Serious Publishing

  • Scratches n°2

    Collectif

    Scratches est une revue de bandes dessinées en langue anglaise publiant des auteurs hollandais et anglophones. Le rédacteur en chef est Joost Swarte.

  • Gone

    Pierre La Police

    Gone est un projet artistique incluant des travaux tels qu'images retouchées de films bis japonais, gouaches et dessins. Pas de texte ni de dialogue, une suite d'images retravaillées qui constituent un récit original à elles seules. Un travail totalement inédit.

  • Eros Pigalle est un livre de photos sur le Pigalle des années 70, celui des sex-shops, des bars "américains", des baraques foraines et des cinémas pornos. Un Pigalle aujourd'hui disparu. Il existe très peu de photos sur ce sujet, encore moins en couleurs. En 36 clichés, le photographe Gilles Elie Cohen nous offre un regard exceptionnel sur les coulisses et l'envers du décor de ce quartier mythique. Ces documents exceptionnels sont précédés de trois textes de Gilles Elie Cohen, Joël Houssin et Ange Rebelli.

  • Fruit du travail des deux universitaires qui ont exploré et analysé l'oeuvre de l'artiste et réfléchi à ses mécanismes narratifs, tant visuels qu'écrits, pendant plusieurs années. Un travail impressionnant, une somme érudite et précise étayée par des exemples visuels extraits de son oeuvre.

  • 10 ans de tournées avec LSD "Week-ends sauvages, La Souris Déglinguée 1981 1990" recrée l'ambiance électrique des années 80 en compagnie du groupe phare du punk-rock français, magnifiquement photographié par Olivier Claisse. Avec des textes de Laurent Chalumeau et de Jean-Eric Perrin, ainsi qu'une préface de Tai Luc. De 1981 à 1990, le photographe Olivier Claisse a partagé la vie quotidienne de cette formation emblématique et en a capturé de nombreux instants privilégiés : concerts, tournées, répétitions, sessions d'enregistrement...1

  • Les affichistes ont contribué à cette effervescence charnelle, offrant aux frontons des salles sexy des créations souvent plus explicites que les films qu'elles annonçaient. Affiches, photos d'exploitation, synopsis et pavés de presse témoignent de la vitalité d'un materiel publicitaire obsédé par le sexe. Dans ce volume : mondo movies, les "bad girls", film noir, naturisme, épouvante sexy. Quelques titres : Mondo Cane, Paris secret, La Reine des Barbares, Les Amazones du désir, Le Sadique de l'autoroute, Trafic de filles, L'Île aux femmes nues, Du sang pour Dracula, La Goulve, etc.

  • Cet ouvrage est la réédition de l'Annuaire des magiciens semi-professionnels et professionnels édité à la fin des années 1960. Il constitue un magnifique hommage à ces anonymes magiciens amateurs et passionnés qui n'auront laissé qu'une modeste trace de leur art !

  • Orgasmo tome 2

    Pantera/Bier

    Jusqu'au hardcore, le cinema a évolué entre prétextes hypocrites et genres spécifiquement érotiques, surfant sans vergogne sur la libération sexuelle des Sixties.

  • Trans-est

    Brolli/Baldazzini

    Trans/Est est une grande BD d'anticipation "bizarre" publiée la première fois en 1994 en Italie. Elle n'avait jamais été traduite en français, malgré la renommée de Roberto Baldazzini, son dessinateur. Elle requiert pourtant une importance historique puisqu'il s'agit de sa première création franchement érotique, qui ouvre le bal à ses héroïnes transgenres et préfigure l'univers sexuel décalé de Casa HowHard. La Lusitanie est entrée en guerre contre l'Estlandie. Dans ce monde rétrofuturiste, baigné dans une idéologie patriotique et fascisante, la sexualité est omniprésente. Pour servir son pays, Marthe intègre les services secrets. On développe ses pouvoirs parapsychiques et on lui greffe une verge en plus de son sexe naturel. La voici prête à inflitrer l'Estlandie tant haïe !

