Littérature générale

  • « Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d'une femme à l'asile ».
    - Et alors, qu'y-a-t-il d'extraordinaire à cela ?
    Demandais-je.
    - Sous sa robe, c'est là que je les ai cachés.
    - De quoi parlez-vous ?
    - Les cahiers... Ceux de Rose.
    Ainsi sortent de l'ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquelles elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin. Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec Né d'aucune femme la plus vibrante de ses oeuvres. Ce roman sensible et poignant confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l'âme humaine.

  • C'est l'histoire d'un père qui élève seul ses deux fils. Une histoire d'amour. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l'importance à leurs yeux, ceux qu'ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C'est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le coeur de trois hommes.
    Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d'hommes en devenir.

  • Julien Perrault a tout perdu en percutant deux de ses concurrents sur le circuit du Mans. Lui qui avait été le prodige du Grand Prix Moto est devenu le paria, «l'assassin». Mais un sponsor sulfureux propose au jeune homme de revenir sur le devant de la scène. Courir de nouveau.
    Seulement, son retour sur les circuits, Julien ne l'envisage plus seul. À ses côtés, dans l'équipe qui le préparera à la course, il comptera sur la psychiatre qui le suit depuis son accident, son père qui a construit ses première motos et ce peintre un peu fou devenu son ami. Trois soutiens des plus atypiques au coeur du grand cirque qui se prépare.
    Dans ce nouveau roman plein de fureur, Antonin Varenne dresse le portrait d'un homme prêt à payer n'importe quel prix pour aller au bout de sa passion, être fidèle à lui-même, égoïstement et sans limite.

  • «Un chef sans idéal ne jouit d'aucun prestige. Un chef qui se laisse déborder par la réalité, d'aucune confiance.».

    Les légendaires yakuzas, maîtres du crime organisé japonais, se structurent autour de trois grandes familles pour orchestrer la vie criminelle au pays du soleil levant. Parmi les leaders du clan Inagawa-kaï, Masatoshi Kumagaï fait régner un ordre nouveau.
    Après une ascension fulgurante, ce japonais deviendra le plus jeune des chefs yakuzas, ouvrant les activités de son clan aux trafics internationaux, apparaissant à visage découvert dans les médias, abordant son activité tel un formidable businessman et allant jusqu'à gravir les marches de Cannes pour promouvoir un documentaire qui lui est consacré...
    Dans ce livre contruit à partir d'une série d'entretiens avec Kumagaï, on découvre cet intriguant maître yakuza. Page après page, il nous révèle son parcours, les coulisses d'un monde loin des fantasmes et sa philosophie entre modernité et tradition, profit et code d'honneur.

  • Quand Élisabeth et Stéphane déménagent loin de l'agitation parisienne avec leur fille Maëva, ils sont convaincus de prendre un nouveau départ. Une grande maison qui leur permettra de repartir sur de bonnes bases : sauver leur couple, réaliser enfin de vieux rêves, retrouver le bonheur et l'insouciance. Mais est-ce si simple de recréer des liens qui n'existent plus, d'oublier les trahisons ? Et si c'était en dehors de cette famille, auprès d'autres, que chacun devait retrouver une raison de vivre ?
    Dans son premier roman, Carine Joaquim décrypte les mécaniques des esprits et des corps, les passions naissantes comme les relations détruites, les incompréhensions et les espoirs secrets qui embrasent ces vies.

  • Atomic film Nouv.

    Années 1950. Dans le désert du Nevada, les États- Unis expérimentent leurs bombes atomiques.
    Alentour, on s'extasie de ces démonstrations de la puissance américaine. Les écoles organisent des sorties pour admirer les champignons atomiques, les enfants joue avec cette «neige» qui retombe sur leur jardin...Et c'est ce cadre que choisit Howard Hughes pour y tourner avec John Wayne et Susan Hayward son film Le Conquérant... Mais bientôt dans la région, on commence à remarquer de curieux phénomènes ; les bêtes d'abord puis les éleveurs et leurs familles sont touchés. La Commission de l'Énergie atomique se veut rassurante : aucun risque, les radiations sont bien trop faibles et ces troubles médicaux peuvent avoir tant de causes...Et puis, dans cette zone il n'y a après tout que quelques mormons, des éléveurs, des Indiens et, de passage, une équipe d'Hollywood.
    Vivianne Perret, dans ce récit romancé, redonne vie aux stars victimes d'un tournage maudit comme à ces anonymes qui avaient le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment de l'Histoire.

