Jourdan

  • Elles sont philosophes, écrivaines, poétesses ou scientifiques, mais est-ce parce qu'elles sont des femmes que l'Histoire n'a pas retenu leur nom??

    De Mechtilde de Magdebourg à Mathilde de Toscane en passant par Catherine de Sienne, les béguines ou encore Esclarmonde de Foix, aucune de ces dames n'a été spectatrice du monde dans lequel elles évoluaient, toutes ont réussi, à leur manière, à le changer.

    Louise-Marie Libert dresse les portraits de ces femmes, grandes intellectuelles du Moyen Âge, une époque durant laquelle la gent féminine n'avait en général accès qu'à des métiers manuels ou artisanaux.

    Un ouvrage dans lequel se mêlent la petite histoire et la grande, des destins singuliers avec d'importants courants de la pensée de l'époque.
    />

  • Que s'est-il re´ellement passe´ a` Waterloo ?

    Quels furent les re´els artisans de la victoire ?

    Napole´on a re´dige´ trois re´cits de la bataille. Mais tous les strate`ges et his- toriens oublient les deux premiers et se basent sur le dernier, celui de Sainte-He´le`ne, re´dige´ a` loisir par Napole´on apre`s avoir pris connaissance dans les livres anglais de la position de ses adversaires. Il a ainsi pu arran- ger la bataille en la racontant comme il aurait du^ la mener, en faisant peser la responsabilite´ sur le destin et sur les mare´chaux Ney et Grouchy.

    Ce livre apporte enfin la cle´ du myste`re et les raisons qui ont fait que le Napole´on de Waterloo, vieilli et malade, a perdu.

    Enfin, on de´couvre les fautes majeures que celui qui, jusque-la`, avait e´te´ un des plus grands chefs de guerre a commises et qu'il a voulu cacher a` tout prix.Et jusqu'a` aujourd'hui, il y e´tait magistralement parvenu...

  • Une voix de Waterloo Nouv.

    Une voix de Waterloo

    Edward Cotton

    • Jourdan
    • 17 Juin 2021

    Edward Cotton est un cavalier britannique qui a participé à la bataille décisive de Waterloo avant de devenir le premier guide anglais du champ de bataille et une référence incontestable dans l'Histoire napoléonienne.
    Face au nombre incroyable de récits, parfois contradictoires, qui ont été publiés sur la bataille quelques mois seulement après qu'elle ait eu lieu, Edward Cotton, qui a combattu aux côtés de Wellington, offre aux lecteurs anglophones sa version des évènements.
    Traduit quelques années plus tard, la réputation de l'ancien cavalier n'étant plus à faire puisqu'il s'était reconverti en guide. L'ouvrage n'a plus été réédité depuis plus d'un siècle. Le voici donc entre vos mains.
    Dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la mort de Napoléon, ce texte est un témoignage de première main, majeur, pour comprendre ce qu'il s'est réellement passé à Waterloo le 18 juin 1815.

  • Ces deux te´moignages, ine´dits, ont e´te´ traduits par Maxence Marin et n'ont jamais e´te´ publie´s, ni en Russie ni ailleurs.

    Ils retracent de manie`re quotidienne le blocus de Leningrad, du point de vue des habitants : la premie`re jeune femme, Lioudmila, tentera de poursuivre tant bien que mal ses e´tudes d'e´conomie durant la guerre. Elle parviendra a` obtenir son diplo^me et relate les difficulte´s a` s'instruire, a` se rendre aux cours... La seconde, Olga, n'est encore qu'une pre´-adolescente. Son te´moignage, e´crit des anne´es apre`s la fin du conflit, mais en relief la vie de famille sous l'occupation.

  • Spartacus, le fléau de Rome Nouv.

