Pu De Dijon

  • La pandémie de la covid-19 a été l'occasion de revisiter l'intérêt, la force critique et la portée d'étayage des acteurs de l'éthique médicale, au sens large, dans sa dimension clinique comme dans sa dimension d'éthique de la recherche. Une crise offre la douloureuse opportunité de révisiter les grands principes éthiques et l'actualité de l'éthique au chevet du malade. Autour des grands domaines que sont le système de soin, l'éthique en contexte, la question des personnes vulnérables (personnes âgées, en réanimation, pédiatrie), les relations entre santé et environnement et des soins du corps des défunts, cet ouvrage se propose de mobiliser des soignants et des auteurs de SHS engagés autour de l'Espace de réflexion éthique de Bourgogne Franche Comté, qui furent biographiquement et intellectuellement confrontés à l'irruption de cette crise

  • Cet ouvrage autour de la relation entre danse et politique croise les méthodes (recherche en danse, en études théâtrales, en esthétique, en histoire et en études de genre), les formats (analyses d'oeuvres, entretiens, panoramas historiques) et les perspectives théoriques proposant une approche délibérément interdisciplinaire, voire transdisciplinaire. Au croisement de la recherche en Arts du spectacle et en Sciences Sociales, en prise avec l'actualité contemporaine de la recherche et des sociétés, il fait le choix d'aborder la politicité de la danse à travers une perspective esthético-politique ancrée plus particulièrement dans les études de genre, les théories queer et les études post-coloniales. L'ouvrage est organisé selon 3 parties équilibrées mettant en évidence l'empan et les axes de la réflexion développés.
    L'introduction, en forme d'essai, annonce la problématique en s'appuyant sur un nombre substantiel de travaux antérieurs sur la question faisant désormais autorité dans ce domaine.

  • Apprendre du théâtre ; le théâtre entre formation et pratique culturelle Nouv.

    Cet ouvrage rassemble des contributions d'enseignants-chercheurs et de praticiens de la littérature et du théâtre autour d'une réflexion à plusieurs voix sur les liens constants entre ces deux actes de transmission a priori si éloignés l'un de l'autre : la représentation théâtrale et l'enseignement.
    Cette réflexion croise entre elles les questions posées par l'enseignement du théâtre, par la pratique d'un théâtre jeune public, et par le recours au théâtre comme matériau d'enseignement et de formation.
    On apprend toujours quelque chose du théâtre, au sens où le théâtre est un objet d'étude riche et constamment investi, au sens également où le théâtre est un outil non négligeable de l'enseignement et de l'éducation en général.

  • Les discriminations, visibles ou invisibles, persistent dans de nombreux domaines de la vie sociale, malgré le principe de non-discrimination de la loi française. Plusieurs universitaires donnent des éclairages en s'appuyant sur leurs recherches, travaux, actions et réflexions, en croisant les approches (juridique, sociologique, éthique, psychologique...) et les regards : à l'école ou à l'université, dans les campagnes, les secteurs artistique, culturel, les oeuvres littéraires, lors de l'insertion professionnelle... Les auteur-e-s pointent aussi la pluralité des publics touchés (femmes, jeunes, étudiants étrangers, migrants d'Afrique, pauvres, sportifs...), illustrée par quelques témoignages. En soulignant la dimension multifactorielle, cumulative et la complexité des inégalités et discriminations qui menacent la cohésion de la société, ce livre s'adresse à tout acteur qui souhaite les démasquer et les combattre.

  • Quel avenir pour les appellations d'origine ? histoire de la labellisation des produits et des terroirs Nouv.

    Cet ouvrage édité à l'occasion des 101 ans de la 1ère loi sur les appellations d'origine propose de retracer l'aventure de ce label aujourd'hui largement reconnu comme une norme de qualité pour les vins, les fromages et de nombreuses autres productions alimentaires. En premier lieu, ce livre revient sur les raisons qui ont conduit aux premières délimitations viticoles et fromagères, il retrace par de nombreux exemples la mise en place des premières appellations et évoque la façon dont ce label à évolué pour devenir de plus en plus qualitatif. Est ensuite relaté, à partir de 1935, le rôle de l'INAO dans l'ancrage de ce système à travers un contexte marqué par la seconde Guerre Mondiale puis d'importants changements politiques conduisant, in fine, à l'Union européenne et au renforcement des traités commerciaux internationaux. Enfin, au prisme de cette histoire, l'ouvrage propose un regard sur le fonctionnement actuel des AOC et les enjeux futurs auxquels elles sont aujourd'hui confrontées.

