Tourisme & Voyages

  • Édifiés sur les rives de la Loire ou de ses affluents, parfois plus distants, voire éloignés dans les terres, les châteaux qui jalonnent la «vallée des rois» ont largement dépassé la centaine d'édifices entre le XVe siècle et l'aube du XVIIe. Aujourd'hui, quelques-uns ont disparu, mais beaucoup ont survécu et sont ouverts au public. Généralement modifiés au fil des siècles, ils ont suivi les évolutions architecturales et culturelles de la France.

    Une introduction historique guide le lecteur avant la découverte en images d'une cinquantaine de châteaux, à visiter, classés par ordre alphabétique et accompagnés d'une carte pour se repérer dans la région.

  • Version espagnole ;
    Une monographie dans un nouveau format pour Saint-Malo, ville historique et très touristique, qui accueille de nombreuses manifestations culturelles et sportives.
    En couverture : Le Renard, reconstitution du bateau de Jacques Cartier, devant les remparts de la ville ;

  • À Carcassonne s'est joué en grande partie le destin du Languedoc ; là aussi, et pour la première fois loin de l'Île-de-France, s'est affirmée la puissance des rois capétiens. Garante de la paix entre la France et l'Aragon, la Cité a parfaitement rempli son rôle dissuasif de place forte imprenable. La double enceinte de remparts, le château comtal, la basilique Saint-Nazaire, les rues de la bastide Saint-Louis retracent une histoire qui s'inscrit pleinement dans celle, plus large, de la formation du territoire national. La beauté fonctionnelle des ouvrages militaires, l'architecture et le décor de Saint-Nazaire - les uns et les autres restaurés par Eugène Viollet-le-Duc au XIXe siècle - valent à la Cité de Carcassonne de compter aujourd'hui au nombre des chefs-d'oeuvre du patrimoine mondial.

  • Sis au coeur de la Touraine, en ce Val de Loire prisé par tant de rois, Azay-le-Rideau fut bâti sous le règne de François Ier par un riche financier soucieux d'asseoir son récent titre de noblesse. Mais les procès engagés par François Ier pour renflouer les caisses de l'État, déciment la grande bourgeoisie d'affaires et Gilles Berthelot, craignant pour sa vie, abandonne le château inachevé et s'enfuit hors du royaume.

    Petit joyau des prémices de la Renaissance française, doté d'un des escaliers les plus innovants et orné d'une dentelle de pierre ciselée, le château se para au cours des siècles et des générations d'une entrée inspirée par celle de Vaux-le-Vicomte et d'un parc à l'anglaise. Ce n'est pourtant qu'au XIXe siècle, après son achèvement par les marquis de Biencourt dans un style néo-Renaissance qu'il acquiert son image du « château de la Loire » idéal.

  • Cet ouvrage est un précieux guide de visite des châteaux de la Loire. Chaque site est abordé d?un point de vue historique, architectural et muséographique. Ces deux derniers points, généralement négligés, en font un ouvrage de référence sur le sujet. Cet ouvrage présente également des sites inspirés tels que Fontevraud, le prieuré Saint-Cosme, le Clos-Lucé... ou des musées à visiter à tout prix une fois rendu sur place.

  • Espagnol Paris

    Christophe Renault

  • Située aux confins de la Normandie et de la Bretagne, l'abbaye du Mont-Saint-Michel a été l'un des plus fabuleux chantiers du Moyen Âge. Cette prouesse de l'architecture monastique s'étage sur trois niveaux principaux autour du rocher en granit du Mont. Les cryptes et la nef romanes, le chour gothique et la Merveille constituent un vaste ensemble religieux et artistique dont la beauté est à la mesure de son importance dans la chrétienté. Au pied de l'abbaye, le village aux maisons à colombages se serre à l'intérieur d'une enceinte fortifiée qui a pour particularité d'être bâtie sur du sable ! Emergeant des eaux de la baie, le Mont-Saint-Michel, par son aspect monumental et pittoresque, compte au nombre des sites les plus extraordinaires du patrimoine mondial.

