Littérature générale

  • Mes amis

    Emmanuel Bove

    • Librairie generale francaise
    • 5 Septembre 2018

    Victor Bâton vit seul, dans une chambre de bonne miteuse, avec pour unique revenu une pension d'invalidité. Traîne-savates, il erre chaque jour dans Paris dans l'espoir de faire de nouvelles rencontres. La ville le renvoie à son extrême solitude, et agit en même temps comme une ouate protectrice. Mais chaque tentative de lier une relation est un échec. Et pour cause. Obnubilé par sa quête impatiente d'amitié, il fausse tout rapport, et projette sur ceux qu'il croise sa propre mesquinerie.
    Dans un style faussement simple, avec un « sens du détail touchant » selon Beckett, Emmanuel Bove dessine le portrait de cet antihéros agaçant autant que fascinant, et dépeint par touches, d'une précision extrême, la misère solitaire, le quotidien, l'absurdité de la condition humaine. D'une grande modernité à sa parution en 1924, ce texte, très salué à l'époque, a influencé beaucoup de nos contemporains.

    L'expérience de la lecture de Bove est unique. Pierre Michon.

    L'une des plus belles réussites littéraires du xxe siècle, et toujours aussi actuel. France 3.

    Postface de François-Henri Désérable.

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'art de l'oisiveté

    Hermann Hesse

    • Librairie generale francaise
    • 23 Mai 2007

    écrits entre 1899 et 1959, les textes réunis ici, inédits jusqu'alors en français pour la plupart, parlent de musique, de peinture, de livres, de villes, de paysages, de rencontres avec des hommes.
    A travers eux, hesse définit sa position face au monde contemporain et propose un nouveau rapport à l'existence, qu'il nomme " l'art de l'oisiveté ". prônant l'humour, le scepticisme, l'esprit critique, bref, la liberté de l'individu, il touche ici à l'essentiel, ce qui explique pourquoi ces textes sont aujourd'hui encore si actuels.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Une seconde vie

    François Jullien

    • Librairie generale francaise
    • 22 Août 2018

    Dans cet essai, François Jullien développe l'idée d'une « seconde vie », qui ne serait ni une renaissance ni une nouvelle vie. Relisant les classiques de la pensée chinoise, les fondateurs du taoïsme, et les faisant dialoguer avec les écrivains et penseurs européens, le philosophe et sinologue cartographie un chemin, celui d'une transformation silencieuse. Sans rupture, discrètement, notre vie se décale lentement d'elle-même et commence à se choisir, à se réformer. Elle se relance, se réengage, élague dans ses projets et ses visées, dégage des possibles encore inexplorés. Dès lors, déployant pas à pas notre liberté, sortant de la répétition, devenant lucides, nous ne continuons plus simplement de vivre, mais commençons d'exister.François Jullien plaide pour l'émergence des élans neuf enfouis dans les ressources de nos vies. Catherine Portevin, Philosophie magazine.Une infinie précision et profondeur. Nicolas Truong, Le Monde.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Trois maîtres

    Stefan Zweig

    • Librairie generale francaise
    • 24 Mars 2004

    Stefan Zweig Trois maîtres Du Joueur d'échecs à Combat avec le démon, l'oeuvre entière de Stefan Zweig montre que l'auteur est fasciné par les grandes aventures de l'esprit humain, qu'elles mènent celui-ci vers la pensée, l'absolu, l'idéal ou la folie. C'est de la création romanesque que nous parle ici le grand écrivain autrichien, à travers trois « géants » du xixe siècle.
    Tous trois ont forgé un univers autonome, portant l'empreinte d'une puissante personnalité, avec ses types humains, ses lois morales, sa métaphysique. Chez Balzac, l'élan créateur exprime une volonté de puissance par rapport à la société ; chez Dostoïevski, l'affirmation d'un destin tendu entre extase et anéantissement ; chez Dickens, l'accord entre un génie individuel et les traditions d'une époque. Chacun incarne ainsi un « type » d'artiste exemplaire.
    Pénétration psychologique, admiration passionnée, intime complicité d'un romancier avec ses grands modèles, font de Trois maîtres un chef-d'oeuvre critique inégalé.

  • L'Amérique ; chroniques

    Joan Didion

    • Librairie generale francaise
    • 12 Février 2014

    Après L'Année de la pensée magique écrit à la mort de son mari, Joan Didion adresse un vibrant hommage à sa fille, Quintana, décédée peu après. On y retrouve, intactes, la puissance et la singularité de son écriture : sèche, précise, lumineuse. Dans un puzzle de réminiscences et de réflexions (la mort, les mystères de l'enfance, la maternité, la vieillesse et la création), l'auteur se bat contre les fantômes de la mélancolie, des doutes et des regrets. Poignante, d'une impitoyable honnêteté envers elle-même, sans céder à la complaisance ni à l'impudeur, Joan Didion incarne la foi dans les forces de l'esprit et de la littérature.

    Ce livre est insoutenable : parce qu'il évite tout pathos, qu'il est dur et juste, terriblement juste. Parce qu'il tente de trouver des signes à ce soudain effondrement du monde, ce qui annonçait, ce qu'elle n'a pas vu. Insoutenable, parce qu'il est beau, vrai et direct. Christine Marcandier, Médiapart.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La Guérison par l'esprit

    Stefan Zweig

    • Librairie generale francaise
    • 26 Février 2003

    Stefan Zweig La Guérison par l'esprit On connaît l'intérêt passionné du romancier d'Amok et du Joueur d'échecs pour les zones inexplorées et obscures de l'esprit humain. Biographe érudit et passionnant, il évoque ici trois figures historiques qui ont été parmi les premières à s'y aventurer.
    A la fin du xviiie siècle, le magnétiseur Mesmer s'intéresse à l'hypnose. Un siècle après, Mary Baker-Eddy, une Américaine, fondatrice d'une secte, prétend guérir par l'extase de la foi. Dans le même temps, à Vienne, Freud donne naissance à la psychanalyse. Trois expériences auxquelles l'histoire et la science devaient donner leur juste place, mais qui toutes trois marquèrent leur temps.
    Dans ce livre trop méconnu, témoignage de son inlassable curiosité intellectuelle, le grand écrivain autrichien nous convie à une réßexion fondamentale sur les pouvoirs de l'esprit.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Trois poètes de leur vie ; Stendhal, Casanova, Tolstoï

    Stefan Zweig

    • Librairie generale francaise
    • 26 Février 2003

    " Poètes de leur vie ", Casanova, Stendhal et Tolstoï le furent en recréant littérairement leur existence, en se prenant eux-mêmes comme matériau de leur oeuvre.
    Mais alors que le premier se raconte naïvement, de façon anecdotique, pour le plus grand plaisir du lecteur, l'" égotiste " Stendhal a une tout autre visée : c'est en psychologue lucide et perspicace qu'il observe et démonte en lui les mécanismes de l'amour, du bonheur ou de l'échec. Tolstoï, enfin, fait de l'autobiographie une véritable quête spirituelle, éthique et religieuse. Ces trois tentatives, qui reflètent autant de tempéraments, de ressaisir le temps et le destin sont revécues de l'intérieur par le grand écrivain autrichien, psychologue et moraliste profond, de Vingt-quatre heures de la vie d'une femme et de La Confusion des sentiments.

  • Les pathologies de la démocratie

    Cynthia Fleury

    • Librairie generale francaise
    • 21 Octobre 2009

    Où en sommes-nous de la démocratie française ? Qu'avons-nous fait des valeurs et des principes prônés par la démocratie naissante de 1789 ? Dans quelle mesure sont-ils toujours opérants ? Pourquoi, et par quels processus, certains d'entre eux se sont-ils pervertis Quel prix payer pour que la démocratie reste le meilleur garant des principes qu'elle instaure ? Comment concevoir un destin commun à l'ère de l'individualisme collectif ? En un mot, comment conduire la démocratie à l'âge adulte ?

    En stock

    Ajouter au panier
  • Dire presque la même chose ; expériences de traduction

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 3 Mars 2010

    Un essai sur les problèmes que pose la traduction à travers des exemples vécus par U. Eco en tant qu'éditeur, auteur et traducteur. Sur la notion capitale de la fidélité au texte original, il nous apprend qu'elle n'est pas la reprise du "mot à mot" mais du "monde à monde". Le traducteur doit ouvrir le même monde que l'auteur, fût-ce avec des mots différents et donc être fidèle à l'esprit de l'oeuvre.

  • La guerre du faux

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 4 Mai 1987

    Umberto Eco La Guerre du faux La Guerre du faux, ou la chronique raisonnée de nos nouvelles mythologies. Une lecture saisissante. Pour réapprendre à voir le monde et percer le mystère des apparences. Blue-jean, football, télévision, terrorisme, hyperréalité, phénomènes de mode, nouveautés technologiques, passions multiples, etc. L'univers quotidien de notre siècle finissant magistralement déchiffré par l'auteur du Nom de la rose.

  • Le signe

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 22 Mai 1992

    Umberto Eco Le Signe Je voudrais insister sur trois aspects de l'ouvrage.
    1. Il porte sur le concept de signe, et non sur la totalité des thèmes actuellement abordés par la recherche sémiotique.
    2. On n'y trouvera pas la formulation d'une théorie, mais bien un panorama des différentes théories du signe. Il ne prétend fournir ni conclusions définitives ni perspectives théoriques originales, mais bien des informations [.].
    3. Le livre part du principe que le concept de signe ne concerne pas la seule linguistique, ni même les autres sémiotiques particulières, mais traverse toute l'histoire de la pensée philosophique.
    U. E.

    Une vaste synthèse qui présente les grandes théories du signe. Umberto Eco, l'un des maîtres incontestés de la sémiotique contemporaine, livre ici, au fil d'un exposé lumineux, les éléments nécessaires à la compréhension des recherches en linguistique et, au-delà, des problèmes liés à la communication et au langage.

  • Contre-histoire de la philosophie t.3 ; les libertins baroques

    Michel Onfray

    • Librairie generale francaise
    • 25 Février 2009

    Donner à lire des philosophies négligées par la tradition universitaire, réhabiliter une «pensée du plaisir» contre le platonisme, tel est le projet de michel onfray dans cette «contre-histoire de la philosophie».
    Ainsi traite-t-il du xviie siècle dans un esprit de déconstruction des mythes et légendes de l'histoire officielle de la philosophie - devenue l'histoire de la philosophie officielle.
    Aux antipodes d'un «grand siècle» de carte postale avec descartes, pascal, fénelon, on découvre une constellation de «libertins baroques» - charron, la mothe le vayer, saint-évremond, gassendi, et spinoza qui, étrangement, n'a jamais été abordé sous l'angle de sa spécificité hédoniste : ceux-ci, encore chrétiens, s'abreuvent à montaigne, aux récits de voyage des découvreurs du nouveau monde, aux leçons données par les lunettes astronomiques, aux cabinets de curiosités...

  • Les limites de l'interprétation

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 23 Mars 1994

      Umberto Eco s'attache à mettre la littérature à la question. Analyses jubilatoires et réflexions allègres pour revisiter Dante, Leopardi, Keats, mais aussi Fulcanelli, Joyce, Voltaire, Hugo ou Paracelse. Comme toujours, chaque page est une fête de l'érudition, un condensé de désinvolture savante. Mais il y a aussi, jamais négligée, l'empreinte du sémioticien subtil, camouflé dans l'habit du mécanicien des mots et des langues. Et des questions sont alors posées, dont peu à peu Eco dessine les réponses. Qu'est-ce qui distingue « utilisation » et « interprétation » d'un texte ? A quoi reconnaît-on qu'une interprétation est juste ou erronée ? Que penser des théoriciens qui « déconstruisent » le discoursoe La sémiotique peut-elle se pervertir, dévier de sa route et tomber dans l'excès ? etc.


      Tantôt ironique, tantôt sérieux, Umberto Eco offre en fait d'extraordinaires leçons. Les Limites de l'interprétation : un « art de lire » à l'usage des derniers explorateurs de la galaxie Gutenberg.

