• Une enquête policière à la fin des années cinquante. Une enquête à l'ancienne, beaucoup plus complexe et dérangeante que les recherches aseptisées sur Internet... et un tueur en série hors norme. Ces « petits meurtres » vont vous dépayser.

    Un assassin ne peut-il être aimable et courtois ? Avoir du coeur ? Éprouver une sincère amitié pour ses victimes ? Le commissaire Raffini découvre ici, par hasard, une affaire extrêmement dérangeante. Elle le mènera de l'ambiance feutrée des maisons de retraite au feu des projecteurs, au fil d'une enquête serrée que Rodolphe nous raconte avec une verve bien à lui.

  • Elle s'appelait Asfaneh et elle débarquait de Téhéran avec une seule idée en tête : faucher le trésor de guerre de son oncle.
    Facile... sauf qu'avant de faire le rentier à Nice, le tonton faisait boucher en Iran pour le compte de sa majesté le Shah et que c'était pas du pognon qu'il planquait sous son bureau...

    Patrick Raynal a été le directeur de la Série Noire.

  • Simon Rose est un détective privé pas comme les autres. Il vit encore chez sa mère et dort au-delà de toute limite. Un éditeur l'engage pour assurer la protection de l'un de ses auteurs. Les meurtres se succèdent autour de lui à un tel rythme que le biographe a toutes les raisons de craindre pour sa vie.
    Du trafic de manuscrits à celui de tableaux, de la disparition d'un écrivain à celle de son biographe, Simon Rose rend coup sur coup... sans jamais résister aux charmes de Séverine, Caroline ou Anna.
    Autopsie d'un biographe est la première des enquêtes de Simon Rose, parues entre autres chez Zulma et en Série Noire. Max Genève y cultive avec bonheur son humour féroce et son style mordant dans le milieu littéraire qu'il connaît bien.

empty