Salvator

  • Jésus vulnérable

    Jean Vanier

    • Salvator
    • 12 Septembre 2019

    « Depuis plus de cinquante ans, je vis à L'Arche avec des personnes ayant un handicap mental. Ces hommes et ces femmes, si vulnérables et parfois si faibles, m'ont fait découvrir et aimer la vulnérabilité et la faiblesse de Jésus. Jésus si humble, si petit, si faible, si respectueux de nos libertés et parfois même silencieux, nous appelle à une véritable transformation de nos coeurs. J'aime ce Jésus vulnérable qui m'accueille comme je suis avec mes propres vulnérabilités, et je voudrais que beaucoup d'autres personnes puissent le connaître dans sa pauvreté et son humilité, apprendre à vivre une relation profonde avec lui. » Jean Vanier

  • Le coeur de Dieu est assoiffé de nous donner la vie, de nous aimer. Comment comprendre alors l'Esprit Saint, annoncé par Jésus avant son départ, autrement que comme celui qui répond au cri, comme le vrai et authentique Consolateur, celui qui vient au secours de notre faiblesse pour mieux nous faire vivre ?
    Ce cri auquel répond l'Esprit Saint, c'est le cri du pauvre : le cri jaillissant de tant de personnes qui souffrent dans les contextes de guerre et de terrorisme, dans les camps de réfugiés, les prisons, les hôpitaux, les établissements psychiatriques, les familles brisées.
    C'est bien de ce Paraclet que nous recevons notre force pour aujourd'hui.

  • S'appuyant sur l'expérience humaine vécue au sein de la communauté de l'Arche depuis ses débuts, Jean Vanier propose ici un commentaire spirituel de l'évangile de Jean. A travers cet écrit du disciple bien-aimé, il nous fait découvrir une espérance toujours actuelle et une vie d'union à Jésus doux et humble de coeur, offert à tous ceux et celles qui l'accueillent. Cette union à Dieu ne nous écarte pas des souffrances de notre monde, mais au contraire nous appelle à être dans ce monde des artisans de paix. Une belle invitation à entrer dans le mystère de Jésus.

  • Particulièrement sensible à l'Evangile de Jean et à la proximité avec le Christ que celui-ci déploie, Jean Vanier nous invite ici à méditer autour de la vulnérabilité de Jésus, à partir notamment de la scène du lavement des pieds. Dans un monde qui a souvent tendance à valoriser la force, la puissance ou la compétition, nous avons à nous mettre à l'école de la vulnérabilité, de la fragilité du Christ qui donne sa vie et se rend proche des petits et des pauvres. Initiée à partir d'une retraite donnée pour la Semaine sainte, cette méditation nous aide à mesurer notre propre vulnérabilité d'homme aimé de Dieu.

  • Comment comprendre alors l'Esprit saint annoncé par jésus avant son départ, autrement que comme celui qui répond au cri, comme le vrai et authentique Consolateur, celui qui vient au secours de notre faiblesse pour mieux nous faire vivre ?

empty