    L'histoire du roi des gladiateurs qui, à la tête de son armée d'esclaves, fit trembler Rome pendant trois ans est un pilier de la connaissance de l'histoire romaine.
    Une fois de plus, Spartacus avait vaincu les légions romaines lancées à sa poursuite par le Sénat terrifié. Depuis des mois, il tenait tout le sud de l'Italie où 100 000 esclaves avaient rompu leurs chaînes pour se mettre sous les ordres de celui qu'ils appelaient le « roi des gladiateurs ». Devant ce « souverain » étrange et ténébreux, Rome trembla pendant trois ans.
    La Rome de Cicéron, de Pompée, de Lucullus, de Jules César est Une Rome qui fut à deux doigts de sa perte, car chaque fois qu'un général téméraire lançait ses légions contre la horde de Spartacus, il revenait en général vaincu. La révolte semblait impossible à mater. Il est vrai qu'il ne s'agissait pas d'une révolte ordinaire ou d'un personnage banal. Pour la première fois, des hommes sans droits luttaient au nom de la liberté sous les ordres d'un chef plus rusé que César et plus humain qu'Auguste.

  • 1518.

    Christophe Colomb a de´couvert le Nouveau Monde et, pour les aventu- riers venus d'Espagne, c'est ve´ritablement un monde nouveau qui s'offre, avec les espoirs d'une gloire et d'une fortune rapides. Parmi ces aventu- riers, un homme, Hernan Cortes, part a` la conque^te des nouvelles terres du Yucatan.

    Croyant n'avoir a` lutter que contre quelques pauvres tribus indiennes, il n'emme`ne avec lui que 508 soldats et 16 chevaux. Mais, a` peine de´bar- que´, c'est un empire puissant, celui des Azte`ques, qui s'offre a` sa soif de conque^tes. Alors, avec ses maigres forces, en combattant mais surtout en rusant, Corte´s entreprend de conque´rir le Mexique. Non seulement Corte´s aura a vaincre des ennemis, innombrables et tenaces, mais aussi le de´couragement, la maladie, les haines accumule´es sous ses pas. Et, quand Mexico sera enfin prise, une nouvelle page de l'histoire du monde aura e´te´ de´finitivement tourne´e.

  • Le récit s'inscrit - avec un grand souci historique - dans sept anne´es charnie`res qui ont marque´ la transition du Japon vers la modernite´ (1870-1877). Il suit une jeune soeur cache´e de l'Empereur Meiji et sa dame de compagnie franc¸aise, qui observent les transformations du pays telles que les ont ve´cues les Japonais a` l'e´poque, avec de nombreuses contestations et re´voltes. Elles finissent par participer a` la re´bellion des samourai¨s de Satsuma en 1877, qui a e´te´ re´prime´e dans le sang.

  • Les crimes et attentats antijuifs, commis ces dernières années par des djihadistes et consorts, nous rappellent cruellement combien l'antisémitisme exacerbé et violent est loin d'avoir disparu.

    Des observateurs et intellectuels ont alors dénoncé les contenus antisémites du Coran et de la tradition prophétique (Sunna), responsables, selon eux, de la haine contemporaine de l'altérité juive moderne puisque, en tout état de cause, l'antisémitisme radical, celui qui s'est déployé en Europe à la fin du XIXe siècle, serait devenu marginal en Occident.

    Pourtant, en analysant soigneusement les sources canoniques de l'islam (Coran et Sunna), on constate que la religion musulmane, dans son essence, n'est pas hostile aux juifs. Mieux, l'islam n'a jamais considéré les juifs comme étant «?le peuple déicide?». Une croyance typiquement chrétienne à l'origine de la détestation extrême des juifs dans l'Europe, du Moyen Âge à l'époque moderne?; avec toutes les conséquences désastreuses que l'on sait. Cela dit, l'islamisme intransigeant, promoteur d'un antisémitisme hybride, et le wahhabisme, matrice d'un antijudaïsme islamique, contribueront indéniablement à la stigmatisation outrancière des juifs, et ce dans un contexte de crise civilisationnelle que traverse le monde arabe et de rejet de l'État d'Israël perçu, dès sa création en 1948, comme un fait colonial inacceptable.

