Michaël Lonsdale

  • « J'ai voulu écrire ce livre car on me pose tant de questions sur mon chemin spirituel, ma foi, ma prière, mon lien d'amour avec Dieu. J'ai souhaité raconter et partager. Admirer aussi les êtres qui m'ont guidé et inspiré.
    Dieu est si présent, si actif dans nos vies que tout est possible. À n'importe quel moment, à n'importe quel âge, qu'on soit riche ou pauvre, homme ou femme, pratiquant ou pas, bien portant ou malade, oui, tout est encore possible. Il nous faut juste nous ouvrir, nous offrir à Lui ».

    Michael Lonsdale

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • « Frère Luc incarne mon idéal ».

    « Le tournage du film Des hommes et des dieux (de Xavier Beauvois) a été une étape très importante de ma vie parce qu'il m'a permis de rencontrer la figure du Frère Luc, de Tibhirine, un moine à la spiritualité profonde. [...] Dans ce film, je n'ai pas eu l'impression de jouer : j'ai vécu. Luc était là, tout le temps, il m'a prêté son esprit, il guidait mes paroles. Ce saint homme - médecin qui soignait gratuitement une centaine de personnes par jour, qui écoutait Édith Piaf, lisait L'Équipe tous les soirs et avait beaucoup d'humour - aimait les Algériens. En refusant de quitter le monastère, il est allé jusqu'au sacrifice. Il est toujours présent dans ma prière, c'est un modèle pour moi. J'ose même le considérer comme mon meilleur ami. »

    Ajouter au panier
    En stock
  • Michael Lonsdale, converti à 40 ans, propose un choix très personnel de textes d'auteurs inspirés par la foi et par l'amour.
    Soixante textes sur Dieu, parmi les plus beaux de l'histoire littéraire et de l'histoire sainte. De Christian de Chergé à Christian Bobin, de saint Augustin à Rimbaud, de Francis James à sainte Thérèse de Lisieux, de Victor Hugo à soeur Emmanuelle... Des saints, des moines, des poètes, des croyants prestigieux, d'autres plus inattendus... Une invitation pleine de foi et de sens.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Je suis né un jour de Pentecôte, ce qui me prédestinait à avoir un attachement particulier à l'Esprit Saint. Il est pour moi un modèle de générosité, de beauté, de bonté, d'amour total. Je lui demande sans cesse de l'aide, il ne m'a jamais laissé tomber.

    Dans ce livre je raconte le lien particulier qui m'unit à lui, par exemple mes sessions de prières au Renouveau charismatique, qui m'ont littéralement sauvé la vie lorsque j'avais quarante ans et que j'étais au fond du gouffre. Et puis plus tard, comment il a raffermi ma foi et ma confiance en Dieu.

    Je reproduis aussi les plus beaux textes consacrés à l'Esprit Saint : extraits des évangiles, des lettres de saint Paul, des écrits de saint Augustin, de sainte Thérèse, de Maître Eckhart, des paroles de saint Séraphim de Sarov, du curé d'Ars, du pape François et de nombreux grands croyants. Les écrivains aussi sont présents, comme Bossuet, Fénelon, Paul Claudel ou encore Simone Weil...

    La prière à l'Esprit est simple, il ne faut pas s'imaginer de grandes envolées impressionnantes. C'est très confidentiel, très intérieur et très secret.

    Laissons-le agir, il est efficace en chacun d'entre nous. Offrons-lui toute notre confiance.

  • Omniprésents dans la Bible, les anges ont été abondamment figurés par les artistes. Oscillant entre le ciel et la terre - sous l'apparence d'enfants ou de jeunes adultes, pourvus d'ailes qui évoquent légèreté et agilité -, ils interviennent à des moments décisifs de la vie des humains.

    C'est un ange qui chasse Adam du paradis, apprend à Abraham que sa femme aura une descendance, l'empêche de sacrifier son fils Isaac, lutte toute une nuit avec Jacob, guide Lot et sa famille hors du feu de Sodome, sauve Daniel de la fosse aux lions, annonce à Marie qu'elle portera le fils de Dieu, explique aux femmes le jour de Pâques que le Christ est ressuscité, libère Pierre de prison, aide Jean à écrire son évangile...

    Durant des siècles, les peintres et sculpteurs ont été inspirés par la dimension surnaturelle des anges. De Fra Angelico à Chagall, en passant par Raphaël, Titien, Rubens, Caravage, Rembrandt, Poussin, Gauguin, Van Gogh..., ils ont représenté avec une riche imagination ces esprits ailés venus du paradis pour oeuvrer sur la terre.

