Littérature argumentative

  • Issu d'une famille d'aristocrates de province, Guillaume était destiné à une carrière d'ecclé-siastique. Mais la rencontre d'une jolie jeune fille le fit changer de voie. Il l'épousa, devint astronome et occupa une chaire à l'Académie royale des sciences. Tout alla fort bien, jusqu'en 1759, année au cours de laquelle Mikhaïl Lomonosov eut l'idée de concrétiser le projet d'Edmund Halley consistant à calculer de la façon la plus précise la distance Terre-Soleil en utilisant le transit de Vénus. Guillaume saute sur l'occasion et se porte volontaire pour réaliser cette mesure à Pondichéry. Mais nous sommes en plein conflit mondial (la guerre de Sept Ans), à une époque où les mers sont peu sûres, la navigation dangereuse et où la chance a plus que sa part dans le destin. Le 24 mars 1759, Guillaume quitte le port de Lorient pour une quinzaine de mois. Il reviendra... onze ans plus tard, après avoir frôlé la mort à cause d'une maladie, échappé à la noyade puis à la prison, soupçonné d'être un espion. Dans un récit drôle et très documenté, Christophe Migeon dresse le portrait d'un homme poursuivi par la scoumoune, mais aussi l'histoire scientifique du Grand Siècle, une époque où la coopération scientifique prévalait sur les conflits mondiaux, où l'on parlait de méca-nique des fluides dans les salons de ces dames, où le progrès était en marche.

  • Errances

    Olivier Remaud

    • Paulsen
    • 26 Septembre 2019

    Jamais un marin n'avait autant marché que lui.
    Des côtes danoises du Jutland à la péninsule du Kamtchatka, il devait unir la terre et l'eau sur une même carte du monde.
    Il arpenta les steppes et les forêts de la Tartarie, franchit ses monts et ses vallées, descendit ses rivières. Il atteignit la pointe nord de l'Extrême-Orient, traversa la partie septentrionale de l'océan Pacifique et vit la Grande Montagne sur les rivages de l'Amérique.
    Avec les vents contraires, les complications du pouvoir et la pensée du retour. Jusqu'au naufrage.
    Le récit des tribulations de Vitus Bering (1681-1741), explorateur danois et capitaine qui mena, au tournant du siècle des Lumières, des expéditions titanesques vers les confins de la Sibérie et même au-delà, vers l'Alaska.
    Olivier Remaud raconte l'odyssée de ce grand marin que rien n'ennuyait plus que les rivalités politiques et les spéculations des cartographes. Il décrit les choix et les doutes d'un homme de plein vent, né voyageur, qui vécut comme un nomade avant d'échouer sur une île. Une vie dans laquelle une femme d'action, son épouse Anna, joua un rôle majeur. Entre Ulysse et Gulliver, un portrait intime qui se lit comme un roman d'aventures.

  • Tour à tour effrayant, beau, fatal, apocalyptique, le cosmos a été au coeur de quantités de textes, de l'Antiquité à nos jours. Nicolas Grenier propose de glaner les plus étonnantes et captivantes représentations de l'univers, et de voir comment la littérature s'est emparée d'un vaste et fascinant sujet au fil des siècles. Au travers de sept thématiques, les extraits choisis racontent notre conception du monde, les croyances, les fantasmes et les peurs qu'a fait naître le néant.

    Ils nous rappellent la manière dont l'être humain a voulu explorer le lointain, l'apprivoiser puis l'inclure dans sa propre histoire. Auguste Blanqui, Platon, Ray Bradbury, George Sand, Maurice Leblanc, Edgar Allan Poe ont tous noué un lien intime avec le cosmos, et en sélectionnant des extraits de leurs oeuvres et de bien d'autres plumes, connues et moins connues, cette petite anthologie nousfaire redécouvrir le ciel à travers le regard tantôt ému, sarcastique ou savant de philosophes, romanciers, poètes ou scientifiques.

empty