Nature & Plein air

  • Jean-Louis Étienne a atteint le pôle Nord à pied, traversé l'Antarctique en traîneau et pourtant ce qu'il aime plus que tout au monde c'est la forêt, sa forêt du Tarn. D'ailleurs dès qu'il vola de ses propres ailes, il y construisit sa cabane. Impensable pour lui de vivre dans une maison en ville : il lui fallait la forêt. Ce livre est un cri d'amour à l'arbre, nourricier et protecteur, poumon de notre planète. Le préserver, c'est sauver l'humanité. Et pour cela il faut le comprendre. Jean-Louis Étienne s'est tourné vers des scientifiques pour répondre à toutes nos questions (pourquoi les racines plongent-elles vers le centre de la terre ? Un arbre transpire-t-il ? Pourquoi les feuilles sont-elles vertes ? Est-il vrai que le mycélium s'étend sur plus de 400 kilomètres sous nos pieds ?). Il fait également état des recherches les plus prometteuses, comme celles des chercheurs en bio-mimétisme : parmi elles la photosynthèse artificielle qui permettra de produire un "carburant solaire" et pointe du doigt des idées catastrophiques, comme celle de forcer la photosynthèse des plants de tabac pour augmenter la production et expose des solutions pour demain, comme l'agroforesterie. Ces textes scientifiques sont ponctués de chapitres plus personnels, de souvenirs d'enfance. Et l'auteur de nous dévoiler ce que la nature, la forêt, le travail manuel du bois qu'il affectionne tant lui ont apporté : un équilibre, un pied bien ancré dans la réalité, une confiance, une sérénité... Et l'amoureux de la planète nous rappelle à quel point il est nécessaire aujourd'hui de nous rapprocher de la nature, pour le bien de l'humanité et le bien-être de chacun.

  • L'océan Austral, qui joue un rôle central dans la régulation climatique de notre planète, a constitué le fil rouge de cette expédition riche en recherches et en découvertes. Du Cap au Cap, en passant par Hobart (Australie) et Punta Arenas (Chili), ACE a marqué des arrêts sur le continent antarctique et sur chacune des îles subantarctiques, dont les îles Kerguelen, l'archipel Balleny ou encore la Géorgie du Sud. À bord de ce laboratoire flottant et lors des différentes escales, 22 programmes scientifiques ont pu être menés par une soixantaine de scientifiques issus de 18 pays. Les glaciologues ont prélevé d'immenses carottes de glace, des submersibles sont descendus observer la faune locale, les climatologues ont envoyé des ballons mesurer l'atmosphère, les acousticiens ont enregistré le chant des baleines, les océanographes ont étudié le plancton de près et analysé l'impact de la pollution dans l'environnement, un spécialiste des vagues a guetté les avis de tempêtes, les biologistes ont bénéficié de circonstances exceptionnelles pour travailler sur la faune et la flore locales dans des conditions rêvées. Le livre est illustré par des photographies des escales, des paysages antarctiques, des chercheurs au travail, des échantillons et prélèvements, mais aussi de clichés qui racontent la vie à bord, le quotidien de l'équipage, les événements vécus et les lieux sublimes traversés dans cet Eldorado du froid. Cet ouvrage s'adressera à un large public, mais un public d'initiés tout de même. Il sera dans l'esprit de Tara Océans.

  • Des volcans en éruption déversent leurs torrents de lave, des aurores boréales dansent dans la nuit polaire, des icebergs fondent sur des grèves noires, tandis que l'érosion sculpte montagnes et roches. D'une source chaude, émerge la vie. La végétation conquiert le monde minéral : des fleurs s'épanouissent dans les déserts, des forêts exubérantes dévalent les versants. Le monde animal apparaît enfin : insectes, oiseaux et mammifères de plus en plus évolués investissent tous les milieux naturels de notre planète, berceau de nos origines.

    Le livre entraîne le lecteur au coeur de l'histoire de la Terre, à travers le travail photographique d'Olivier Grunewald, et les textes de Bernadette Gilbertas qui donnent la parole aux scientifiques. Conçu comme une fresque chronologique, il déroulera le fil de la création du monde, depuis le Chaos originel, jusqu'au règne animal. Olivier Grunewald exposera ses photographies au festival de Montier-en-Der (16 au 19 novembre 2017). Une exposition photographique sera présentée sur les grilles du jardin du Luxembourg de mars à juillet 2018.

  • On n'empeche pas une mouette de prendre le large Nouv.

empty