  • Orgasmo tome 1

    Pantera/Bier

    Jusqu'au hardcore, le cinema a évolué entre prétextes hypocrites et genres spécifiquement érotiques, surfant sans vergogne sur la libération sexuelle des Sixties.
    Les affichistes ont contribué à cette effervescence charnelle, offrant aux frontons des salles sexy des créations souvent plus explicites que les films qu'elles annonçaient. Affiches, photos d'exploitation, synopsis et pavés de presse témoignent de la vitalité d'un materiel publicitaire obsédé par le sexe. Dans ce volume : mondo movies, les "bad girls", film noir, naturisme, épouvante sexy. Quelques titres : Mondo Cane, Paris secret, La Reine des Barbares, Les Amazones du désir, Le Sadique de l'autoroute, Trafic de filles, L'Île aux femmes nues, Du sang pour Dracula, La Goulve, etc.

  • Ce dictionnaire répertorie 1813 longs métrages français érotiques et pornographiques, tournés en 16 et 35 mm, des origines à nos jours. Chaque film fait l?objet d?une notice détaillée : fiche technique, distribution, résumé, critique, notes, interdictions, date de sortie et salles d?exclusivité, titres alternatifs, mais aussi avis de la Commission de censure justifiant les interdictions et demandes de coupes. Ce travail a été complété par de longues recherches dans les archives du CNC, par des témoignages de producteurs, cinéastes, techniciens et comédiens et propose pour la première fois un recensement exhaustif des ?uvres françaises dites pornographiques, tournées entre 1974 et 1996.

  • Depuis 1993, la Cinémathèque française propose un double-programme de ce qu'on appelle le « cinéma bis » : péplums, épouvante, science-fiction, blaxploitation, karaté, gore, polars violents, érotisme, giallos, westerns italiens, sexy comédies, etc. Tout un cinéma des mauvaises pulsions. A chaque séance, un flyer est distribué. Ephéméras jetés après les séances, perdus, ces prospectus photocopiés n'ont jamais eu la vocation d'être conservés.
    Ce coffret BIS, publié pour les 20 ans de la programmation, propose l'intégralité des 400 flyers, en 5 volumes, rédigés, entre autres, par Jean-François Rauger, Olivier Père et Christophe Barathon.

  • Ils ont pour nom Hell Hound, Zetaman, Master Legend, Captain Prospect, Mutinous Angel... Seuls ou en groupe, ils possèdent chacun leur propre costume et s'attribuent un terrain d'action et un type d'interventions au sein de leur communauté, en majorité en direction des sdf, toxicomanes et mauvais citoyens de tous poils.

  • Solange et la cabine d'essayage mystérieuse La suite des aventures des Héros de l'ordinaire. Solange mène l'enquête sur d'étranges rumeurs

  • Nous souhaitons, avant toute autre chose, alerter notre lectorat féminin. Sachez que Tom cache un tempérament de séducteur sous son air timide. Mesdames, vous feriez mieux de vous méfier de ses grands yeux verts. Un roman photo graphique signé popcards factory.

  • Après le succès de Bikers, les motards sauvages à l'écran, JWT explore tout un pan méconnu de la littérature de genre : le livre de biker ! Romans, témoignages, documents divers, les titres sont chroniqués, critiqués et illustrés. Une somme unique et inédite.

  • L'assaut des motards. Le 4 juillet 1947 est une date importante dans l'histoire des contre-cultures. Elle marque officiellement la naissance du mouvement biker tel qu'il est défini aujourd'hui. Une réunion ordinaire de motards dans la Californie de l'après-guerre, une petite ville bien tranquille, Hollister, quelques jeunes agités, une presse avide de sensations... Il n'en faudra pas plus pour que ce cocktail improbable donne naissance à l'un des phénomènes socio-culturels les plus emblématiques de l'après-guerre et au-delà. Pour la première fois en français, l'auteur Henri Loevenbruck a traduit la nouvelle de Frank Rooney, « Cyclist's raid », parue en 1951 et qui inspira directement le film de 1953 « L'équipée sauvage » avec Marion Brando et Lee Marvin. Il nous livre aussi un rappel historique et une analyse complète des événements de Hollister. Le journaliste Jean-William Thoury décortique quant à lui le film culte de László Benedek. Un cahier photos, certaines inédites, complète ce travail de fond.

