Entreprise, économie & droit

  • Ce livre a été utilisé pour créer de nouvelles Républiques. Il recadre les définitions des puissants pour ensuite définir le droit des gens, bien plus complexe qu'il n'y paraissait à l'époque. En effet la liberté des uns ne s'arrêtait pas aussi facilement là où commençait celle des autres. Les définitions du droit cadrent aussi celles des pays parce ce que les pays ont le plus de pouvoir pour améliorer les droits de leurs citoyens, selon les traités de Westphalie.

  • "Voici des réponses à l'envie d'analyser votre créativité.

    Ce livre a permis de revoir la pédagogie d'un journal d'un réseau international. Ce livre vous aide à écrire. Il répertorie les procédés permettant de trouver ou retrouver le moyen d'écrire. Il permet aussi de diffuser ce qui a été fait.

    Les définitions sur l'utilité et les procédés de l'écriture vous permettent d'évoluer vers des textes riches et utiles."

  • En 1989, le mur de Berlin s'effondrait et, avec lui, le système "communiste". Aujourd'hui, le néolibéralisme financier nous a conduit à une crise mondiale.
    Ce livre a été écrit pour tous ceux qui espèrent une "autre politique" et pour qui développement économique et justice sociale ne font qu'un. Son objectif est de montrer que l'économie n'est pas un instrument assurant la répartition des ressources rares, mais une science ayant pour objet l'éveil et l'essor des capacités créatrices de l'homme, par une politique volontariste cassant la "règle du jeu" dominante et rétablissant le bien commun.
    Lyndon LaRouche, né en 1922, est un imprécateur de la mondialisation financière. Cependant, il ne se limite pas à critiquer mais nous propose ici sa conception de l'économie physique. Il anime un courant important du parti démocrate américain où ses amis s'efforcent de faire renaître la tradition de Franklin Delano Roosevelt, John Kennedy et Martin Luther King. Ses nombreuses propositions - un nouveau Bretton Woods, un pont terrestre eurasiatique, de grands projets infrastructurels - alimentent et orientent le débat international, en fournissant l'alternative à l"horreur économique".

  • L'économie est physique. Elle dépend des découvertes scientifiques. Ainsi chacun peut ou pourrait obtenir mieux en meilleures quantités, avec moins d'efforts. Nous ne faisons que transformer notre univers créatif car il a créé la vie. Nous nous élevons à notre tour en êtres créatifs, afin d'améliorer notre société.
    Ce livre d'économie pour débutants, en cours d'écriture, possède beaucoup d'articles accessibles au collégien ou lycéen. En effet l'économie physique pourrait être enseignée à l'école très tôt, tout comme philosopher, créer de l'art non abstrait, apprendre la musique sans solfège, etc.
    Il est possible que le développement de notre société, créée grâce à notre créativité, puisse aller vers l'infini si nous abandonnons la cupidité de l'économie monétaire, grâce à une réflexion scientifique et philosophique voulue par Platon.

  • Les robots ne peuvent pas trouver. Nous deviendrons ainsi tous des chercheurs. Seulement l'agriculture puis les industries sont les secteurs les plus importants.
    Ainsi le monde aura accès au génie, tôt ou tard. Il s'agit donc pour chacun de devenir génial, par la passion autour de ces actions : La musique qui fait réfléchir pour agir, Le dialogue philosophique, la méditation sur ses limites, la lecture qui rend serein, les rêves constructifs, la politique dans son quartier, la réflexion scientifique de Platon.

  • Ce livre a été utilisé pour créer de nouvelles Républiques. Il recadre les définitions des puissants pour ensuite définir le droit des gens, bien plus complexe qu'il n'y paraissait à l'époque. En effet la liberté des uns ne s'arrêtait pas aussi facilement là où commençait celle des autres. Les définitions du droit cadrent aussi celles des pays parce ce que les pays ont le plus de pouvoir pour améliorer les droits de leurs citoyens.

  • Ce livre a été utilisé pour créer de nouvelles Républiques. Il recadre les définitions des puissants pour ensuite définir le droit des gens, bien plus complexe qu'il n'y paraissait à l'époque. En effet la liberté des uns ne s'arrêtait pas aussi facilement là où commençait celle des autres. Les définitions du droit cadrent aussi celles des pays parce ce que les pays ont le plus de pouvoir pour améliorer les droits de leurs citoyens.

empty