    Malik Bezouh dresse ici une histoire comparée de l'antijudaïsme et de l'antisémitisme en Orient et en Occident qui démonte les idées reçues de part et d'autre.

  • De tous les temps, des hommes et des femmes se sont retrouvés dans de beaux draps ; ils y ont laissé leur réputation et, parfois, leur vie...

    Le livre comprendra plusieurs dizaines de récits de longueurs variables autour de ce thème éternel.

    Des histoires culottées, mais vraies !

    - Alors qu'une femme mariée accueille un autre homme dans son lit, celui-ci meurt au moment précis de passer à l'acte. Avec la complicité d'une amie, la dame se débarrasse du corps en le jetant dans un étang. Mais trois jours plus tard, le bonhomme - qui n'était pas mort ! - se présente à son domicile et porte plainte contre son hôtesse d'une soirée trop courte...

    -.Le jour de leur mariage, un jeune couple, qui ne peut attendre de se retrouver au lit, décide de s'adonner à quelques ébats sur la table de la salle à manger. Hélas, un très lourd lustre en cristal se trouvant juste au-dessus des tourtereaux se détache et les tue sur le coup...

    - Dans une maison d'hôte déserte, la propriétaire des lieux croyant son mari en voyage, batifole avec un client. Mais l'époux, qui n'est pas parti, lâche ses deux terribles dobermans dans la maison. L'amant ne devra son salut qu'à la porte d'un placard. Enfermé nu, il finira par devoir sortir, plutôt piteux...

  • Que ce soit en tant qu'espionnes, en tant que porteuses de nouvelles importantes, en tant que logeuses de combattants de la résistance ou de soldats réfugiés alliés, sans l'aide des femmes, de nombreuses vies auraient été perdues.

    Un ouvrage qui met les grandes femmes de la Résistance à l'honneur, mais qui met également en lumière des destins méconnus.

  • Saga d'une famille protestante, du XIXe à nos jours Nouv.

    Cent quatre-vingt-deux kilomètres séparent Walincourt de Drancy.

    Chez les Cattelain, et sur deux siècles, beaucoup plus que cela : la défense de convictions religieuses, plusieurs révolutions industrielles, l'exil voulu d'une famille, deux guerres mondiales, l'amitié interrompue de deux frères et bien sûr quelques secrets jalousement gardés.

    En vingt-et-un récits, Charles Vincent propose un voyage dans l'histoire d'une famille de tisserands huguenots à travers cinq générations successives.

    Il s'appuie sur une scrupuleuse recherche documentaire, la visite des principaux lieux de vie de sa famille et le recueil de témoignages locaux et familiaux.

    Bien plus qu'un travail de mémoire, cet ouvrage scrute la manière dont la solidarité familiale se tisse, se transmet et se délite au fil du temps.

    À l'heure de la tyrannie des réseaux sociaux, cet ouvrage met en valeur une histoire familiale et régionale et le rôle moteur de l'entraide.

  • Zosha, de la vallée de Jezreel à l'orchestre rouge : quand les juifs venaient combatte les Nazis en Europe Nouv.

    Dans son roman biographique, l'auteure, Yehudit Kafri, est le narrateur. Elle retrace l'histoire de Sophia Poznanska, alias Zosha, une héroïne au sens classique du terme, personnage avec lequel elle entretient une relation particulière dans la mesure où Zosha fut la fiancée de Fishek, le père de l'auteure elle-même. Cette héroïne au coeur pur, belle, au caractère déterminé aurait donc pu être sa mère. La relation entre Fishek et Zosha rythme en effet toute la construction du livre, si bien que l'auteure s'adresse régulièrement à Zosha et l'exhorte à rester en vie, à choisir un autre destin.