  • Flics contre voyous : jamais dans l'histoire du banditisme français cette éternelle confrontation n'aura pris de telles proportions. Entre 1967 et 1974, le Gang des Lyonnais totalise plus de cinquante coups dont un particulièrement mythique : le vol d'un milliard à la Poste de Strasbourg. Côté voyous, le gang des Lyonnais a porté le braquage au rang de science appliquée. Dans cette équipe, c'est l'alchimie détonante entre les anciens, marqués par la guerre d'Algérie, et les modernes, sortis d'un quartier populaire de la banlieue Lyonnaise. Côté flics, on expérimente pour la première fois la pause de micros dans les planques des Lyonnais. Les autorités mettent en place une mécanique hors normes pour les arrêter avec une opération qui mobilise neuf cents fonctionnaires. Mais ces insaisissables bandits réussissent à passer à travers les mailles du filet...
    Luttes intestines, stratégies criminelles et policières, traque, Richard Schittly dans cet ouvrage unique révèle les dessous de cette affaire qui bouleversa les rapports entre justice et police en France.

  • 1945. La guerre est terminée, l'armistice est signé.
    Mais à ce moment précis, le jeune lieutenant Hiro Onoda, formé aux techniques de guérilla, est au coeur de la jungle sur l'île de Lubang dans les Philippines. Avec trois autres hommes, il s'est retrouvé isolé des troupes à l'issue des combats.
    Toute communication avec le reste du monde est coupée, les quatre Japonais sont cachés, prêts à se battre sans savoir que la paix est signée. Au fil des années, les compagnons d'Hiro Onoda disparaitront et il demeurera, seul, guérillero isolé en territoire philippin, incapable d'accepter l'idée inconcevable que les Japonais se soient rendus.
    Pendant 29 ans, il survit dans la jungle. Pendant 29 ans il attend les ordres et il garde sa position.
    Pendant 29 ans, il mène sa guerre, au nom du Japon.
    Ce récit incroyable est son histoire pour la première fois traduite en français. Une histoire d'honneur et d'engagement sans limite, de foi en l'âme supérieure d'une nation, une histoire de folie et survie.

  • Pablo Escobar représente la figure incarnée du mal. Le patron du cartel de Medellin a fait fortune en contrôlant la production de cocaïne dans le monde, usant de toutes les violences. Lorsqu'il fut abattu, en décembre 1993, on lui imputait plusieurs milliers de morts.
    Ce qu'il possède de monstrueux témoigne d'un désarroi de l'univers hispano-américain. Dans le destin d'un criminel hors pair apparaissent le poids du passé, l'ombre des États-Unis, les difficultés des plus pauvres, l'inertie de la violence, le romanesque des caudillos, l'État fiction. Escobar est un homme qui raconte, comme Bolivar, comme les héros de Gabriel Garcia Marquez, un continent éloigné du monde.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au village, on disait de cette famille qu'elle était étrange, que l'eau leur obéissait et que les catastrophes arrivaient par eux. Et puis, il y eut l'incendie et tout rentra dans l'ordre. Aujourd'hui, le fils est revenu avec l'envie de régler ses comptes. Il a amené avec lui la pluie qui ravage tout, car lui aussi, dit-on, sait converser avec l'eau. Maintenant il se cache au coeur de la nature, quelque part près du village, voulant se faire oublier et une gamine a décidé de lui venir en aide. Mais pour les hommes du village, la traque est ouverte et ne s'arrêtera que quand cette affaire sera définitivement réglée...
    Avec ce premier roman qui se lit d'une traite, Patrick Coudreau nous invite dans un univers littéraire plein de suspense, de poésie et de magie.

