Albin Michel

  • Comment naît le goût du bonheur ? Jean Vanier, fondateur des communautés de l'Arche à travers le monde, connu pour son engagement aux côtés des plus faibles, donne un sens particulier à cette question qui façonne nos existences. Il partage ici la sagesse d'Aristote qui l'a nourri très jeune. Plutôt que de nous demander « Que devons-nous faire pour être heureux ? », nous sommes invités à suivre le philosophe grec et à nous interroger : « Que désirons-nous vraiment ? » Dans ces pages, le bonheur se dévoile en cultivant l'amitié, à la rencontre de l'autre. Jean Vanier donne ainsi à la philosophie toute sa dimension spirituelle, où l'accomplissement de chacun est bénéfique à l'humanité toute entière.

    Ce livre est la reprise en poche d'un grand format paru en 2000 aux Presses de la Renaissance (et épuisé depuis plusieurs années)

  • Sept méditations autour de thèmes qui rappellent les grandes intuitions du concile Vatican II (et celles de Jean Vanier, puisque son action, qui a commencé dans les même années 60, relevait du même souffle de renouveau) : le pouvoir et l'autorité, l'isolement et la communauté, l'exclusion et la rencontre, l'éveil de la conscience, l'humilité..
    Ce livre a pour origine des entretiens avec une journaliste italienne. Jean Vanier l'a entièrement réécrit pour qu'il soit adapté aux débats qui ne manqueront pas d'avoir lieu cet automne autour du cinquantième anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II. Car à la lumière de son expérience auprès des plus humbles, le vieux sage a son mot à dire dans les débats actuels sur l'avenir de l'Eglise. Au soir de sa vie, il pointe « les signes des temps », une expression de l'encyclique conciliaire « Gaudium et spes », qui invitait l'Eglise à s'ouvrir au monde.

empty