  • Espaces de vie, de travail, de loisirs, ou plus largement espaces d'engagements divers : les hommes évoluent dans des lieux multiples. Ces « espaces sociaux » (physiques ou symboliques, restreints ou vastes, d'hier et d'aujourd'hui) sont l'objet de l'ouvrage, qui étudie la manière dont les individus vivent l'espace, le perçoivent et y développent leurs expériences. Au fil des chapitres, et à travers le regard de chercheurs issus de diverses disciplines (histoire, sociologie, sciences juridiques et politiques, socio-psychologie, urbanisme et aménagement du territoire), on visite tout d'abord les espaces du quotidien, où se construisent les identités ; les espaces d'interactions, ensuite, où nait et se développe l'action collective sous diverses formes ; les espaces plus virtuels, enfin, où les idéologies ou, plus ordinairement, l'action politique, se déploient.

  • Cet ouvrage est consacré à la présence du dionysiaque telle qu'elle se manifeste dans les spectacles de danse à proprement parler mais aussi dans tous les arts dans lesquels elle est susceptible d'être mobilisée (ballets, pièces de théâtre ou films de cinéma). Le volume pose la question centrale de savoir dans quelle mesure le dionysiaque, même s'il est opposé à la mesure apollinienne et s'il libère des pulsions sauvages, n'en constitue pas moins « un lieu du politique » dotés en particulier de puissants effets cathartiques. Le volume couvre une chronologie très large, puisqu'il remonte jusqu'à l'Antiquité et aboutit à l'époque contemporaine. La cohérence globale du volume est assurée en particulier par un appui quasi constant sur la pensée antique (Platon en particulier) et / ou sur la pensée de Nietzsche.

  • Notre monde est traversé par des souffrances identitaires reçues en héritage, transmises de génération en génération. Voici un ouvrage qui analyse le traitement de cet héritage par les adolescents et jeunes de différents pays. Il présente des points communs non seulement entre la jeunesse et l'adolescence mais aussi entre les préoccupations des adolescents et jeunes d'ici et d'ailleurs, d'hier et d'aujourd'hui. Ces adolescents et jeunes du monde, de cultures différentes évoluent dans des contextes socioéconomiques variés et présentent des symptômes à la fois transversaux et locaux.
    Oscillant entre vulnérabilités et créativités, ils nous apprennent de leurs spécificités et de l'évolution des problématiques identitaires dans nos sociétés et institutions.

  • Ce livre rassemble une série de pages du Journal de Romain Rolland consacrées aux différents voyages faits de 1913 à 1937, au temps où il résidait en Suisse. Lors de ces divers retours au « pays » il a noté avec précision son itinéraire, décrivant la nature, les villes et les monuments, évoquant les rencontres qu'il y fit. La tonalité de ces récits diffère nettement selon l'état d'esprit et de sensibilité du moment. C'est un véritable « voyage intérieur ». On y découvre comment, avec le temps, Rolland se réconcilie avec Clamecy, sa ville natale, dont il exorcise peu à peu les fantômes d'une enfance dénuée de soleil. L'Européen, le Citoyen du monde retrouve sa « terre nourrice », « la terre grasse et douce de Bourgogne nivernaise ».

  • Dès sa naissance, le cinéma est voyageur : attraction foraine avant de se muer en 7è art, fenêtre sur le monde, il embarque le spectateur dans des voyages immobiles. Aujourd'hui, c'est sou- vent sur l'écran que l'on retrouve ces voyages verticaux vers un ailleurs intérieur - utopique ou uchro- nique - : chez Walter Salles, chez Atom Egoyan, chez Ismaël Ferroukhi ou dans les séries télévisées qui jouent sur un autre paysage, celui de la mémoire du spectateur. À contre-courant des rêves des hippies, pourtant à l'origine du road movie, les films de route vont parfois de pair avec la quête d'une place dans la société ; partir Into the Wild pour mieux revenir, tel semble être l'itinéraire des nouveaux Don Quichotte, toutes cinématographies confondues.
    En proposant une réflexion méta-textuelle sur les processus filmiques et en se penchant à la fois sur la persistance et la réactualisation sous d'autres formes du road movie, l'ouvrage présente le cheminement, les bifurcations et les voies de traverse suivis par le genre.

  • Une réflexion sur l'antagonisme entre secret défense et démocratie (avec notamment la convention d'Aarhus et la loi Démocratie et proximité). L'encadrement du secret défense, son impact en matière de sécurité nationale, son large champ d'application et ses modalités de mise en oeuvre sont notamment analysés.

  • Traditionnellement, le monde de la vigne et du vin se caractérise par une apparente permanence, une continuité régulée par une histoire sans heurts, fruit d'un savoir-faire millénaire transmis d'une génération à l'autre.
    Pourtant, derrière cet immobilisme de façade, se cache une histoire mouvementée. Ainsi, cet ouvrage, qui réunit les contributions d'une vingtaine de spécialistes internationaux, propose de revenir sur trois siècles, décisifs et encore peu explorés, d'identification, de construction et de régulation des territoires de la vigne et du vin. Au prisme d'un regard pluridisciplinaire, ce recueil montre comment, du XVIIIe au XXIe siècle, différents acteurs ont pu décrire, réguler, organiser des territoires vitivinicoles aussi différents que ceux de Bourgogne, de Champagne, de Nouvelle-Zélande, du Chili ou encore de Rioja.
    /> Replaçant l'homme au coeur de cette construction historique et sociale qui, au XXe siècle, va consacrer l'idée même de terroir auprès de l'oenophile, cet ouvrage invite plus largement à jeter un regard durent sur les sociétés contemporaines et leur passé.

  • Le marché des vins fins en France est très largement un marché captif : l'abondance et la variété de l'offre nationale en effet n'incitent guère l'acheteur français à se tourner vers des productions étrangères. L'auteur présente au public français - dont la perception peut être parfois marquée par divers stéréotypes - les vignobles et les vins les plus réputés d'Espagne, ceux de Rioja. Le lecteur non spécialiste découvrira tout un monde, toute une culture, car c'en est bien une, non exempte d'exotisme malgré la proximité géographique. Le professionnel du vin, quant à lui, comprendra peut-être mieux la conquête de parts de marché par les puissantes sociétés vinicoles de Rioja sur certains marchés tiers, parfois aux dépends de vins français. Cet ouvrage décrit d'abord le cadre historique, géographique et institutionnel du vignoble de Rioja. Puis il analyse son modèle économique et culturel spécifique. Enfin, il étudie les stratégies marketing et de communication en place localement. Quelques photographies, en particulier de certaines spectaculaires " bodegas ", viennent illustrer l'ensemble.

  • L'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) est un établissement public rattaché au ministère de l'Agriculture. Il s'est imposé comme un acteur central de la viticulture et de la viniculture contemporaines. Cet ouvrage rassemble des travaux d'historiens, de géographes, de juristes, d'agronomes et d'ethnologues sur l'histoire et le fonctionnement de l'institution.

  • L'instauration des mesures paritaires à la fin des années 1990 a bouleversé la vie politique en rendant obligatoire l'accès des femmes à la représentation. Si cette "révolution" paritaire a fait couler beaucoup d'encre, ses conséquences pratiques demeurent moins connues. Comment expliquer et comprendre la place dévolue aux femmes et aux hommes dans l'espace politique contemporain ? La féminisation quantitative suffit-elle à garantir l'égalité ? Pourquoi observe-t-on des résistances à la féminisation malgré les incitations législatives ? L'ambition de cet ouvrage est de dresser un bilan de la féminisation de la vie politique.
    Adoptant une perspective de genre, les contributions rassemblées proposent d'explorer les rapports sociaux qui se nouent entre les hommes et les femmes dans la vie politique locale et nationale, aujourd'hui comme hier, en France, mais aussi dans d'autres pays. Ces analyses apportent un regard nouveau sur la construction des rôles politiques, en révélant ce qu'ils doivent à leur caractère genré.

  • Elément constitutif de la communauté, la langue joue un rôle déterminant dans le sentiment national. Dans cette perspective, cet ouvrage se propose d'explorer, à partir du cas de la Russie, l'interaction entre une langue, un discours et une identité. La réflexion menée ici, consacrée largement au lexique, adopte une approche à la fois linguistique et sociale. En effet, les faits de langue, appréhendés de façon diachronique et synchronique, sont toujours rapportés à leur dimension socioculturelle de façon à montrer comment la langue russe conserve les traces de l'histoire qui l'a façonnée, et de quelle façon elle apparaît comme le dépositaire de l'identité nationale.

  • Elève de gaston roupnel dont il suivit les cours à la faculté des lettres de l'université de dijon, pierre de saint jacob entretint la même passion que son illustre compatriote pour la campagne française et la vie paysanne qu'il entendait restituer en s'appuyant sur le dépouillement de nombreux documents conservés principalement aux archives départementales de la côte d'or.
    Le présent livre, écrit dans un style vigoureux qui parfois ne manque pas de souffle lyrique, rassemble une quarantaine d'articles qui accompagnent l'élaboration de la thèse consacrée aux paysans de la bourgogne du nord au dernier siècle de l'ancien régime. la disparition prématurée de pierre de saint jacob, en novembre 1960, a privé la bourgogne d'un de ses plus grands historiens.
    />

empty