  • Le 23 juillet 1961 est une nuit de représailles, une nuit où les chiens sont lâchés. On lui donnera plus tard le nom de «Nuit des paras».
    Pendant quelques heures, Metz sera à feu et à sang, barbare. Parce que depuis des mois le FLN s'y organise. Parce que les paras s'ennuient et ont besoin d'action. Parce que la guerre d'Algérie résonne ici et que français et arabes s'observent avec méfiance dans un climat de tension raciale constante. Et cette nuit là se joue le destin des anonymes sur lesquels PIerre Hanot a décidé de se pencher.
    Il y a des espoirs et des déveines, des potes de chambrée, des conversations à l'usine, des soirées au dancing...Des petits riens qui font ces vies de 1961, bouleversées cette nuit-là par les coups de l'Histoire.

  • Son enfance, elle l'a passé dans un petit pays d'Amérique centrale. Seuls perdurent de ces lointaines années tropicales quelques souvenirs heureux. Jusqu'au jour où une image aperçue sur un écran de télévision fait tout tanguer. Au beau milieu d'un reportage sur les services secrets français, cet homme qu'elle reconnaît, qui « travaillait avec son père ». Ses parents auraient-ils pu être liés au service de renseignement à la fin de la guerre froide ? Son paradis enfantin baigné de soleil cacherait-il un arrière-fond plus trouble ? Ne lui reste plus qu'à fouiller sa mémoire et à remonter le temps, suivre les pistes des vieilles connaissances pour découvrir la vérité.
    Nathalie Peyrebonne, dans ce roman sur la quête de l'enfance et de ses rêves étincelants, interroge les mystères de la mémoire, ses pièges et ses tours de force.

  • Il passe l'été sur l'Ile de Ré. Balades à vélo, crevettes grises, amis et profusion d'enfants, châteaux de sables, jeune fille au pair au corps de rêve... Tout irait pour le mieux, mais une question l'obsède :
    Comment fait-on, quand on est auteur, pour que votre livre se retrouve entre les mains de toutes ces femmes qui bouquinent sur la plage ? Soudain, la réponse s'impose à lui. Bon sang mais c'est bien sûr, il sait comment faire pour publier le "polar de l'été" ! À lui les millions d'exemplaires vendus, les lectrices subjuguées, les honneurs d'Hollywood...
    Roman subtil et plein d'humour, Le Polar de l'été nous entraîne au fil des pages de la recherche du livre parfait vers une quête bien plus profonde où il est question du temps qui passe, des amours qui se dérobent et des rêves oubliés de l'enfance.

  • Au début du XX ème siècle, Georges Pommot décide de partir à l'aventure. Embarqué sur un navire comme menuisier, il traverse l'Atlantique et aborde les côtes de l'Amérique du Sud. Au Brésil, c'est la rue vers le diamant : des villes naissent et meurent en huit jours ; on vit le revolver à la ceinture, il faut tirer vite et savoir choisir son clan. Georges choisit le sien : il décide de partir, seul, explorer des territoires oubliés en quête des vestiges enfouis de l'Eldorado des légendes, siège d'une mystérieuse civilisation pré-inca.
    Tout l'or de l'Eldorado est le récit incroyable de la destinée de ce français ivre de liberté qui fit de sa vie le plus formidable des romans d'aventures.
    />

  • Pour la première fois, un ancien « Natio », membre d'un des commandos les plus actifs du FLNC de la fin des années 70 à la fin des années 90 revient sur son histoire. Jeune militant engagé dans la lutte nationaliste suite aux évènements d'Aléria en 1976 et la naissance du FLNC, Michel Ucciani va peu à peu glisser vers la délinquance. Les attentats et l'action clandestine lui donnent le goût de l'action, le recours à « l'impôt révolutionnaire » et autres rackets en font un gangster et un braqueur de haut vol.
    Cette évolution de la lutte politique et des idéaux de la jeunesse au grand banditisme, pour la premiere fois racontée de l'intérieur, nous fait comprendre les dérives du nationalisme corse.

  • Espionne

    Marthe Richard

    Elle est couturière à Nancy, ouvreuse dans un théâtre à Paris, maîtresse d'un riche commerçant, aviatrice qui fut parmi les premières à s'imposer dans les démonstrations de pilotage. Puis espionne pendant la première guerre mondiale, épouse d'un dirigeant de la fondation Rockfeller, résistante, femme politique qui lutta pour les droits des femmes...