    Sophia Poznanska est née le 8 juin 1906, à Lodz en Pologne et est morte le 27 septembre 1942, à la prison de Saint-Gilles à Bruxelles. Elle était la " chiffreuse " ou la " codeuse " de L'Orchestre rouge.

    Une phrase de l'auteure, Yehudit Kafri, résume bien le personnage: "Pour elle, être importante n'était pas important. En revanche, faire quelque chose d'important l'était ".

  • Vous pensiez connaître les Ardennes ?
    Saviez-vous qu'elles regorgent de lieux secrets ou discrets, fabuleux ou e´nigmatiques, de temples mac¸onniques, de sites maudits, d'ora- toires votifs, d'endroits sacre´s ou diaboliques, de terres divinise´es ou magiques, de cathe´drales alchimiques, d'autels druidiques, de cha^teaux me´die´vaux e´tranges, de ruines le´gendaires... ?
    Tout au long de cet ouvrage, se co^toient l'e´trange et l'insolite, la le´gende et le re´el, le fait historique et l'anecdote, les le´gendes se´culaires et les symboles venus de la nuit des temps.
    L'auteur vous guidera a` travers ce patrimoine trop souvent me´connu, oublie´, ou que nous visitons sans en percevoir la subtile origine ou l'antique affectation.
    Une mine d'informations pour de´couvrir les Ardennes et e´tendre et approfondir nos connaissances.

  • Les chercheurs de pharaons

    Michel Duino

    • Jourdan
    • 19 Novembre 2020

    Cet ouvrage emmène le lecteur en Egypte, à la fin du XIXe siècle, et raconte la véritable histoire des aventuriers de l'archéologie qu'étaient Gaston Maspéro, Howard Carter et lord Carnavon. Rien ne les a jamais découragés, ni les nombreuses années de recherches, ni les échecs, ni la malédiction qui les menaçait.

    Avec eux, l'auteur décrit la découverte des tombeaux de deux des plus grands pharaons : Ramsès II et Toutankhamon. Tout commence avec un simple papyrus, ramené d'Egypte... A la stupéfaction de tous, ce document proviendrait de la sépulture de Ramsès II, alors qu'aucun scientifique n'est parvenu jusqu'alors à trouver sa trace. C'était sans compter sur les pilleurs des tombes royales, qui arpentent inlassablement la Vallée des Rois à la recherche de ses trésors enfouis. Le désert est aux mains de bandes organisées et du célèbre voleur Rasul. D'enquêtes en filatures, les protagonistes vont réussir à remonter la filière de ces trafiquants d'antiquités, qui finiront par révéler leurs précieux secrets.

  • Dès le débarquement allié, la division «Das Reich» s'ébranle à partir de Montauban pour réduire les forces de Résistance avant de gagner le front de Normandie.
    Son but : stigmatiser celles et ceux qu'elle désigne comme des «terroristes» auprès de la population locale. Limoges et Saint-Junien sont épargnées : c'est Oradour-sur-Glane, petit village paisible, qui est brûlé le 10 juin 1944. Le commandant Kampfe, « héros » de la division « Das Reich », est capturé et exécuté par la Résistance. La chape de silence autour du « mystère Kampfe » en fait un sujet constant d'interrogation sur l'incidence de cette capture dans le massacre d'Oradour-sur-Glane. Ce silence donne l'occasion au négationnisme de se développer jusqu'à la falsification de corps, en 1963, par les Allemands. Ce livre a pour objectif de dénoncer cette «falsification», à présent identifiée, rendant ainsi caduques certaines thèses négationnistes.
    Il apporte, dans le même temps, le début d'une réponse sur l'autre grande question : pourquoi Oradour-sur- Glane ? Une réponse où la milice locale autour de Limoges aurait bien pu jouer un rôle essentiel.

  • Sous la forme d'un dictionnaire, une histoire curieuse et amusée de la mode, des accessoires, des grands couturiers, mais également des petites et grandes choses, évènements ou noms qui s'imiscent aujourd'hui dans nos armoires.