    Fasciné par leur mystère, Michael Lonsdale a réuni en cet ouvrage les soixante plus beaux anges de l'art, plaçant en regard des scènes choisies les textes de la Bible qui les racontent et ses propres commentaires qui aident à comprendre et aimer ces oeuvres.

    Un livre splendide qui emmènera ses lecteurs sur les ailes de la beauté.

  • Jésus, j'y crois

    Michaël Lonsdale

    • Bayard
    • 5 Septembre 2013

    En des mots simples et personnels, Michael Lonsdale partage ce qui fait le coeur de sa foi. À l'origine, il y a Jésus, une rencontre, un bouleversement.
    Depuis, le comédien chemine avec ce compagnon de route : « Jésus, c'est comme un ami à qui je peux tout dire. Il ne répond pas directement mais je sens sa présence dans beaucoup d'êtres humains, à travers les événements. » En parcourant sa vie, Michael Lonsdale raconte ces événements et ces rencontres qui lui ont fait découvrir et aimer le Christ. Le côté intime et priant d'un acteur à la carrière impressionnante. Un témoignage émouvant.
    Poignant dans son interprétation du frère Luc de Tibhirine dans le film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux (2011), l'artiste aux 130 films a tourné avec les plus grands. Rien ne l'aura éloigné de cette foi simple dont il témoigne avec confiance et générosité.

  • L'âme de Tibhirine

    Michaël Lonsdale

    • Cerf
    • 10 Janvier 2019

    Michael Lonsdale, acteur et homme de foi, a immortalisé l'un des frères martyrs de Tibhirine à l'écran. A l'annonce de leur béatification par le pape François (prévue le 8 décembre 2018), il revient sur le message délivré par les moines et sur l'écho de ce message dans la vie d'aujourd'hui : l'appel à résister à toutes les haines.
    Un ouvrage d'humanité et d'espoir porté par l'une des personnalités préférées des Français.

  • « La Marie qui me touche est humble et simple. Pas la reine des cieux, couronnée d'étoiles, mais plutôt cette petite et pauvre Juive à qui l'ange du Seigneur vient demander d'être la mère du fils de Dieu. À cette incroyable proposition, elle fait confiance et accepte son destin : «Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole.» Dieu a choisi Marie, la modeste, la pure, la seule qui était digne de porter Son fils. Aujourd'hui, beaucoup de personnes la prient, comme si elle était divine. Moi, je retiens avant tout sa douceur à laquelle personne ne résiste, même pas son fils. Je crois que son rôle n'est pas de nous exaucer, de régler nos problèmes, non, son rôle est de nous amener au Christ ».
    Michael Lonsdale.

    Michael Lonsdale a voulu exprimer son attachement à la Vierge Marie en réunissant les cinquante plus belles représentations de la mère du Christ. Du Moyen-Âge à l'époque contemporaine, les plus grands chefs-d'oeuvre sont ici réunis, oeuvres de Piero della Francesca, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Le Titien, Bellini, Rubens, le Greco, Chagall, et bien d'autres. En dialogue avec ces moments de la vie de Marie, sont reproduits des textes du Nouveau Testament, des saints Augustin, Ephrem, Thomas, François de Sales, Louis Grignon de Monfort, Thérèse de l'Enfant-Jésus... mais aussi de grands écrivains : Dante, Pétrarque, Bossuet, Hugo, Novalis, Verlaine, Jammes, Bloy, Péguy, Rilke, Bernanos, Claudel, Sartre...
    Le livre d'un homme de foi, un élan d'amour du beau, un livre de confiance en Marie et sa douceur.

  • Pèlerin à Tibhirine

    Michaël Lonsdale

    • Salvator
    • 18 Juillet 2018

    « J'ai eu la grâce de me rendre en Algérie en avril 2018. J'ai pu visiter le monastère de Tibhirine et me recueillir sur les tombes des sept frères tombés au champ d'amour en 1996. J'ai pu fleurir la sépulture de Frère Luc, le moine médecin que j'ai eu l'autre grâce d'interpréter au cinéma. J'ai désiré partager des éclats de mon pèlerinage sous forme de bloc-notes. Avec l'idée que mes lecteurs puissent eux aussi rendre visite aux moines. Par le pouvoir merveilleux des mots et des images. Et bien sûr, par le puissant relais de la prière. » Ce livre est né de l'initiative conjointe prise par l'ambassade de France à Alger et les Éditions Salvator d'inviter Michael Lonsdale à Tibhirine en avril 2018. Un album photo très fourni rend compte dans ces pages des temps forts de ce pèlerinage unique et intense.