    Passionnée, aventurière, libre et courageuse, Marthe Richard retrace dans ce récit son destin de femme pas comme les autres qui embrassa son époque, ses chaos, ses rêves et ses révoltes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Cela faisait vingt ans que Karl n'avait pas remis les pieds chez les siens. Amenant avec lui sa petite fille et ses dettes de jeux, il revient à la ferme familiale où nul ne l'attend plus. Ici, les secrets et les blessures du passé semblent avoir définitivement dressé des murs entre les hommes et les deux nouveaux arrivants vont remettre en question le fragile équilibre de ces vies. Et, pendant ce temps dans la forêt obscure et enneigée, une bête rôde.

    Véritable bijou cisélé et poétique, Clouer l'Ouest révèle une voix unique et témoigne de l'infini talent de Séverine Chevalier à dire les drames et les rêves qui font le coeur de l'humain.

  • Sous cette référence au tube d'Amy Winehouse, douze récits situés dans le Saint-Pétersbourg d'aujourd'hui racontent la vie quotidienne tragi-comique d'un camé. Sans illusion. sans la moindre sentimentalité inutile, ces histoires en grande partie autobiographiques font de la grande ville du nord une métropole anonyme à la beauté lépreuse et dont les palais tant vantés cachent d'innombrables taudis.
    Dès le premier chapitre, Dogs, Andreï, le héros, se dégotte un boulot en or, propre à lui assurer sa poudre : chauffeur pour chiens au service d'une clinique vétérinaire. Au gré des situations et de leur dérapage sans contrôle, notre anti-héros trouve des solutions inespérées pour se procurer de l'héroïne. Dans le chapitre Chaman, Andreï rencontre un dealer plutôt gentil et qui lui fait crédit. Mais qui a une fâcheuse tendance à sauter par la fenêtre quand sa famille avec laquelle il vit lui demande des comptes. La neige amortit les chutes, et Chaman s'en sort d'habitude sans dommages.
    Sauf le jour où la déneigeuse vient de passer. RIP Chaman.
    Plus tard c'est une Ford Mustang qui refuse de démarrer alors qu'un chargement d'héroïne est niché dans la roue de secours. Une patrouille de police, qui n'a jamais vu de Mustang qu'à la télé, offre à Andreï de le sortir de là grâce au mécanicien du commissariat en échange du simple privilège d'un selfie dans la voiture. Devant cette proposition impossible à refuser, le camé laisse la voiture aux policiers. Mais le chargement était destiné à un important mafieux.
    Une superbe fille chargée de récupérer l'héroïne est obligée de céder aux avances des policiers sur le banquette arrière de la Mustang pour récupérer la roue de secours et la came. Elle est furieuse et embarque l'héroïne sans rien laisser...etc...Une douzaine de récits, noirs, tragiques et pleins d'humour nous brossent le portrait d'une Russie d'aujourd'hui.

  • Berg s'est réfugié à Shanghaï depuis qu'un scandale a mis fin à sa vie politique. Mais nous sommes à l'heure de la course acharnée aux matières premières, de la surpopulation, du réchauffement climatique, des mouvements de populations incontrôlés. Et dans ce contexte, le retour de Berg pourrait devenir une option envisageable. Févril est envoyé à Shanghaï pour étudier la situation du politicien, la fiabilité de ses convictions écologiques, explorer ses limites, mesurer ses failles.
    Mais au fil de l'entretien, le jeune homme se trouve de plus en plus fasciné par son interlocuteur et comprend que les enjeux à l'oeuvre ne sont probablement pas ce qu'il paraît.
    Roman troublant et hypnotique, Les Hiérarchies invisibles met en scène le parcours d'un homme politique exilé et peut-être visionnaire.