  • Coups de grâce

    Franck Tiozzo

    "Franck Tiozzo est un ancien boxeur poids lourds, professionnel de 1983 à 1989. C'est aussi un homme des media, du cinéma... et aujourd'hui un auteur !
    ""Coups de grâce"" est son premier roman. A l'origine un synopsis pour un projet télévisuel ou cinématographique que nous avons ensemble décidé d'adapter en court roman."

  • De nombreux talents dans tous les domaines ont collabore ou ont été inspirés par l'univers fort du groupe. Graphistes, designers, artistes : on retrouve l'empreinte du Wu-Tang sur des supports multiples. Ce livre présente un grand nombre de ces réalisations. Julien Seveon livre un historique du film de sabre et revient sur son utilisation par le groupe. Jim Jarmush signe un court texte sur son travail avec le groupe et RZA l'introduction de l'ouvrage.

  • En avril 1980 les Cramps donnent leur second concert au Palace, a Paris. Le public est clairsemé. C'est le concert fantôme . Jamais vraiment annonce. Pratiquement oublie. Numa Roda-Gil était la. Il présente dans ce livre ses photos jusqu'alors inédites du concert et ses oeuvres récentes. Philippe Manoeuvre et Fred Hugot nous livrent les clés des grands mythes de l univers du groupe, qui font aussi office de légendes aux oeuvres de Numa Roda-Gil, Jean-Marc Barbieux, qui était lui aussi présent ce soir la, retrace les débuts du groupe, Jean-William Thoury décortique leurs trois premiers enregistrements et Serge Clerc dévoile des documents de travail inédits, utilises pour la BD Tales from the Cramps.

  • "Les Meutes Blanches » sont une ode à une Amérique déviante, mais cruellement réelle. Le héros, journaliste dilettante, est envoyé de New York à Los Angeles pour tenter de trouver des informations sur l'assassinat d'un rappeur célèbre (tout rapport avec la réalité n'est pas complètement fortuit). En tirant sur un fil de hasard, il va voyager vers Atlanta, puis en Indiana, croiser le chemin d'une strip-teaseuse, et celui d'une famille de rednecks texans avec laquelle il échouera dans un rassemblement de suprémacistes blancs sous la coupe d'un gourou néo nazi.

  • Livre hommage pour célébrer les 25 ans du Yokohama Hot rod custom show. Un an pour préparer les plus belles motos qui participeront à ce show exceptionnel de renommée mondiale.

  • En 1982, le photographe Gilles Elie Cohen rencontra les "Vikings" sur un terrain vague de la Villette, dans le nord de Paris et quelques temps plus tard les "Black Panthers". Les "Vikings" étaient une bande de gamins "Cats" (en argot américain, un "cat" est un mec cool), une sous-culture rock'n'roll fifties qui mettait en avant la fête, la danse, les costumes années 50 voyants, et l'amour des belles bagnoles vintage. Ils s'inspirèrent des "Del Vikings" qui furent dans les années 50 le premier groupe de Rock'n'roll qui comptait des Afroaméricains et des Blancs. Leur style, la musique qu'ils écoutaient (le Rock'n'roll des origines, avec de nombreux artistes afro-américains) les opposaient à d'autres clans qui fréquentaient la scène Rock'n'roll : les Teddy Boys et les Rockabilly Rebels. La bande des "Blacks Panthers", précurseur des "antifas", était quant à elle majoritairement constituée de jeunes antillais fréquentant le même milieu. Gilles Elie Cohen commence à traîner avec ces deux bandes jour et nuit et à les suivre dans leurs virées, leurs fêtes, et leurs concerts. Il entame alors un travail photographique de fond en s'immergeant dans leur univers.

empty