Arts et spectacles

  • Mousson

    ,

    • Paulsen
    • 26 Novembre 2020

    La mousson est l'un des phénomènes climatiques les plus fascinants. Chaque année au mois de juin, elle est attendue avec impatience dans une ambiance étouffante, mais aussi redoutée. Elle est à la fois source de vie, de renaissance, mais également de dangers. Rivières en crue, inondations, inquiétante présence de cobras, épidémies et humidité constante, la mousson a tendance à faire fuir les Occidentaux. Pourtant, ce phénomène climatique majeur est une clé indispensable pour comprendre le Sud-Est asiatique, et plus particulièrement le sous-continent indien.
    Au cours de voyages répétés en Inde, Roland et Sabrina Michaud ont sillonné le pays du sud au nord durant cette mythique saison des pluies qui rythme la vie depuis plus de trois millénaires. Ils ont vécu sept saisons des pluies. Auprès des Indiens, ils ont attendu, en pleine sécheresse, l'arrivée de la mousson par la mer, sur la côte où jadis débarquaient les boutres d'Arabie en même temps que les nuages en formation. Ils se sont enfoncés à l'intérieur des terres, ont pénétré la jungle épaisse emplie d'animaux mythiques (éléphants, tigres, singes, paons) et d'ascètes en retraite. Ils ont assisté à des festivals célébrant la pluie, où aucun Occidental ne s'était encore aventuré au long cours. Enfin, ils ont photographié la course de chars à boeufs et ses projections de pigments multicolores qui clôture les mois de mousson et permet d'augurer de bonnes récoltes.
    Ils offrent un témoignage en images de ce phénomène, accompagnées d'une sélection de miniatures et de peintures magnifiques, mais aussi de citations de grands textes sacrés, d'épopées mythiques et d'extraits de textes indiens ou étrangers contemporains.

  • Les Expéditions Polaires Françaises voient le jour en 1947, à l'instigation de l'ethnologue Paul-Émile Victor. Les premiers volontaires sont des hommes engagés qui ne connaissent pas la peur, des personnages hauts en couleur, anciens résistants pour la plupart. Car il faut être un peu fou pour aller vivre six mois, parfois un an, dans un tel désert blanc. Pendant près de quarante-cinq années, jusqu'en 1992, chercheurs, ingénieurs, mécaniciens conduiront des campagnes scientifiques ambitieuses et des expéditions d'envergure entre l'Arctique et l'Antarctique, à grand renfort de matériel et d'engins motorisés. Des raids s'organisent, les premiers hivernants s'installent, des colonies de manchots Empereur sont découvertes, les premiers forages profonds réalisés par la France ont lieu, des bases se construisent, d'abord temporaires puis permanentes - Port-Martin et Dumont d'Urville en Terre Adélie et, plus tard, Concordia, la station franco-italienne. Le Traité sur l'Antarctique, signé en 1959, proclame l'Antarctique terre de paix dédiée à la recherche, tandis qu'au Groenland des milliers de kilomètres sont parcourus afin d'étudier les glaces de la calotte. À travers leur odyssée teintée d'enjeux historiques et géopolitiques, les Expéditions Polaires Françaises auront assuré la transition entre exploration pure et exploration scientifique.

  • Adélie

    ,

    • Paulsen
    • 27 Octobre 2016

    Pour la première fois, Vincent Munier, spécialiste des décors et des animaux sauvages, et Laurent Ballesta, grand photographe sous-marin, sont partis ensemble pour découvrir les trésors de cette immense réserve naturelle qu'est l'Antarctique.
    L'un est resté à la surface, sur la glace, tandis que l'autre s'est immergé dans les eaux glacées et n'a pas résisté à l'appel des profondeurs. L'un a observé les pétrels des neiges, les albatros à sourcils noirs, les phoques léopards et les otaries à fourrure, pendant que l'autre a frayé de près avec les mammifères marins, les baleines franches, les globicéphales noirs, les crabes royaux. Tous deux ont pu suivre le quotidien de colonies entières de manchots empereurs et explorer l'univers de cet animal emblématique du pôle Sud.
    Tous deux ont rapporté de ce voyage des images uniques où l'apparente douceur de la vie sur la banquise s'oppose à la densité des fonds marins sous la banquise. Résultat d'un exploit technique aussi bien qu'artistique, ce livre est également un très bel objet, original : deux blocs, réunis par une reliure suisse, s'opposent et se rassemblent dans un très beau carton.

