Sciences humaines & sociales

  • Cet ouvrage naît d'un constat : le théâtre espagnol contemporain est encore peu étudié dans les cursus universitaires en général et dans les études d'espagnol en particulier.
    Et pourtant, il s'agit d'un domaine qui partout fait l'objet d'un regain d'intérêt. Ce manuel procède d'une double ambition : fournir des outils pour éclairer la spécificité de l'écriture dramatique et faciliter l'accès aux textes de théâtre espagnol du XXe siècle. Le texte de théâtre contemporain, troué, incomplet, doit être étudié à partir d'outils méthodologiques spécifiques. Les catégories traditionnelles de l'analyse " Littéraire " sont devenues inadaptées dès lors que l'on interroge la nature première du texte théâtral, à savoir sa condition de " mise en scène imaginaire ".
    Cette perspective est d'autant plus justifiée pour le théâtre contemporain, qui joue avec les codes, affiche de nouvelles formes de théâtralité et déroute le récepteur et l'analyste. Le livre se compose de trois parties. La première aborde succinctement les spécificités du texte dramatique et envisage la singularité du théâtre espagnol du XXe siècle. La deuxième, essentiellement didactique, présente les outils méthodologiques de l'analyse théâtrale.
    La dernière, clairement pragmatique, est consacrée à l'analyse des textes espagnols contemporains à partir des concepts prédéfinis. Loin des méthodes rigides, le choix des auteurs et des textes laisse la place à une interprétation souple et plurielle, celle des auteur(e) s, dont le but ultime est à la fois de faire connaître le théâtre espagnol contemporain et de faire du texte dramatique un lieu de découverte et de plaisir.

  • La corrélation est un mode d'organisation particulier de la phrase, reposant sur une relation de dépendance mutuelle entre segments discursifs, que l'on retrouve dans de nombreuses langues, dont l'espagnol.
    Or, malgré l'existence de structures corrélatives nombreuses et variées et l'intérêt que ne peut manquer de susciter un tel phénomène, situé à la croisée de la syntaxe et de la sémantique, la corrélation n'a guère été étudiée en espagnol. L'objectif visé par cette étude est double : elle s'attache avant tout à cerner la corrélation, à en délimiter le champ et à en proposer une définition fondée sur des critères positifs et explicites, en confrontant différentes approches et différentes traditions, portant essentiellement sur des langues apparentées à l'espagnol.
    Elle cherche ensuite à mettre au jour le fonctionnement corrélatif, à partir de l'analyse détaillée de quelques structures particulièrement représentatives (tal...
    Cual..., tanto... cuanto..., tal... como..., tal... que..., tanto...
    Como..., tanto... que...). En s'appuyant prioritairement sur le signifiant, l'approche ici défendue conduit à une remise en question radicale de certaines des catégories traditionnelles de la grammaire espagnole et débouche sur l'hypothèse d'une structuration des morphèmes grammaticaux en micro- systèmes reposant sur des oppositions binaires.
    Par ailleurs, l'analyse de nombreux exemples tirés de banques de données de référence, assortie de schémas permettant de visualiser les différents postes syntaxiques, donne au lecteur les outils pour mieux comprendre les mécanismes que mettent en oeuvre les structures corrélatives, mécanismes où s'illustrent quelques questions linguistiques majeures : anaphore / cataphore, hypotaxe / parataxe, interface syntaxe / sémantique, construction de la cohésion discursive, etc.
    Cette étude s'adresse donc non seulement aux latinistes et romanistes mais aussi, plus généralement, à tous les enseignants, chercheurs et étudiants intéressés par les questions de syntaxe et de cognition.

empty