  • Luc, mon frère

    Michaël Lonsdale

    « Le tournage du film Des hommes et des dieux a été une étape très importante de ma vie parce qu'il m'a permis de rencontrer la figure du Frère Luc, de Tibhirine. Ses compagnons du monastère et lui ont été enlevés puis tués en 1996 par un commando armé dont l'identité reste encore inconnue aujourd'hui. Ces moines étaient pourtant bien intégrés en Algérie, ils parlaient l'arabe, aidaient les habitants alentour.

    Frère Luc, qui était médecin, les a soignés gratuitement, pendant cinquante ans, de 7 heures du matin à 10 heures du soir, s'occupant de tout le monde, même des terroristes. Aux critiques, il répondait : «Moi, c'est ce qu'il y a derrière le costume qui m'intéresse.» Il incarne mon idéal : ne plus s'occuper de soi, constamment se dédier aux autres. Sa vie exemplaire illustre parfaitement cette phrase du Christ : «Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie à ceux qu'on aime.» Dans ce film, je n'ai pas eu l'impression de jouer : j'ai vécu. Luc était là, tout le temps, il m'a prêté son esprit, il guidait mes paroles. Ce saint homme - qui écoutait Édith Piaf, lisait L'Équipe tous les soirs et avait beaucoup d'humour - aimait les Algériens. En refusant de quitter le monastère, il est allé jusqu'au sacrifice. Il est toujours présent dans ma prière, c'est un modèle pour moi. J'ose même le considérer comme mon meilleur ami ».

    Michael Lonsdale

  • C'est une vie de Jésus en images que je veux partager ici, une vie illustrée par les plus grands peintres. Car, si j'ai beaucoup lu les évangiles, je les ai aussi longuement contemplés grâce aux tableaux tellement éloquents des maîtres.
    Qu'y a-t-il de plus gracieux que l'ange de L'Annonciation de Fra Angelico, de plus intime que la Nativité vue par Georges de la Tour, de plus festif que Les Noces de Cana de Véronèse ? J'aime l'abandon du petit Jésus endormi de La Madone des prés par Bellini, l'assurance du Christ adolescent d'Ingres, la représentation naïve du démon tentant Jésus au désert qu'on trouve dans le psautier d'Ingeborg de Danemark. Et, bien évidemment, mon cher Rembrandt, le plus grand d'entre tous, avec sa représentation des compagnons d'Emmaüs et, surtout, avec son chef-d'oeuvre absolu, Le Fils prodigue. Combien m'émeuvent La Flagellation du Christ par le Caravage ou le visage de Jésus en larmes sous la couronne d'épines par Antonello della Messina.
    Tous ces tableaux sont des amis pour moi, je les revois chaque fois avec un plaisir complice, une secrète connivence que le temps a tissée entre nous. Si on peut affirmer que chacun a « son » Christ, le mien s'est ici construit grâce à celui des autres : il provient du talent et du fabuleux regard de ces grands artistes qui ont su si bien reproduire les couleurs de la grâce.
    Michael Lonsdale

  • Dans ce petit livre très illustré, Michaël Lonsdale évoque une passion dont il a peu parlé jusqu'alors, les fleurs.
    Il raconte avec simplicité et poésie, les fleurs qui le marquent et dont il aime la compagnie, celles de son enfance, celles qui évoquent pour lui des femmes qu'il a admirées ou aimées, sa mère, ses tantes, Marguerite Duras, Thérèse de Lisieux, les fleurs de la Bible et les fleurs imaginaires qu'il peint, chez lui.
    Elles sont source d'émerveillement et de méditation sur la beauté du monde. Des messagères qui le relient au mystère de la Création et au divin.
    Il avoue aimer la beauté, en tant qu'attribut de Dieu.
    Les fleurs s'offrent, en gestes d'amour.
    Et « l'amour, c'est Dieu Lui-même ».
    Un texte original et singulier, plein d'émotion.

