Johan Daisne

  • Un soir un train

    Johan Daisne

    • Complexe
    • 16 Février 2003

    Le sommeil gagne un compartiment, un wagon, un train entier.
    Que signifie cet étrange phénomène ? Le narrateur se trouvera deux compagnons, un aîné et un cadet, pour vivre une aventure dont la dimension prendra, au-delà d'un symbolisme évident, un sens métaphysique. L'univers de Daisne est à double fond. En surface, la réalité quotidienne, banale, qu'il perçoit avec une fidélité scrupuleuse. Daisne a le regard sans faille du vrai romancier. Rien ne lui échappe, tout est consigné de ce que le monde offre en spectacle.
    Mais, justement, cette réalité immédiate n'est, pour Daisne, qu'un spectacle. Il y a, derrière tout cela, les coulisses, une réalité seconde, une machinerie dérobée au témoin distrait, une magie. Proche des romantiques allemands et des romanciers d'aventure anglais, admirateur sans réserve de Pierre Benoît, autour duquel il a construit un roman se déroulant pour une grande part dans le Pays basque, Johan Daisne, qui s'éteignit à Gand en 1978, appartenait à la lignée des conteurs purs, des princes de l'imaginaire.

  • Un soir, un train

    ,

    • L'arbre vengeur
    • 28 Octobre 2021

    Dans le train qui chaque semaine le ramène chez lui, un homme prend soudainement conscience que les autres passagers de son compartiment, du wagon et même du train entier sont la proie d'un profond sommeil. Cherchant à découvrir l'origine de ce curieux phénomène, notre protagoniste va vivre une expérience inattendue, hors du temps, jusqu'aux confins de la réalité et de sa propre existence, déambulant dans un monde qu'il semble inventer. Chef-d'oeuvre trop méconnu de la littérature fantastique européenne du XXe siècle, Un soir, un train oscille entre conte philosophique et roman empreint d'un onirisme déroutant. Jean- Philippe Toussaint propose une singulière ouverture à ce roman d'un écrivain belge qui gagnerait à retrouver un public.

empty