pierres précieuses relié à une broche par une chaînette en or, d'autres à leur bébé un biberon incrusté de corail de diamants... L'un achète un hôtel particulier à Saint-Cloud uniquement pour y promener son chien, l'autre cherche des diamants de dix carats à cinq millions de francs pièce pour remplacer les boutons de sa chemise... On peut rêver...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un refrain est à la mode : ni droite ni gauche. Le citoyen ordinaire, lui, en appelle à un renouvellement de la pensée et de l'action qui lui permettrait de se réapproprier son destin et sa place dans la cité. Aussi, l'auteur se demande comment on peut rester de gauche aujourd'hui.

  • La singulière confrontation, longue de trente ans, entre un homme et une organisation, qu'a priori tout oppose, mais qui voulaient, tous deux, incarner la France.

  • Il y a trente ans mourait Paul Éluard grand poète surréaliste rallié, par le biais de la Résistance, au communisme le plus orthodoxe. Du sanatorium de Clavadel aux tranchées de 1914, du Paris dadaïste au Paris de l'Occupation, de l'exaltante intransigeance surréaliste aux tournées de propagande du Combattant de la Paix épuisé et abusé, la vie d'Eluard trace une ligne ardente et douloureuse, mais brisée, dont l'érotisme le plus charnel et l'attrait de l'anéantissement sont les deux pôles convulsifs. Utilisant abondamment lettres, témoignages, articles critiques, mais également des fragments de l'oeuvre poétique toujours cités en situation, le livre de Luc Decaunes entend n'éviter aucun des problèmes posés par cette existence. C'est à la fois un poète de génie et un homme de notre temps qui sont ici mis en question.

  • Journaliste à Antenne 2, l'auteur raconte les conditions de son arrestation par les Soviétiques, de son incarcération à Kaboul et de sa libération en octobre dernier. Une affaire dans laquelle la pression des médias et de l'opinion publique joua un grand rôle.

  • Vaincus en 1940, les Français se retrouvent vainqueurs en 1945 et vont occuper, pendant quatre ans, un modeste territoire peuplé de six millions d'Allemands. À l'aide de documents d'archives inédits et de nombreux témoignages français mais aussi allemands, Marc Hillel raconte l'histoire de cette occupation, et s'attache surtout à restituer le climat dans lequel elle s'est déroulée. Pour les Allemands, vainqueurs d'hier, les Français ne sont que des « combattants de l'après-guerre » arrivés dans les bagages des Américains. Pour les Français, qui sortent de quatre années de souffrances et d'horreurs, tout Allemand est suspect, et ils entendent faire étalage de leur puissance reconquise. Aussi, tandis que pleuvent les règlements et les interdictions, les premiers mois de l'occupation sont-ils l'occasion, sous la houlette du général de Lattre de Tassigny, de grandioses défilés militaires et de fêtes somptueuses. Avec l'arrivée du général Koenig et d'administrateurs civils, la véritable occupation se met en place. Première tâche : la dénazification. C'est en zone française qu'elle sera la plus rigoureuse. Par ailleurs, le pillage systématique de la France par les Allemands incite l'occupant français à pratiquer une « récupération » forcenée : machines-outils, bois des forêts, pommes de terre et jusqu'aux robinets de baignoire. Si l'on tient compte des familles entières qui viennent s'installer dans les appartements et maisons réquisitionnés, près d'un million de Français auront ainsi goûté aux joies de l'occupation. Pourtant, dès 1945, au milieu des excès, du chaos administratif, une timide coopération culturelle commence à se développer, des voix s'élèvent qui parlent de réconciliation et d'entente, la suite on la connaît... Objectif et sans complaisance, le livre de Marc Hillel rappellera à ceux qui l'ont vécue et apprendra aux autres une histoire que l'on n'avait encore jamais traitée dans son ensemble.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Seul ouvrage spécifiquement conçu pour les parents ou futurs parents de jumeaux, ce livre traite en profondeur des questions laissées à l'écart dans les guides de grossesse et d'éducation : Pourquoi des jumeaux ? Est-ce une grossesse à risques ? La prématurité est-elle inévitable ? Comment se passe un accouchement gémellaire ? Vrais ou faux jumeaux : se ressemblent-ils ? Auront-ils le même caractère ? Les mêmes goûts ? Faut-il les habiller différemment ? Les mettre dans la même chambre ? Dans la même classe ? Après le succès de la première édition, aujourd'hui épuisée, « Les jumeaux, de la conception à l'adolescence » a été, pour cette nouvelle édition, entièrement refondu, complété et réactualisé en tenant compte des progrès réalisés dans le domaine scientifique (sérologie, diagnostic et traitement prénatal...) ainsi que sur le plan administratif et pratique (prise en charge sociale, congés parentaux, prestations familiales, adresses utiles).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty