Elisabeth Latrémolière

  • Le château de Blois témoigne d'une histoire architecturale longue et complexe, réunissant autour d'une même cour quatre châteaux, quatre époques : la forteresse médiévale avec la salle des États et la tour du Foix ; l'aile gothique de Louis XII, construite à la fin du xve siècle, qui révèle une préciosité inédite et une ornementation luxueuse ; l'aile de François Ier, d'inspiration italienne et caractéristique de la première Renaissance française, avec l'imposant escalier monumental en vis et la grandiose façade des Loges ; enfin l'architecture classique du xviie siècle de l'aile Gaston d'Orléans, avec sa façade extérieure sobre, qui cache à l'intérieur la coupole de François Mansart et son extravagante cage d'escalier. Le château porte donc la trace de ces expérimentations architecturales variées, les nouveaux bâtiments s'imbriquant à chaque période dans les précédents.

    Les auteurs retracent l'histoire exceptionnelle de ce château et expliquent certains événements marquants, dont le « coup de majesté » du roi Henri III qui fit assassiner le duc de Guise en 1588 dans ses propres appartements.

    Le portfolio témoigne ainsi de ces nouvelles façons de concevoir l'espace bâti au fil des siècles ainsi que de la richesse des trois musées abrités au sein même du château : le musée archéologique dédié à l'actualité des fouilles ; le musée lapidaire lié à la restauration ; le musée des Beaux-Arts réunissant des oeuvres d'art allant du XVIe siècle au XIXe siècle (peinture, sculpture et arts décoratifs).

  • Siège du pouvoir royal entre la fin du XVe siècle et le début du XVIe siècle le château royal de Blois présente un véritable panorama de l'art et de l'histoire des châteaux de la Loire. L'histoire longue et complexe de ce monument est lisible dans son architecture, avec ses ailes de quatre styles différents. Autour de la cour, dominée par le majestueux escalier François Ier, se déploie un florilège de l'architecture française, des styles gothiques et de la Renaissance jusqu'au classicisme.
    La disparition des préoccupations défensives permet en effet au château de s'ouvrir désormais sur des jardins. Les nouvelles constructions sont celles d'un château de plaisance tandis que le Val de Loire devient la résidence favorite de la monarchie : Louis XII installe sa cour à Blois et François Ier y lance son premier chantier de construction.
    Le château de Blois fut par ailleurs la première demeure historique à être restaurée (dès 1845) et servit de modèle à la restauration de nombreux autres châteaux.

empty