  • Homme de théâtre et de cinéma, Michael Lonsdale est un homme de foi. Baptisé à l'âge de 22 ans, c'est vers la quarantaine, alors qu'il traverse un moment particulièrement douloureux, que s'opère sa véritable conversion intérieure. Il en a toujours volontiers parlé, et le public l'admire pour cette dimension qui transcende ses rôles, comme celui, célèbre, du frère Luc dans Des hommes et des dieux. Michael Lonsdale a voulu partager ses plus belles prières, celles qui l'ont accompagné au long de sa vie de croyant. Persuadé que Dieu est au fond de notre coeur, qu'il suffit tout simplement de l'écouter, de le laisser vivre en nous, il a privilégié dans son choix les textes où les auteurs se sont adressés à Lui avec sincérité. Ce recueil contient deux cents prières provenant du riche patrimoine des traditions chrétienne (Saint Augustin, Sainte Thérèse, Jean de la Croix.), musulmane (Rumi, Yunus Emre.) ou juive (les psaumes, Juda Halévi.). Mais l'auteur s'est aussi beaucoup intéressé aux écrivains, faisant découvrir à côté de grands priants attendus (Chateaubriand, Péguy, Claudel, Tolstoï, Bernanos.) des voix peu connues dans l'expression de leur spiritualité (Shakespeare, Rousseau, Goethe, Poe, Gide, Racine, Hölderlin, La Fontaine.). Michael Lonsdale a rassemblé ces prières fortes et profondes pour tous ceux qui, tournés vers le Créateur, veulent le trouver, le louer, lui exprimer une demande ou, tout simplement leur amour. Un trésor venu de la tradition et de la littérature, un trésor de spiritualité et de beauté pour tous les coeurs en recherche de Dieu. Un CD contenant une cinquantaine de prières choisies et lues par Michael Lonsdale est inclus dans le livre.

  • Sur un ton intime et familier, Michael Lonsdale nous livre le secret de sa force intérieure : l'amour peut tout ! Acteur et metteur en scène, il a travaillé depuis 1956 avec les plus grands réalisateurs. Ses plus grands succès ont marqué les générations : James Bond Moonraker (1979), de Lewis Gilbert - Le Nom de la rose (1986) de Jean-Jacques Annaud. Des hommes et des Dieux de Xavier Beauvois a reçu le Grand Prix du Festival de Cannes 2010.

    Clichés photographiques : les paysages intérieurs de Norbert YUNG (Copyright : esprit-photo.com) La collection Paroles libres rassemblent des pensées d'amour et de sagesse de grands témoins de la Foi. Ils livrent leur témoignage intime, à petites gouttes : les splendides prises de vue de Norbert Jung font partager aux lecteurs le secret de leur bonheur.

  • On ne connaissait pas Michael Londsale. Comme jamais auparavant, il se révèle, dans ce dictionnaire très personnel, drôle, émouvant, grave et porteur d'un humanisme d'une très grande richesse. Au fil d'anecdotes vécues, il nous entraîne à la rencontre des plus grandes figures du cinéma, du théâtre. Mystique, il nous ouvre son coeur et son âme pour exprimer sa foi qui a structuré toute sa vie.

  • Oraisons (ne)

    Michaël Lonsdale

    Ardentes, jaillissant de la source du coeur, les prières du comédien Michael Lonsdale nous révèlent le mystique et le poète.

  • Les artistes sont les témoins de l'invisible.

    Associer la beauté et la foi, c'est l'élément moteur de mon métier de comédien. L'oeuvre de Péguy empreinte de profondeur ne me quitte plus. Je pense qu'elle dépasse parfois les thèses de savants théologiens. Cent ans après sa mort, je veux vous faire entendre sa voix, toujours vivante. Et partager avec vous ses raisons d'espérer. »

  • " Toute ma vie, la beauté m'a ensorcelé. elle m'a ému, parfois profondément troublé. En art, une oeuvre est réussie quand elle est juste, en accord avec la beauté intérieure de l'artiste. En tant que peintre moi-même, je sais que la matière n'est qu'un pauvre élément de rien du tout : un peu de poudre, de couleur, d'huile. C'est le geste de l'artiste qui est fondamental, qui m'intéresse, que je regarde en toute oeuvre, en peinture, sculpture, musique, cinéma.
    Voici rassemblés une soixantaine des trésors qui m'ont accompagné durant ma vie, et qui continuent à illuminer mes jours. J'essaie de raconter chaque oeuvre à ma façon, de savoir pourquoi elle me touche. Ce voyage singulier et passionnant m'a conduit à m'interroger : dans ce musée personnel, pourquoi sont mystérieusement réunis la fiancée juive de Rembrandt, la Madeleine de Fra Angelico, l'humanité désespérée de Samuel Beckett, les flamboiements de Turner, le sommeil des rois mages du chapiteau d'Autun, la démesure d'Orson Welles, le regard perçant de Chardin, la folie des couleurs de Monet, la lumière dramatique du Caravage, la poésie des films de Dreyer, les dialogues de Marguerite Duras, l'art faussement naïf du Douanier Rousseau, les visions de Van Gogh, le bonheur chez Bonnard, la fraîcheur d'un vitrail de Strasbourg, l'angoisse de Munch, la foi de Giotto, les fantasmagories de Bosch, la sérénité de Corot, la puissance de Victor Hugo, etc. ?
    Oui, quel est ce fil qui les relie ? Notre rapport à l'Art est profondément intime, souvent indéfinissable. Mais nos passions peuvent se communiquer, entrer en résonance chez l'autre. C'est pourquoi j'ai voulu partager mon bonheur d'admirer, offrir mes trésors de beauté. " Michael Lonsdale