  • Clair-obscur

    Jean Cocteau

    • Librairie generale francaise
    • 8 Juin 1994

    " Cocteau savait qu'il n'est pire malheur pour un auteur que celui d'être compris. Il fallait donc prodiguer sa nuit, faire l'éloge de l'ombre, parler contre soi, semer de faux indices, être un mensonge qui dit la vérité, un anarchiste qui fait la révolution contre la modernité [...].
    Clair-obscur est fait d'aveux et d'anathèmes, d'exercices d'admiration et de détestation. Cocteau rend hommage aux muses et à quelques galériens de la nuance - Kleist, Kafka, Rilke. Il s'exhibe sans se dévoiler. Il court le risque d'être immortel en faisant le compte de ses blessures. Son secret professionnel : ne jamais livrer une oeuvre qui ne reflète pas une morale, car " toute oeuvre qui n'est pas le véhicule volontaire ou involontaire d'aveux est du luxe. Or le luxe est pire qu'immoral, il ennuie ".
    Linda Lê.
    Texte intégral. "

  • Art et beauté dans l'esthétique médiévale

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 19 Juin 2002

    UMBERTO ECOART ET BEAUTE DANS L'ESTHETIQUE MEDIEVALESi les cultures ont été une idée du beau et de l'art, rares sont celles qui l'ont théorisée de façon explicite et l'ont considérée globalement, le beau et l'art étant liés, au point de penser en termes d'"esthétique". Ce concept est né en Europe au XVIIIe siècle et l'histoire des idées ne s'est guère intéréssée aux théories du beau et de l'art avant cette période. L'époque médiévale a longtemps été victime de cette erreur. Depuis cinquante ans, les choses ont changé : on a découvert le Moyen Âge, sa richesse, ses fascinantes spéculations sur la beauté, le plaisir esthétique et le goût, le beau naturel ou artistique, les rapports entre l'art et les autres activités humaines.

  • Adieu Montaigne

    Jean-Michel Delacomptée

    • Librairie generale francaise
    • 19 Avril 2017

    Montaigne incarne le pouvoir créateur du verbe auquel nous ne croyons plus, mais dont, souterraine, la nostalgie nous reste. Dans la serre où prolifèrent les chiffres que nous cultivons comme aucune civilisation avant nous, il nous manque un supplément d'âme. On le loge dans le désir sans bornes de biens superflus : illusion désormais évidente que dénonçait le petit châtelain chauve à la moustache fournie, presque toujours vêtu de noir et de blanc sous sa calotte, qui parlait comme il agissait, écrivait comme il parlait, et s'essayait à vivre selon la nature.
    Dire adieu à Montaigne serait troquer l'humanisme qui s'attache à son nom contre un futur strictement prosaïque, où l'humanité, enclose dans sa bulle étanche, se penserait maîtresse de l'univers, sans limites à sa toute-puissance.
    C'est ce qui se joue au-delà des Essais.
    J.-M. D.
      Un magnifique portrait du philosophe. Estelle Lenartowicz, Lire.

    Une ode à la littérature. Sébastien Lapaque, Le Figaro littéraire.

  • Apostille au nom de la rose

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 12 Juin 1987

    Umberto Eco Apostille au « Nom de la rose » Texte érudit et lumineux, l'Apostille au « Nom de la rose » livre les secrets de fabrication du chef-d'oeuvre d'Umberto Eco. Pourquoi l'intrigue se déroule-t-elle au Moyen Age ? Pourquoi en novembre de l'an 1327 et à la fin du mois ? Pourquoi une bibliothèque conçue comme un labyrinthe ? Pourquoi une histoire digne d'un roman policier classique ? etc. Toutes les questions que suscite la lecture du Nom de la rose trouvent ici leur réponse.

  • Du superman au surhomme

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 22 Mars 1995

    Umberto Eco De Superman au Surhomme Pourquoi et comment lit-on les romans-feuilletons ? Quels sont les mécanismes de la narration, les astuces et les « ficelles » dont se sert un auteur pour tenir son lecteur en haleine ? Comment fonctionne l'idéologie de la consolation - ou comment le héros console le lecteur de ne pas être un surhomme oe Umberto Eco enquête sur le roman populaire et met ses champions à la question. De Rocambole à Monte-Cristo, d'Arsène Lupin à James Bond, de Tarzan à Superman, ce sont les principales figures de la mythologie littéraire contemporaine qui sont examinées à la loupe.
    Apologie superbe d'un univers romanesque parfois injustement déprécié, De Superman au Surhomme nous révèle de manière exemplaire que « lire facile » ne signifie pas nécessairement « lire idiot ».