    Du soutien-gorge à la parka en passant par la ballerine, la petite robe noire ou la salopette, le fil de laine ou le polyester, un tour d'horizon de la mode.

  • A` travers vingt-six proce`s qui, pour une raison ou pour une autre, ont e´te´ exceptionnels au cours de l'Histoire, ce livre propose une vision de´cale´e de la justice des socie´te´s passe´es.

    Ce qui nous parait actuellement burlesque trouve une explication parfaitement rationnelle pour peu que l'on s'inte´resse aux mentalite´s et croyances des sie`cles passe´s : une truie habille´e en femme et pendue en place publique en 1386 nous semble bizarre aujourd'hui, mais s'explique par le fait que nos ance^tres e´taient persuade´s qu'une femme s'e´tait change´e en truie afin de commettre son crime sans e^tre inquie´te´e par la suite.

    Plusieurs affaires judiciaires aborde´es dans ce livre tentent d'expli- quer au plus grand nombre les mentalite´s des diffe´rentes e´poques traverse´es.
    />

  • Au début du XVIIe siècle, les Espagnols possédaient la majorité des terres nouvellement découvertes aux Amériques, et ils en tiraient des trésors inestimables que les galions de la Flotte de l'Or transportaient en Espagne.

    C'est alors qu'une poignée d'individus prêts à tout, mipirates, mi-corsaires, fondèrent la curieuse association des Frères de la Côte, dont les buts étaient de faire chanceler sur ses bases la puissance ibérique. Pendant près de trois quarts de siècle, les bâtiments de la Flibuste devaient sillonner la mer des Caraïbes, livrant aux galions une lutte sans merci.

    Actions désintéressées? Certes pas. Les Frères de la Côte appartenaient pour la plupart de pays, France ou Angleterre, ennemis de l'Espagne, mais ils possédaient tous une seconde patrie: leur propre intérêt. Cependant, leur courage, leur parfaite obéissance aux lois de la confrérie est digne d'admiration et les noms de leurs capitaines (Morgan, Montbars, Grammont) claquent souvent comme des étendards dans le vent...

  • Surprenante, curieuse et mystérieuse Bourgogne Nouv.

    C'est dans les traces d'Henri Vincenot, chantre de la Bourgogne par excellence, que Pierre Guelff a sillonne´ cette vaste re´gion de long en large, principalement a` pied pour e^tre en symbiose avec cette « Terre be´nie des dieux » (surtout Bacchus !) Il a aussi e´te´ a` la rencontre de ses habitants qui, au fil du temps, ont fac¸onne´ le fameux « caracte`re bourguignon » : franc, ouvert et loyal.

    Dans cet ouvrage abondamment illustre´, le lecteur ira a` la de´couverte d'une quarantaine de lieux charge´s d'Histoire, de le´gendes, de symboles, d'anecdotes, d'e´nigmes..., des lieux souvent insolites, parfois secrets, ge´- ne´ralement me´connus du grand public.

  • En ordonnant à la Wehrmacht d'attaquer, Hitler aurait-il devancé Staline de quelques semaines ou de quelques mois seulement ? Staline, en apprenant l'agression allemande, se serait-il effondré et n'aurait-il vu alors comme solution que la fuite vers sa datcha des environs de Moscou ?
    Les membres du Bureau politique se seraient-ils rendus sur les lieux pour l'arrêter ?
    Jusqu'où sont allées les négociations soviéto-allemandes concernant l'arrêt des hostilités ?
    Pourquoi le président Roosevelt et le premier ministre Churchill ont-ils décidé d'aider Staline, conscients pourtant que cette démarche risquait de se retourner contre leur pays ?
    Voici quelques-unes des questions auxquelles Boguslaw Woloszanski apporte enfin des réponses.

  • De 1925 a` 1970, 42 grands contemporains sont morts dans des conditions myste´rieuses, dont 26 dans le dernier quart de sie`cle. La proportion est inquie´tante et croissante.