  • Malgré sa trompeuse élégance, nul ne douterait de la vocation militaire originelle de la forteresse de Salses. Tapi au pied des collines des Corbières, au débouché de l'étranglement de la plaine littorale, ce formidable corps fortifié contrôlait le corridor de l'étang de Leucate (ou de Salses), unique passage qu'empruntèrent toujours conquérants et envahisseurs en marche vers l'Hispania. Là, postée en bonne sentinelle de la frontière espagnole, la forteresse dut veiller sans cesse à bloquer l'ennemi du Nord, la France, fonction qu'elle a parfaitement remplie depuis son épreuve du feu en 1503 jusqu'au milieu du XVIIe siècle. Devenue militairement obsolète après le rattachement du Roussillon à la France en 1659, celle qui fut en son temps l'une des plus grandes forteresses modernes d'Europe devra sa survie à sa masse même qui a gardé secrète, jusqu'aux recherches récentes, l'identité de son constructeur.

  • Les tours jumelles de la Conciergerie, en bord de Seine, figurent parmi les tableaux qui véhiculent l'image de Paris à travers le monde. Mais sait-on toujours que le palais de la Cité fut la première résidence parisienne des rois de France. Avant de devenir une prison, qualifiée d'antichambre de la mort pendant la Révolution, la Conciergerie faisait partie en effet, avec la Sainte-Chapelle voisine, du somptueux palais édifié par Philippe le Bel. Outre de splendides salles médiévales, classées parmi les chefs-d'ouvre du XIVe siècle, elle conserve, juxtaposés, les vestiges des grandes époques de son histoire.

  • La Sainte-Chapelle est construite par Saint Louis, au milieu du XIIIe siècle, au coeur du palais de la Cité, résidence du souverain et siège de son administration.

    Palatine et reliquaire, la Sainte-Chapelle se compose de la chapelle basse, destinée au personnel du palais, et de la chapelle haute, chapelle royale où étaient conservées les reliques liées à la passion du Christ achetées par Saint Louis à l'empereur de Constantinople.

    La Sainte-Chapelle est ornée d'un ensemble unique de quinze verrières et d'une grande rose qui forment de véritables murs de lumière.

    Au milieu du XIXe siècle, la Sainte-Chapelle a bénéficié d'une restauration qui a autant restitué le gothique rayonnant d'origine que créé une vision idéale de l'architecture sacrée médiévale.

  • Espagnol Mexico df

    Collectif

    • Toluca
    • 1 Janvier 2004

    ²La métropole de Mexico à travers le regard de 29 photographes contemporains : Leo Matiz, Antonio Caballero, Maya Goded, Mario Bellatin, Miguel Calderon, David Levinthal, Ivan Alechine, Lourdes Grobet, Hector Garcia, Enrique Metinides, Jean-Marc Bustamante, Graciela Iturbide, Miguel Rio Branco, Pablo Ortiz Monasterio, Arturo Ortega, José Manuel Prieto, Marco Antonio Cruz, Milagros de Le Torre, Santiago Sierra, Dominique Gonzalez-Foerster, Mauricio Alejo, Arturo Ortega, José Trinidad Romero et Toni Kuhn.

  • Le Mont-Saint-Michel se dresse au milieu d'une baie ouverte sur la Manche envahie par les marées les plus puissantes d'Europe. Ce joyau du Moyen Age, constitué d'un vaste ensemble monastique surplombant un village ceint de remparts, fut, tout comme Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle, l'un des plus importants lieux de pèlerinage de l'Occident médiéval. Plus de mille ans après l'émergence de ce foyer spirituel, la vocation religieuse de l'abbaye demeure, comme l'attestent la présence de Frères et Soeurs des Fraternités monastiques de Jérusalem et la pérennité des pèlerinages. L'auteur convie à la découverte de l'histoire et de l'architecture du Mont-Saint-Michel, sans négliger le problème de l'ensablement du Mont dont la résolution sera un réel défi pour les générations futures.