  • L'âne et l'abeille

    Gilles Lapouge

    • Librairie generale francaise
    • 14 Octobre 2015

    Tout sépare, a priori, l'âne et l'abeille, sauf leur nature presque unique de déviants sexuels. Ils ont en commun de faire l'amour en dehors de leur espèce ou de leur règne respectif. L'un s'accouple avec la jument, l'autre avec les fleurs, les plantes, les vents qui transportent leur pollen.
    Avec malice et poésie, le récit de ce pan d'histoire de la nature.

  • De l'arbre au labyrinthe ; étude historique sur le signe et l'interprétation

    Umberto Eco

    • Librairie generale francaise
    • 23 Novembre 2011

    De l'Antiquité à nos jours, de multiples philosophies du signe et de l'interprétation se sont succédées. U. Eco a écrit de nombreux essais sur le sujet, dont il présente ici une sélection. Cela va d'une vaste recherche sur deux représentations de notre connaissance, explicitées par les modèles de l'arbre et du labyrinthe, à deux études qui retracent l'histoire de la métaphore, en passant par un essai sur la façon dont, au Moyen Âge, on classait l'aboiement du chien et les autres cris d'animaux. On y découvre également une étude sur les techniques médiévales de falsification, un texte sur la recherche séculaire d'une langue parfaite, un autre sur la sémiotique implicite des Fiancés... U. Eco rassemble ainsi toute l'histoire de différentes philosophies du langage, ou des langages, s'adressant au spécialiste comme au simple lecteur intéressé.

  • L'esprit nomade

    White-K

    • Librairie generale francaise
    • 24 Septembre 2008

    Le nom de kenneth white est lié non seulement à une oeuvre considérable de poète et de prosateur, mais aussi à un projet culturel d'envergure, qui a son point de départ dans la notion de «nomadisme intellectuel».
    Si le terme général de « nomadisme »est dans l'air du temps depuis plusieurs décennies, ce livre, un des premiers, en a présenté une base théorique, précise et claire.
    La première partie, historique, plonge dans le contexte critique qui s'est ouvert en occident dès le milieu du xixe siècle pour en dégager la figure du «nomade» porteur de nouvelles énergies et d'un nouvel espace.
    Suivent cinq « oeuvres-vies », exemplaires par la diversité de leurs recherches, leur densité et leur puissance rayonnante. la dernière partie définit une géographie mentale inédite à partir de trois points de vue : philosophique, scientifique, poétique.

  • Le savant et la politique

    Verdes-Leroux-J

    • Librairie generale francaise
    • 20 Novembre 2002

    Jeannine Verdès-Leroux Le Savant et la politique De la sortie des Héritiers (1964) à La Misère du monde (1993), Pierre Bourdieu a occupé une place importante dans la vie intellectuelle : objet de nombreuses critiques, puis de larges célébrations, sans changer le moins du monde une théorie très vite échafaudée, il n'a cessé de faire de la polémique une arme «scientifique», et de critiquer ses critiques. Profitant de l'audience élargie que lui a conférée La Misère du monde, le «savant» s'est transformé en «militant scientifique», plus avide d'interventions sur les estrades politiques que de réflexion.
    Travaillant depuis vingt ans sur la place des intellectuels aux extrêmes de l'espace politique et sur leur rôle dans des combats souvent antidémocratiques, je me suis arrêtée sur l'oeuvre complète de Bourdieu, puis sur le rôle du doctrinaire. Dans les toutes dernières années de sa vie (il est mort en janvier 2002), il a multiplié les interventions publiques pour contribuer au «mouvement social européen» qu'il disait en voie de constitution : son objectif était de concevoir de nouvelles formes de mobilisation et d'action.
    J. V.-L.

  • Les Indes rouges

    Levy-B.h

    • Librairie generale francaise
    • 23 Mai 1985
empty