    Jacques de Launay a choisi onze cas passionnants et typiques. Il a mene´ sur les lieux des enque^tes minutieuses et il rapporte ses de´- couvertes parfois surprenantes, re´pondant aux questions que nous nous posons :

    Le pre´sident des Etats-Unis, Warren Harding, a-t-il e´te´ assassine´ ou s'est-il suicide´ ? Pourquoi Ivar Kreuger s'est-il suicide´ ? Ou` et comment a disparu Bela Kun ? Qui a tue´, en 1943, le roi Boris de Bulgarie ? Quelle a e´te´ la cause de la mort de Jean Masaryk ? L'ac- cident d'avion au cours duquel Dag Hammarskjo¨ld trouva la mort, en 1961, e´tait-il bien un accident ? L'OAS a-t-elle joue´ un ro^le dans la mort d'Enrico Mattei ? Che Guevara, abattu en 1967, a-t-il e´te´ trahi par Castro, par les imrpudences de Regis Debray ou par un agent sovie´tique ? Pourquoi n'a-t-on jamais retrouve´ le corps du pre´sident australien Holt ?

    Les re´ve´lations sont troublantes, les documents sont irre´futables.

  • On distingue plusieurs formes de résistance au nazisme à l'intérieur de l'Allemagne même et des territoires annexés. Ses éléments les plus connus, bien que d'importance numérique très différentes, sont l'organisation communiste Orchestre rouge, le groupe d'étudiants chrétiens de La Rose blanche à Munich, ou le regroupement très informel des groupes de la Rose blanche de Hambourg, et la résistance militaire.

    C'est de ces réseaux, longtemps tenus secrets ou méconnus, que traite Alain Leclercq dans cet ouvrage qui dévoile une page inconnue de la Seconde Guerre mondiale.

  • Vous pensiez connai^tre la Bretagne et la Normandie ?

    Saviez-vous qu'elles regorgent de lieux secrets ou discrets, fabuleux ou e´nigmatiques, de temples mac¸onniques, de sites maudits, d'ora- toires votifs, d'endroits sacre´s ou diaboliques, de terres divinise´es ou magiques, de cathe´drales alchimiques, d'autels druidiques, de cha^teaux me´die´vaux e´tranges, de ruines le´gendaires... ?

    Tout au long de cet ouvrage, se co^toient l'e´trange et l'insolite, la le´gende et le re´el, le fait historique et l'anecdote, les le´gendes se´culaires et les symboles venus de la nuit des temps.

    L'auteur vous guidera a` travers ce patrimoine trop souvent me´connu, oublie´, ou que nous visitons sans en percevoir la subtile origine ou l'antique affectation.

    Une mine d'informations pour de´couvrir la Bretagne et la Normandie et e´tendre et approfondir nos connaissances.

  • L'année 1939 apparaît comme immanquablement liée à une autre date, celle de 1945. À jamais liées, elles sont le symbole chiffré du plus terrible conflit qu'il fut donné aux hommes de vivre.
    Mais que fut en profondeur cette année 1939?? Quels furent les moments les plus importants de cette année et était-il déjà trop tard pour agir??
    80 ans après, ce livre dresse un panorama complet de cette année de tous les malheurs en revenant sur les événements et les actions qui auraient pu préserver l'Europe de la déferlante nazie de 1940.

    Que savait-on précisément des volontés d'Adolf Hitler ?
    Que savait-on réellement de la force du Reich ?
    Qui pouvait connaître le danger que Hitler représentait et depuis quand ?
    Étions-nous réellement en retard d'un point de vue des conceptions militaires??
    Pouvait-on faire en sorte de ne pas être surpris en mai 1940 ?
    Les juifs pouvaient-ils s'attendre au funeste destin qui serait le leur??
    Aurions-nous dû et pu attaquer préventivement ?

empty