  • Michael Lonsdale, comédien à tout (bien) faire du théâtre et du cinéma de ces soixante dernières années, se raconte ici à travers ses rencontres, ses personnages, ses amitiés, de A comme Atchoum à Z comme Zoo Story, en passant bien sûr par C comme César, qu'il se vit attribuer en 2011. Montant sur la scène recevoir sa récompense, il regarda la statuette avec un petit sourire et lui adressa un inimitable : « Ah ! Te voilà, petit coquin... » Et poursuivit : « Dans ce métier, on croit être quelqu'un, on s'aperçoit qu'on est plusieurs. Si j'ai voulu être comédien, c'est parce que je me supportais mal en tant que Michael Lonsdale et qu'il fallait que je sois quelqu'un d'autre. De ce côté, c'est assez réussi... Quand à savoir qui l'on est vraiment, je raconterai simplement, qu'invité par l'archevêque de Strasbourg pour parler Des Hommes et des Dieux, je me suis retrouvé dans la superbe cathédrale devant 1200 personnes... Et l'archevêque, finissant son petit discours d'introduction, dit : "Maintenant, je vais laisser la parole à Michael Jackson...".
    Rien ne pouvait me faire plus plaisir. »

  • Lire la Règle de saint Benot, c'est écouter la tradition monastique dont il n'a voulu tre que l'héritier. Au VIème siècle, alors qu'il vivait en ermite à Subiaco, Dieu lui envoie des disciples, docile, il devient celui qui les guide dans la vie communautaire à Subiaco, puis au Mont Cassin. C'est là qu'il écrira sa Règle, fruit de son expérience. Quinze siècles après sa mort, elle est source de vie dans l'Église pour tous ceux qui désirent vivre selon l'Évangile. Le privilège d'écouter l'un des plus beaux messages d'amour jamais écrits, message de sagesse, d'humanité et d'équilibre spirituel. La voix de Michal Lonsdale: "l'acteur n'a pas à travailler le texte, c'est le texte qui doit travailler en lui." La Règle de Saint Benot, selon une traduction de Dom Marc-François Lacan. Le texte a été enregistré en l'Abbaye Notre-Dame de Ganagobie par Michal Lonsdale. Cet enregistrement a remporté le Prix international de l'Académie Charles Cros.

  • Visites

    Michaël Lonsdale

    • Pauvert
    • 14 Mai 2003

    II est certainement l'un des comédiens les plus discrets de notre temps. Depuis un demi-siècle, il oeuvre aussi bien au théâtre, au cinéma, à la télévision, à la radio que sur de petites scènes intimes où il donne sa voix si particulière aux plus grands textes qui l'habitent. Il peint, aussi.

    Pour la première fois, Michael Lonsdale ouvre sa porte. Il rend visite à ses parents, à Marcel Arland dont il est le neveu, à Tania Balachova, son professeur d'art dramatique, aux grands créateurs qu'il a servis, Beckett, Duras, à de grands metteurs en scène comme Jean-Marie Serreau ou Claude Régy. Visites à tous les genres, du théâtre musical à l'art de la lecture, et aux grands moments de cinéma. Visites à son panthéon d'écrivains - sur lequel règne Virginia Woolf -, et de peintres, avec Rembrandt en majesté. Visites aux hommes de foi qui l'ont accompagné, aux êtres chers qui l'ont entouré, aux lieux chargés d'âmes et d'émerveillements. Visite à soi-même.

    Figure insolite et secrète de notre paysage artistique, l'homme et le comédien témoignent ici d'un parcours spirituel et d'une certaine vision du monde, ouverte, attentive au détail et à la poésie du moment.


    De mère française et de père anglais, Michael Lonsdale a vécu son enfance entre Londres et le Maroc - où il découvrira le cinéma - avant de s'installer définitivement à Paris. Son parcours de comédien au théâtre passe par Comédie de Beckett, L'Amante anglaise de Marguerite Duras, et au cinéma par Snobs, de Jean-Pierre Mocky, Le Procès d'Orson Welles, Baisers volés de François Truffaut, India Song de Marguerite Duras, Une sale histoire de Jean Eustache, Moonraker de Lewis Gilbert ou encore Le Nom de la Rose de Jean-Jacques Annaud.

    Michael Lonsdale a publié Oraisons en 2000 aux éditions Actes Sud.

empty