  • Fondée au Xe siècle, l'abbaye de Cluny fut durant le Moyen Âge une capitale spirituelle au rayonnement considérable, son rôle de pacificateur du monde féodal contribuant à l'établissement de la culture européenne. Elle compta parmi ses abbés de hautes figures dont Pierre le Vénérable. Bien que démolie en large partie à la Révolution, l'abbaye a conservé des vestiges qui révèlent son gigantisme et sa splendeur passée. Entouré d'un bourg monastique, son site abrite de nombreuses constructions médiévales, un ensemble unique en Europe de sculptures romanes ainsi que de riches témoignages des siècles suivants.

  • Ibon Martín te invita a descubrir los parajes más fascinantes de los Pirineos; paraísos cercanos donde se funden la montaña, el agua y el cielo para crear espacios naturales de gran belleza. Esta guía nos acerca a estos rincones secretos a través de 40 sencillas excursiones, ideales para realizar en familia o con los amigos.
    Todas las rutas incluyen mapas detallados y fácilmente comprensibles, así como todos los datos prácticos necesarios para disfrutar al máximo de un día al aire libre. Restaurantes típicos, casas rurales y visitas de interés cercanas son sólo algunos de los apuntes prácticos que se incluyen en cada excursión.
    Una escritura clara y sencilla, interesantes detalles históricos y mitológicos y una cuidada selección fotográfica convierten esta guía en la mejor manera de descubrir la riqueza ecológica, paisajística e histórica que encierran los valles y montañas de los Pirineos.

  • Siège du pouvoir royal entre la fin du XVe siècle et le début du XVIe siècle le château royal de Blois présente un véritable panorama de l'art et de l'histoire des châteaux de la Loire. L'histoire longue et complexe de ce monument est lisible dans son architecture, avec ses ailes de quatre styles différents. Autour de la cour, dominée par le majestueux escalier François Ier, se déploie un florilège de l'architecture française, des styles gothiques et de la Renaissance jusqu'au classicisme.
    La disparition des préoccupations défensives permet en effet au château de s'ouvrir désormais sur des jardins. Les nouvelles constructions sont celles d'un château de plaisance tandis que le Val de Loire devient la résidence favorite de la monarchie : Louis XII installe sa cour à Blois et François Ier y lance son premier chantier de construction.
    Le château de Blois fut par ailleurs la première demeure historique à être restaurée (dès 1845) et servit de modèle à la restauration de nombreux autres châteaux.

  • Fille de la Seine, Paris a grandi au fil de ses méandres, tandis que ses monuments et ses palais tissent la toile de son histoire. C'est à un carrefour fluvial qu'elle doit sa naissance. Mais sa première implantation est aujourd'hui encore imprécise.
    Paris s'est bâtie à la campagne en absorbant les villages, les fermes mais aussi les forêts, les prairies, les marais et même les vignobles qui faisaient l'orgueil du Bassin parisien.
    Au fil des siècles, il suffit de suivre l'évolution de ce petit bout de terre que l'on appelait Lutèce et qui abritait les Parisii. Tout en s'accroissant, la cité prend le nom de Paris au IVe siècle tandis qu'en 508, Clovis lui octroie le statut de « siège du royaume ». Des Carolingiens aux Bonapartes, Paris s'affirme dès lors comme capitale. Elle triomphe des invasions, des révoltes, des massacres et des occupations diverses. Elle se protège derrière ses enceintes que sa croissance démographique repousse chaque fois un peu plus loin.
    Cette longue promenade dans les quartiers de Paris à la recherche de leur passé révèle bien des surprises. Car si la « ville lumière » demeure attachée à ses vingt arrondissements créés en 1860, elle reste la capitale touristique du monde. Au fil des pages de ce « Regards » exceptionnel, le lecteur vagabondera du Louvre à la Fondation Louis Vuitton, des quais de Seine aux passages couverts, de la Sainte-Chapelle à la Tour Eiffel.

  • Claudine Glot et Yvon Boëlle nous présentent la forêt de Brocéliande où se mêlent depuis toujours les fils de la nature, de l'histoire et de la légende. Ils nous font partager l'atmosphère des lieux mythiques que sont le Val sans retour, la fontaine de Barenton... et nous invitent à découvrir les forges et l'abbaye de Paimpont, les châteaux de Trécesson et de Comper, le village de Tréhorenteuc...

empty