  • «J'ai toujours eu peur de mon père. Je savais qu'il avait déjà tué au cours de la guerre d'Algérie. J'étais persuadé qu'il pouvait recommencer.» Thierry grandit dans l'ombre glaçante de Jim, élaborant des scénarios de fuite et se barricadant toutes les nuits dans sa chambre. Quelques années après la mort de ce père menaçant, le fils se plonge dans les photographies et les carnets où Jim ne parle que de la guerre. Il décide de partir à la recherche du fantôme, de retouver par les mots celui qui avait été un jeune garçon à qui l'on avait appris à être un tueur. Car pour se garder de transmettre l'héritage de la violence, il faut en connaître la source.

  • Ancien patron de la Brigade de répression du banditisme, Pierre Folacci est LE policier qui connaît par coeur Marseille et son évolution récente. Loin des clichés habituels, il se raconte et raconte son métier. La formation de policier qui ne prépare pas aux premières autopsies, les cris des familles de victimes qui ne s'oublient pas, la peur qui demeure avec l'expérience.

    Il parle aussi de la violence des jeunes, d'une lutte de territoire pour occuper la place laissée libre par le milieu du grand banditisme qui a vu éclore les réseaux de trafic de stupéfiants des quartiers Nord, qui les a laissé faire, les utilisant parfois. Il démontre que, si les grandes figures du banditisme sont toutes tombées, incarcérées ou mortes, leurs investissements financiers sont toujours en place.
    Blanchis depuis longtemps, ils représentent une manne financière colossale et tentaculaire. La culture, les repères ont changé : après les femmes et l'alcool, la barbe. Endoctrinés par un islam radical, les voyous reprennent leurs trafics tout en payant leur dîme à des réseaux terroristes. L'autre changement important tient à la complexité extrême de la nouvelle procédure pénale, nouvelle lourdeur administrative qui empiète de moitié sur le temps consacré aux résolutions d'enquêtes.
    Il est arrivé, comme à d'autres, à Pierre Folacci d'être en marge du code : il en parle sans tabou et nous livre l'histoire d'une vie.

  • De 1946 à 1954, la France traverse la Guerre d'Indochine. Faut pas rire avec les barbares, est, sous une forme romancée, l'un des rares témoignages vécus hérités de ce conflit. Albert Spaggiari, engagé volontaire à 17 ans et devenu plus tard un célèbre cambrioleur, écrira ce livre pendant ses années en prison. Autobiographie infidèle, récit empruntant tour à tour la voix de ses différents compagnons d'armes, il nous fait découvrir le quotidien de quelques soldats, jeunes français apprenant à être des hommes à l'autre bout du monde, au milieu de la chaleur et de la barbarie de la guerre.

  • 1920, la Russie est déchirée par la guerre civile.
    Un groupe de cosaques s'apprête à massacrer une famille juive réfugiée aux confins de la Sibérie lorsqu'un mystérieux officier s'interpose et ordonne d'épargner un enfant. Le jeune garçon est recueilli par son sauveur : le baron Ungern- Sternberg. Cet ancien héros des bataillons du tsar mène une armée composée de deux mille cavaliers venus de tous les horizons : cosaques russes, Mongols, Kalmouks, Kazakhs et même Japonais. Son rêve : créer un empire à l'est du lac Baïkal pour mieux combattre la décadence de la civilisation occidentale.

    Et c'est à travers les yeux d'un enfant que Les Vents barbares, grand roman d'aventures aux accents épiques, nous entraîne pour une chevauchée inoubliable sur les steppes sibériennes.

  • 2014. Baptiste, étudiant en médecine, participe à une épreuve d'ultra-trail dans le Vercors. Il termine la course deuxième derrière une jeune femme qui disparaît sitôt la ligne d'arrivée franchie.
    Un an plus tard, Baptiste prend sa revanche et remporte la victoire. La mystérieuse inconnue est là et l'attend. Après une nuit passée ensemble, elle disparaît de nouveau, lui donnant rendez- vous l'année suivante. Mais l'obsession est née et Baptiste quitte tout pour s'installer dans la région et retrouver la jeune femme. Plus il en apprend sur elle, plus les mystères et les secrets qui entourent son passé semblent insondables.

    Cavalier seul nous emporte au rythme des foulées de ses personnages dans une intrigue où la course se fait fuite et traque et où les mystères se dénouent au fil des kilomètres parcourus.

empty