  • Sept continents en quatre ans. À travers plus de 200 images saisissantes, deux photographes animaliers ont peint une fresque sans pareille de quelques-uns des lieux inviolés de la planète, qu'ils ont sélectionnés sur une carte de nuit affichant les zones non-lumineuses.

    Un album exceptionnel au format aussi grand que sa maquette est originale. Leurs clichés illuminent et célèbrent une myriade de paysages et d'espèces vivantes, immortalisés avec talent au sein de leur environnement et au coeur de paysages extrêmes.

  • À travers plus de 200 images saisissantes, les photographes Peter et Beverly Pickford ont peint une fresque sans pareille de quelques-uns des lieux inviolés de la planète : des contrées brûlantes de la côte des Squelettes de Namibie aux ondes maritimes, fluviales et lacustres de l'Alaska et du Yukon ; des rivages fouettés par les vents des îles subantarctiques aux immenses étendues du Nord où la banquise arctique se fragmente en crêpes de glace ; de la stupéfiante juxtaposition de l'eau et du désert dans le Kimberley, en Australie, aux sommets reculés et glacés du Tibet et de la Patagonie.

    Au coeur de ces paysages extrêmes, leurs clichés illuminent et célèbrent une myriade de paysages et d'espèces vivantes. Ours polaires, rhinocéros, bharals, mais aussi le plus humble des lichens..., tous sont immortalisés avec talent au sein de leur environnement. Dans ses textes, Peter Pickford raconte sa quête d'étendues vierges et livre un message des plus actuels : l'urgente nécessité de préserver ces contrées pour assurer l'avenir de notre planète.

  • Antarctica !

    Luc Jacquet

    • Paulsen
    • 22 Septembre 2016

    Ils sont partis à onze pendant quarante-cinq jours. Une équipée artistique et scientifique pour montrer l'extraordinaire biodiversité terrestre et sous-marine d'un des plus beaux endroits de l'Antarctique : l'archipel de Pointe Géologie. Dirigée par le cinéaste Luc Jacquet, cette expédition est racontée par chacun de ses membres et mise en images par deux photographes, Vincent Munier, sur la banquise, et Laurent Ballesta, sous la glace.
    Jamais des hommes n'avaient plongé si profondément en Antarctique, photographiant pour la première fois certaines espèces évoluant dans leur environnement naturel. Un récit photographique exceptionnel et un véritable album d'exploration qui dévoile les deux visages d'une oasis de vie.

  • Vivre là où le soleil ne se couche pas et où il ne se lève pas. au moins une fois dans l'année. C'est la particularité des régions situées au cercle polaire.
    Le cercle polaire arctique traverse la péninsule scandinave (Finlande, Suède et Norvège), l'Islande, le Groenland, le nord du continent américain (Canada et Alaska) et le nord de la Russie.
    En Scandinavie, la nuit du solstice d'été sur le cercle arctique est un moment de magie et de cérémonies endiablées. Pour les Inuits de l'extrême Nord canadien, c'est juste l'une des nombreuses longues nuits d'été. Mais pour nombre de ceux qui vivent bien plus au sud, le cercle arctique est à la fois l'incarnation du Grand Nord et la porte d'entrée vers une région d'aventure.
    Qui sont ceux qui habitent sur le cercle polaire et comment vivent-ils ces saisons de lumière et de nuit ? Ce livre dresse leur portrait à travers un très beau reportage photographique.

empty